Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Histoire et anthropologie des sexes dans les sociétés européennes

Agnès Fine et Sylvie Sagnes
p. 365-367

Texte intégral

Agnès Fine, directrice d’études
Sylvie Sagnes, chargée de recherche au CNRS

1Pendant le premier semestre, nous avons poursuivi la réflexion menée pendant les années passées sur les savoirs sur la parenté et les sexes dans l’histoire des sciences sociales en France de la fin du XIXe siècle aux années 1930. Notre réflexion a été relancée par la parution à l’automne 2010 du livre collectif Sous les sciences sociales, le genre. Relectures critiques de Max Weber à Bruno Latour/Paris, La Découverte et par les débats du colloque organisé par ses directrices, Danielle Chabaud-Rychter, Viriginie Descoutures, Anne-Marie Devreux et Eleni Varikas. Ce livre fait dialoguer les apports réciproques entre les sciences sociales et les études de genre, en réexaminant les œuvres des auteurs classiques, enseignés dans les cursus de sciences sociales. Nous avons choisi de travailler de ce point de vue sur l’œuvre de Durkheim, Lévi-Strauss, Bourdieu et Godelier, en ajoutant celle de Françoise Héritier. Nous avons par ailleurs accueilli les conférences de plusieurs collègues dont les recherches en cours portent sur l’anthropologie des sexes : Bernard Vernier, professeur émérite à l’Université de Lyon, a présenté une recherche encore inédite sur « l’invention des nouvelles formes de flirt entre les sexes chez les Pomaques musulmans de Grèce », Joana Maria Pedro, professeure d’histoire à l’UFSC Brésil, a exposé ses travaux sur l’histoire de la contraception et de l’avortement au Brésil dans la première moitié du XXe siècle ; Jennifer Cole, professeure d’anthropologie à l’Université de Chicago, a fait un état de sa recherche en cours sur les mariages de femmes malgaches avec des agriculteurs du Sud-Ouest de la France. Enfin, avec Sylvie Mouysset (professeur d’histoire, Université Toulouse Le Mirail) et Christine Mennesson (professeur de sociologie, Université Toulouse-III/Paul Sabatier), nous avons organisé une journée doctorale interdisciplinaire (histoire/sociologie/anthropologie) devant une centaine de participants, sur la thématique « Disciplines du corps », envisagées du point de vue du genre.

2En outre, la thématique « Parenté/genre/sexualité » reliant notre équipe à l’Université fédérale de Santa Catarina (Florianopolis, Brésil) dans le cadre d’une convention CAPES/Cofecub, plusieurs doctorants et post-doctorants séjournant à Toulouse ont été invités à présenter leurs recherches. En retour, Agnès Fine a été invitée à faire plusieurs conférences dans cette université brésilienne, ainsi qu’à l’Université fédérale de Rio Grande do Sul à Porto Alegre et à l’université fédérale de Rio de Janeiro.

3La deuxième thématique en cours, sur la relation maître/disciple dans les sciences sociales, a fait l’objet de plusieurs séminaires. Traduite par ceux qui la nouent en termes de parenté, cette relation trouve parfaitement sa place, en anthropologie, au chapitre des parentés parallèles. Un bilan sur les acquis de la discipline en ce domaine s’imposait. Agnès Fine l’a dressé, à l’appui d’exemples portant sur les fraternités de sang et les liens créés par le baptême. Sylvie Sagnes s’est ensuite employée à montrer combien cet angle d’approche est susceptible de renouveler la connaissance de l’univers des sciences par ailleurs balisée par les questionnements de la sociologie et de l’histoire. Puis, nous avons reçu Jérôme Lamy, post-doctorant au LISST-CAS, qui a analysé les relations intellectuelles d’un homme de science du XIXe, siècle, astronome à Toulouse, Jérôme Lalande. Aurélie Névot, chargée de recherche au CNRS, a proposé une réflexion transdisciplinaire de la relation maître/disciple à partir de son expérience de terrain avec un chaman du Sud-Ouest de la Chine. Giordana Charuty, anthropologue, directrice d’études à l’EPHE, s’est interrogée sur les maîtres revendiqués et les maîtres cachés du grand ethnologue Italien Ernesto De Martino dont elle a publié une biographie. Sylvie Sagnes a consacré les dernières séances à la relation ethnographique : considérant qu’elle met en jeu transmission de savoir et parfois production de parentés parallèles, elle a tenté de vérifier l’hypothèse selon laquelle le rapport ethnographe-informateur est pensé, dans l’imaginaire disciplinaire, dans les termes de la relation maître-disciple. Il s’est agi en d’autres termes de vérifier l’incidence de la transmission du savoir dans le nouement de liens généralement imputés à de tout autres déterminations. Le rappel des belles analyses que Daniel Fabre a consacré à l’élucidation du « paradigme du dernier » a fourni un jalon solide à sa démonstration qui, pour être complète, se devait par ailleurs de revisiter l’histoire de « couples » célèbres (Parker-Morgan, Ishi-Kroeber, Ogotemmêli-Griaule) et de vérifier dans quelle mesure ces intenses relations ethnographiques ont été pensées et vécues dans le registre de la parenté.

Publications

  • Avec Agnès Martial, « Vers une naturalisation de la filiation ? », Genèses, 1, n° 78, 2010, p. 121-134.
  • Avec Claudine Leduc, « Le GRIEF, une expérience de recherche interdisciplinaire », Clio, Histoire, Femmes et Sociétés, n° 32, « Relectures », 2010, p. 131-140.
  • « L’ouverture à l’interdisciplinarité. Du GRIEF à Clio HFS », Mélanges Claudine Leduc, Pallas, n° 85, 2011, p. 73-81.
  • « Frères et sœurs en Europe dans la recherche en sciences sociales », Clio, Histoire, Femmes, Sociétés, n° 34, « Liens et affects familiaux », 2011, p. 167-181.
  • Avec Christiane Klapisch-Zuber et Didier Lett, Clio, Histoire, Femmes, Sociétés, n° 34, « Liens et affects familiaux », 2011, n° 34, p. 7-16.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Fine et Sylvie Sagnes, « Histoire et anthropologie des sexes dans les sociétés européennes », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 365-367.

Référence électronique

Agnès Fine et Sylvie Sagnes, « Histoire et anthropologie des sexes dans les sociétés européennes », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21198

Haut de page

Auteurs

Agnès Fine

Articles du même auteur

Sylvie Sagnes

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals