Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Études juives

Construction nationale, identités de genre et conflit : analyse du cas israélo-palestinien

Valérie Pouzol
p. 630-631

Entrées d’index

Index thématique :

Histoire‚ Études juives
Haut de page

Texte intégral

Valérie Pouzol, professeur agrégée

1Ce séminaire a abordé certaines questions historiographiques récentes sur les questions relatives à la construction des identités de genre dans le cas du conflit israélo-palestinien. Après une introduction générale rappelant aux étudiant(e)s ce que sont les identités de genre et leur rôle dans la formulation des identités nationales, différentes séances ont donné la parole à des jeunes chercheur(e)s travaillant sur ces questions dans le cadre de leur doctorat. Une séance inaugurale a montré combien l’étude de la construction de la masculinité était centrale dans le sionisme et ce sur une période historique longue (avant et après 1948), posant la question plus globale de la construction d’un homme nouveau dans les mythologies nationales. Les rapports entre identités de genre et construction nationale ont été abordés à travers l’analyse du militantisme nationaliste des femmes sionistes révélant la difficulté pour ces dernières à aborder la question de l’oppression liée au genre (Vincent Vilmain). À partir de cette constatation, une histoire des luttes des femmes et de l’émergence du féminisme israélien a été présentée (sources et présentation bibliographiques) posant la question de l’articulation genre et nationalisme. Un important développement a été consacré à l’histoire des luttes pour la paix des femmes israéliennes et palestiniennes et à la manière dont la question des identités de genre a été posée dans la formulation d’alternatives politiques. Pour compléter cette approche une séance a été consacrée à l’étude de la place des femmes dans l’armée israélienne mettant au jour les discriminations à l’œuvre dans cette institution ainsi que les luttes les plus récentes de ces dernières (Maria Simonetti). En miroir une séance a été consacrée aux luttes intersticielles des femmes palestiniennes d’Israël longtemps assujetties aux impératifs nationalistes ou invisibilisées dans les groupes de femmes judéo-arabes en Israël (Élisabeth Martheu). Depuis une dizaine d’années, leur militantisme a façonné un discours alliant une lutte contre l’oppression nationale et contre l’oppression liée au genre.

2Les étudiants et auditeurs présents à ce séminaire étaient en grande majorité des étudiants de master de l’EHESS (master 1 Genre, politique et dexualité) mais également de l’EPHE (Sciences des religions et société) et de l’INaLCO ainsi que des doctorants travaillant sur le conflit israélo-palestinien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valérie Pouzol, « Construction nationale, identités de genre et conflit : analyse du cas israélo-palestinien », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 630-631.

Référence électronique

Valérie Pouzol, « Construction nationale, identités de genre et conflit : analyse du cas israélo-palestinien », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 20 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21425

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals