Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie et historicité

Jean-Loup Amselle
p. 389

Texte intégral

Jean-Loup Amselle, directeur d’études

L’anthropologie entre primitivisme et postcolonialisme

1Le séminaire de cette année a comporté deux volets. Le premier, donné au premier semestre, a poursuivi la thématique de l’année précédente consacrée à « l’anthropologie entre primitivisme et postcolonialisme ». Jean-Loup Amselle a tout d’abord introduit le thème à partir de son ouvrage « Rétrovolutions ». Toute une série d’exposés ont pris la suite, qu’ils concernent les arts premiers (Lorena Cisneros), la danse contemporaine burkinabé (Sarah Andrieu), la gentrification et l’artification du quartier de la Goutte-d’Or à Paris (Silvina Silva-Aras), la mythologie de l’Afrique (Jean Copans, Université Paris-V/Descartes), l’ethnicisation et la primitivisation des luttes sociales au Pérou (Silvia Romero, Carmen Salazar, CNRS) ou le tourisme balinais (Lola Baldo). Jean-Loup Amselle a enfin essayé de montrer que le processus de primitivisation était également à l’œuvre dans le cadre antillais puisque la vision de l’Afrique, telle qu’elle a été produite par l’ethnologie coloniale, a été recyclée par les auteurs de la négritude, ainsi que par ceux de la créolisation et de la créolité.

2Au second semestre, le séminaire a tourné autour de la thématique de l’anthropologie de l’actualité. Celle-ci a été abordée dans différents contextes : l’ethnicisation de la France et du monde (Jean-Loup Amselle), le bilan de l’africanisme africain après cinquante années d’existence (Jean Copans), l’édition 2010 du Festival mondial des arts nègres de Dakar et la situation actuelle de la philosophie africaine (Jean-Luc Aka-Evy, Université de Brazzaville), et enfin l’actualité politique au Mali (Anne Doquet, IRD, Moussa Sow, Institut des sciences humaines du Mali) et en Côte d’Ivoire (Marie Miran, Jean-Pierre Dozon, EHESS).

Publications

  • L’Occident décroché. Enquête sur les postcolonialismes, nouv. éd. augm., Paris, Arthème Fayard/Pluriel, 2011 (2008).
  • « La « séquence » rom et l’ethnicisation de la société française », Lignes, n° 34, 2011, « L’exemple des Roms, les Roms, pour l’exemple », p. 41 -51.
  • « Négritude, créolisation, créolité. L’ethnicisation de la société française au prisme des auteurs martiniquais », Les Temps Modernes, janvier-avril 2011, n° 662-663, « Guadeloupe-Martinique, janvier-mars 2009, La Révolte méprisée », p. 340-356.
  • « Des ambiguïtés de la notion de métissage », L’architecture aujourd’hui, n° 383, 2011, p. 90-99.
  • « L’Afrique a-t-elle « inventé » les droits de l’homme ? », Sud Quotidien (Dakar), 7-8-9-10 avril 2011.
  • « L’ethnicisation de la société française », La Revue du projet, n° 10, 2011, p. 7-8.
  • « Meticciato update », Prometeo, n° 114, 2011, p. 16-21.
  • « De la desconstruccion de la etnia a la conexion de la cultura de las culturas : un iti-nerario intelectual », dans Fronteras movezidas, sous la dir. de Christophe Giudicelli, Mexico, El Colegio de Michoacan, 2010, p. 21-57.
  • « Méfions-nous de l’idéologie du nomadisme ! », Le Monde, 24 juin 2011.
  • L’ethnicisation de la France, Fécamp, Nouvelles Éditions Lignes, 2011.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Loup Amselle, « Anthropologie et historicité », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 389.

Référence électronique

Jean-Loup Amselle, « Anthropologie et historicité », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21213

Haut de page

Auteur

Jean-Loup Amselle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals