Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie comparée des âges et des générations

Cécile Van de Velde
p. 466-468

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Cécile Van de Velde, maître de conférences

Sociologie des âges de la vie

1Ce séminaire clôture un cycle de deux ans destiné à proposer une lecture raisonnée et critique de la sociologie des âges de la vie. Celle-ci a longtemps été segmentée en autant de travaux portant sur des âges ciblés ; elle fait preuve d’une effervescence renouvelée, dans la dynamique de débats scientifiques de plus en plus transversaux et internationalisés. Le séminaire s’est attaché à dégager les apports et les limites de ses principaux outils conceptuels et méthodologiques de ce champ sociologique, et de mettre en perspective les principaux débats scientifiques qui le traversent : la question de l’individualisation et de la flexibilisation des parcours, le rôle de l’État et des politiques publiques dans la structuration des âges, l’évolution des parcours de vie et des rapports entre générations face à la crise. Il s’Inscrit dans le cadre de la finalisation d’un ouvrage déjà amorcé lors du séminaire de l’année dernière (Sociologie des âges de la vie, Armand Colin, 2011).

2Une première partie a offert une mise en perspective historique de la pensée sociologique des âges. Elle a distingué trois approches qui ont structuré, et structurent encore, ce champ de réflexion, et qui se distinguent quant au sens même du vieillissement et à la valeur de l’âge dans les sociétés contemporaines. Un premier paradigme le « prisme des âges » postule le maintien d’âges collectifs et socialement institués, et privilégie donc une perspective macrosociologique destinée à saisir les variations des transitions entre ces temps sociaux. Un second paradigme le « prisme des parcours » fonde au contraire son approche sur le postulat de la disparition des scansions collectives et de la fin d’une partition des existences par âges, et s’attache à approcher les enjeux émergents des itinéraires individuels, dans une perspective longitudinale. Un dernier paradigme le « prisme des générations » s’attache à inscrire les destins sociaux et familiaux dans la succession des générations, optant pour une perspective de comparaison intergénérationnelle.

3À partir des travaux sociologiques portant sur les différents âges de la vie, la seconde partie a déroulé, de l’enfance au grand âge, le fil des existences en France dans leurs déclinaisons sexuées et sociales, pour mieux en mesurer les enjeux émergents. Elle montre qu’au-delà de tendances communes à de nombreux pays occidentaux des existences plus longues, des statuts plus réversibles, la société française organise certains traits distinctifs des existences et dessine des schèmes structurants de vie, induits par un système éducatif fixant précocement les destins, et un mode de régulation sociale et politique segmenté par âge.

4Ouvrant sur une perspective internationale, une troisième partie s’est appuyée sur une comparaison des parcours de vie pour analyser la façon dont les politiques publiques structurent aujourd’hui l’expérience des âges, sur des questions transversales telles que la solitude, la dépendance ou la mobilité socioprofessionnelle. Des régulations dites « sociales-démocrates » aux régulations « familialistes », elle a interrogé l’empreinte de différents modes d’organisation sociale sur la place et l’expérience des âges. Dans ce cadre, le séminaire a accueilli la chercheuse Hiroko Takeda, de Sheffield University, sur l’entrée dans la vie adulte de jeunes femmes précaires au Japon, pour une communication intitulée : « Shining jobs : Work and young Japanese women In a struggling economy ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cécile Van de Velde, « Sociologie comparée des âges et des générations », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 466-468.

Référence électronique

Cécile Van de Velde, « Sociologie comparée des âges et des générations », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21275

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals