Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Économie

Dynamique économique et interactions sociales

Thierry Verdier
p. 596

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Thierry Verdier, directeur d’études

Dynamique économique et interactions sociales

1Comme les années précédentes, l’objet de ce séminaire est d’introduire et de discuter l’hypothèse de préférences et de valeurs endogènes dans l’analyse économique. Le cours a comporté deux parties.

2Dans un premier temps, nous nous sommes attachés à présenter diverses approches permettant d’intégrer les préférences endogènes dans les modèles économiques. Nous avons ainsi parcouru les modèles de Gary Becker appliquant la méthodologie standard d’optimisation individuelle sous contraintes de ressources à des phénomènes sociaux et non-marchands, tels que changement dynamique de préférences, addiction rationnelle ou accumulation de capital social au sein de groupes d’agents. Le cours a ensuite abordé l’approche inverse de Georges Akerlof, intégrant des éléments non économiques tels que normes et réseaux sociaux dans les modèles économiques. Finalement nous avons aussi introduit les fondements d’une approche évolutionniste de changement des préférences fondées sur des modèles de dynamique de population inspirées de la sociobiologie contemporaine.

3La deuxième partie du cours a consisté à la présentation d’un modèle de transmission culturelle intergénérationnelle des préférences et des valeurs, intégrant à la fois une capacité de transmission endogène familiale et un effet d’influence externe lié au groupe social. Ce cadre d’analyse s’appuie sur des modèles de dynamique de populations de l’anthropologie évolutionniste formelle et de la sociobiologie contemporaine. Il intègre des éléments d’analyse économique dans la description du processus de transmission culturelle au sein de la famille et avec le groupe social. Cette approche permet de mettre en lumière l’impact de divers facteurs tels que coûts d’opportunité de socialisation familiale, effets de réseaux d’influence liés aux rôles modèles sociaux, et fonctionnement d’institutions socio-économiques (marchés, État, communautés). Ce modèle a été ensuite appliqué à divers contextes pour discuter de questions telles que : a) soutenabilité de l’État providence dans un contexte multiculture l ; b) diversité culturelle et mondialisation des échanges économiques ; c) impact de valeurs culturelles sur la croissance et le développement économique. Dans cette dernière partie, les étudiants ont effectué des présentations et réflexions critiques sur leurs lectures de travaux de cette littérature.

Publications

  • Avec Alberto Bisin, Eleonora. Patacchini et Yves Zenou, « Ethnic identity and labour-market outcomes of immigrants in Europe », Economie Policy, n° 65, janvier 2011, p. 57-92.
  • Avec Alberto Bisin, « The economics of cultural transmission and socialization », dans Handbook of Social Economics, sous la dir. de Jess Benhabib, Alberto Bisin et Matthew Jackson, Londres-Amsterdam, Elsevier, « North Holland », 2011.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Verdier, « Dynamique économique et interactions sociales », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 596.

Référence électronique

Thierry Verdier, « Dynamique économique et interactions sociales », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 16 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21388

Haut de page

Auteur

Thierry Verdier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals