Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie de l’écriture

Béatrice Fraenkel, Sophie Pène et Claire Bustarret
p. 414-416

Texte intégral

Béatrice Fraenkel, directrice d’études
Sophie Pêne, professeur des Universités, directrice de la recherche à l’ENSCI

Actes d’écriture dans la ville : l’urbanisme et ses régimes graphiques

1Lors de ce séminaire nous avons poursuivi notre entreprise de description des pratiques d’écriture dans la ville en invitant régulièrement des praticiens. Le parti a été pris de prolonger les travaux des années précédentes en proposant aux étudiants un dialogue avec des praticiens ou observateurs de l’écriture urbaine : animateur de projets (Thierry Marcou, de la Fondation Internet nouvelle génération, responsable du programme Ville 2.0 et CitéLabo), designer (Jean-Louis Fréchin, de l’agence NoDesign), graphistes (Pierre Di Scullio et Vincent Perrottet), un philosophe (Pierre-Damien Huyghe). Dans les prototypes d’aménagement urbain numérique, tels que les actions menées par la Fing les donnent à voir, l’écriture est une conséquence de la nature informationnelle du numérique : elle apparaît sur les interfaces nouvelles (panneaux lumineux, écritures projetées sur les murs, décorations et animations). Elle est en quelque sorte incorporée après coup à ces objets informationnels nouveaux. Jean-Louis Fréchin a précisé la place de l’écriture dans la ville 2.0 en donnant sa propre vision de la ville moderne comme ville numérique héritière de la ville haussmannienne déjà couverte d’écritures. L’écriture numérique est pensée selon une dynamique de la contribution, construisant les réseaux sociaux, renouvelant les pratiques (écriture en marchant, sur Twitter ou Facebook) grâce aux équipements de mobilité (smartphones, Ipad). Si l’architecture et les objets urbains ont pu être des descripteurs de la ville, l’écriture accompagne une ville riche de messages, d’interpellations, et qui s’offre comme terrain d’action. La Serpentine, une police dessinée par Pierre Di Scullio, et qui couvre désormais les murs d’un grand ensemble réhabilité à Pantin, montre un écrit qui devient mobilier, élément intégré à l’architecture et qui sollicite l’attention des passants. Visibles mais énigmatiques, les mots de Pierre Di Scullio affichent la substance sémantique du lien poétique qui nourrit la déambulation et la rêverie urbaines. Vincent Perrottet réunit sur des flyers des photos d’individus anonymes et des citations. Ces flyers, conçus comme des objets circulants, donnés de la main à la main au cours des manifestations, sont des « objets de manifestation », un réquisitoire contre la mainmise des publicitaires sur les corps et les mots. L’anthropologue Emmanuelle Lallement a soumis à la discussion son observation récurrente de Paris Plage, mettant en évidence le « faire comme si » qui caractérise les différents niveaux de théâtralisation qu’implique une plage à la ville, ainsi que la place de ces animations de la ville dans une stratégie municipale de « reconquête » des territoires de la ville, c’est-à-dire de tentative de mobiliser les citoyens autour d’événements culturels non marchands.

2Des séances centrées sur des lectures et des synthèses théoriques ont contuit à élaborer différentes notions, en particulier l’événement d’écriture (Béatrice Fraenkel) que l’actualité nous a permis de traiter en relation avec l’étude des affiches manuscrites des manifestations Place Tahrir au Caire. Nous avons également évalué la pertinence de la notion d’« empowerment » pour analyser les actes d’écriture dans l’espace public. Nous l’avons fait à partir de l’exemple singulier du journaliste performer Renzo Martens. Trois séances ont été consacrées à la mise au jour des projets des étudiants et à leur discussion. C’est ainsi que le sujet du séminaire 2011-2012 a pris forme, autour de la question de la prospective et du passage du connu à l’inconnu dans les pratiques des designers, des graphistes et des architectes. Ce séminaire, conférence complémentaire confiée à Sophie Pène, se déroulera selon les mêmes modalités que le séminaire 2010-2011, avec la participation régulière de Béatrice Fraenkel.

Béatrice Fraenkel, directrice d’études
Claire Bustarret, ingénieure de recherche au CNRS

Atelier méthodologique : les écrits de la manifestation féministe

3L’atelier a proposé cette année une enquête de terrain collective portant sur les écritures de la contestation. Nous avons choisi de travailler sur les écrits de la manifestation féministe faisant écho aux nombreux événements qui ont célébré les quarante années du MLF, mouvement considéré comme représentatif du féminisme de deuxième génération.

4Les premières séances de l’atelier ont été l’occasion de mener une réflexion méthodologique sur le recours à diverses sources documentaires, fonds d’archives écrites, photographiques et audiovisuelles, notamment celles de l’INA, mais aussi fonds d’objets conservés par des associations ou archives consultables en bibliothèque. Plusieurs invitées, Anne-Marie Faure du collectif Vidéa, Catherine Gonnard (INA), Hélène Fleckinger (Centre Simone de Beauvoir) ont animé des séances de travail. Nous nous sommes également appuyés sur l’expertise de politistes tel qu’Olivier Fillieule.

5Plusieurs enquêtes ont été menées à l’occasion de deux manifestations : « Rage de nuit » (27 novembre 2010) et la manifestation du 5 mars 2011 de la journée des femmes.

6L’atelier a pris part à la journée d’études « Manifester avec l’écrit » organisée le 6 mai 2011, au cours de laquelle six participants de l’atelier ont présenté des communications (I. Bertthauer, V. Tomasini, N. Labo, A. Dubois, M. Vaugelas, F. Delbreilh).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Béatrice Fraenkel, Sophie Pène et Claire Bustarret, « Anthropologie de l’écriture », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 414-416.

Référence électronique

Béatrice Fraenkel, Sophie Pène et Claire Bustarret, « Anthropologie de l’écriture », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21232

Haut de page

Auteurs

Béatrice Fraenkel

Articles du même auteur

Sophie Pène

Articles du même auteur

Claire Bustarret

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals