Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie historique des instruments symboliques

Éric Brian
p. 459-460

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Éric Brian, directeur d’études

Sociologie des instruments symboliques

1Ce séminaire est parti du constat que la sociologie a le plus souvent traité par le mépris l’incertitude des choses. Certes il y a bien des sciences sociales et économiques des risques, par exemple, mais elles relèvent plus de la sociotechnique que d’une conception fondamentale de la théorie sociale, théorie qui de plus devrait indiquer ses conséquences en vue de l’objectivation des phénomènes. Toutefois plusieurs auteurs ont récemment pris soin de mentionner l’Incertitude dans la panoplie des questions sociologiques pertinentes mais sans prendre suffisamment garde semble-t-il à l’intrication des approches sociologiques, mathématiques, économiques, historiques et épistémologiques de ces questions.

2Au cours des séances, on a donc examiné comment les sciences sociales évitent le plus souvent de les traiter frontalement, comment quelques auteurs importants les ont cependant abordées, comment le plus souvent on cherche à « réduire » les faits d’incertitude plutôt qu’à les analyser, enfin comment il est possible d’envisager une sociologie des réponses savantes ou profanes aux formes d’incertitude. Plusieurs exemples ont été tirés de travaux récents (sur les finances ou sur les rapports de genres) ou bien de diverses recherches en cours conduites par des étudiantes et étudiants en master ou en doctorat : Naoko Abé sur les mouvements corporels des usagers d’une ligne de métro parisien ; Olivier Daudé sur la formation du secteur « bancassurance » pendant les dernières décennies du XXe siècle ; Geoffroy Félix sur la négociation des prix dans les transactions d’antiquariat ; Pierre de Larminat sur des procédures d’anticipation mises en œuvre par des gestionnaires de fonds financiers ; Yann Renisio sur la comparaison des formes de financement dans la sociologie américaine contemporaine ; Rémi Sinthon sur diverses trajectoires de reconversions sociales et de déclassement ; ou encore Mathias Thura sur l’analyse d’improvisations situées notamment en contexte militaire. En parallèle avec le séminaire se tiennent des séances entièrement consacrées aux thèses en cours.

3Tout au long de l’année, Éric Brian a dirigé la Revue de synthèse (Springer) et l’unité de recherches « Histoire et populations » (UR11) à l’INED. Au cours de l’année, il a donné des exposés dans les Universités de Rouen et de Franche Comté ; à l’École normale supérieure de Paris ; à la Société d’histoire moderne et contemporaine et à l’occasion de l’école d’hiver d’histoire des sciences de l’Université de Harvard. Pendant les mois de septembre et d’octobre 2010, il a été accueilli comme professeur invité à la Maison de l’histoire de l’Université de Genève. À cette occasion il est intervenu à l’Université de Genève et à l’Université de Lausanne.

Publications

  • « Aléas, normes sociales et limites de la performativité », dans Nouvelles normes financières. S’organiser face à la crise, sous la dir. de Christian Walter, Paris, Springer, 2010, p. 191-219.
  • « Maurice Halbwachs ou l’invention de la complexité sociale », dans Maurice Halbwachs, La Théorie de l’homme moyen. Essai sur Quetelet et la statistique morale, Chilly-Mazarin, Sciences en situation, 2010, p. V-XII.
  • « Positivisme », dans Dictionnaire des faits religieux, sous la dir. de Régine Azria et Danièle Hervieu-Léger, Paris, Presses universitaires de France, 2010, p. 939-941.
  • « Probabilités », dans Dictionnaire des faits religieux, op. cit., p. 958-960.
  • « Re-embeddlng pragmatism », Sociologica, n° 3, 2010, Bologne, Il Mulino, Doi : 10.2383/33637, publication électronique : http://www.sociologica.mulino.it
  • « Moyenne », dans Dictionnaire des concepts nomades en sciences humaines, sous la dir. d’Olivier Christin, Paris, Éd. A.-M. Métailié, 2010, p. 313-325.
  • « Léopold Haimson (1927-2010) », Le Mouvement social, n° 236, 2011/3, p. 125-130.
  • « Préface », dans Caroline Ehrhardt, Évariste Galois. La fabrication d’une icône mathématique, Paris, Éd. de l’EHESS, 2011, p. 9-13.

Filmographie

  • Pourquoi Condorcet ? © Campus Condorcet, 2011. Trois parties : 1) Un itinéraire biographique, 20 minutes ; 2) Au fil de ses écrits, 26 minutes ; 3) Des questions actuelles, 23 minutes [sur le site http://www.campus-condorcet.fr].
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éric Brian, « Sociologie historique des instruments symboliques », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 459-460.

Référence électronique

Éric Brian, « Sociologie historique des instruments symboliques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 15 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21270

Haut de page

Auteur

Éric Brian

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals