Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Organisations et transformations sociales en Australie

Laurent Dousset
p. 400

Texte intégral

Laurent Dousset, maître de conférences

Une autre introduction à l’anthropologie australianiste

1Les cultures Aborigènes sont habituellement présentées selon l’une des trois options discursives suivantes : 1) les sociétés sont exposées en organisant les données selon les grands thèmes du discours anthropologique (économie, parenté etc.) ; 2) des exemples australiens alimentent l’historique des écoles de pensée (évolutionnisme, fonctionnalisme, structuralisme etc.) ; 3) le vivier monographique sert d’argumentaire dans l’exposé d’une théorie propre à l’exposant.

2En abordant de manière combinée ces trois grands problèmes nous avons continué, pour la troisième année consécutive, à développer une quatrième manière d’introduire au terrain australien : nourrir des questionnements qui relèvent autant des disparités propres à la discipline qu’à la compréhension des cultures australiennes. Cette année, nos travaux ont porté sur un aspect particulièrement complexe en Australie, à savoir les mécanismes de l’émergence d’une mobilisation objectifiée de la notion « culture » parmi les Aborigènes eux-mêmes et les conséquences qui résultent de ces mécanismes en termes de conceptions de la propriété culturelle et de la notion de patrimonialisation. Nous avons ainsi associé nos analyses anthropologiques et historiques de ces mouvements et transformations à des réflexions qui ont trait au rapatriement matériel et numérique non seulement des objets culturels, mais aussi des savoirs produits par les chercheurs jadis et aujourd’hui. Les modes de réutilisation et de réinterprétation par les groupes aborigènes eux-mêmes de ces matériaux et savoirs ont également fait l’objet de discussions dans le cadre du séminaire, ainsi que lors de plusieurs conférences et journées d’études invitées en France, en Suisse (Institut universitaire Kurt Bösch), en Norvège (Université de Bergen), en Écosse (Université de St. Andrews), aux États-Unis (Advanced Seminar, National Science Fondation et Amerind Foundation, Arizona) et en Chine (Université de Pékin).

Publications

  • Mythes, missiles et cannibales : Le récit d’un premier contact en Australie, Paris, Société des Océanistes, 2011.
  • Avec Claire Bowern, Harold Koch et Patrick McConvell, « Developing a database for Australian Indigenous kinship terminology : The AustKin project », Australian Aboriginal Studies, vol. 1, 2010, p. 42-56.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Dousset, « Organisations et transformations sociales en Australie », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 400.

Référence électronique

Laurent Dousset, « Organisations et transformations sociales en Australie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21221

Haut de page

Auteur

Laurent Dousset

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals