Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Sociologie

La sociologie de Charles Wright Mills

François Denord et Bertrand Réau
p. 645

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

François Denord, chargé de recherche au CNRS
Bertrand Réau, maître de conférences à l’Université Paris-I/Panthéon-Sorbonne

1Pour la deuxième année de son déroulement, notre conférence complémentaire a consisté à réexaminer l’œuvre de Charles Wright Mills d’un double point de vue thématique et contextuel. Nous avons successivement considéré : son rapport au pragmatisme, avec en trame de fond l’histoire de la philosophie américaine ; sa conception du pouvoir resituée dans le cadre de la tradition sociologique et dans celui plus spécifique de la Guerre froide ; le modèle sociologique que Mills construit progressivement ; la place qu’y occupe la dynamique historique. Lors de chacune des séances, l’analyse de Character and Social Structure, un livre méconnu en France car jamais traduit, a particulièrement été approfondie.

2Écrit avec Hans Gerth durant les années 1940, ce traité de psychologie sociale propose un modèle pour étudier les liens entre structure de caractère et structure sociale en mêlant deux couples d’auteurs principaux : côté structure de caractère, Georges Mead et Sigmund Freud ; côté structure sociale, Karl Marx et Max Weber. La notion de rôle permet d’articuler les deux ensembles. D’une part, les acteurs sociaux intériorisent des manières d’agir et de penser par les rôles sociaux qu’ils jouent. D’autre part, chacun des ordres institutionnels auxquels ils se trouvent soumis les amène à jouer des rôles sociaux dont la distribution est assurée et maintenue par une autorité. Dans cette double perspective, l’histoire peut être interprétée comme l’ensemble des transformations qui affectent l’intégration des ordres institutionnels qui composent la structure sociale. Et le rôle du sociologue consiste à comprendre l’interdépendance entre biographie individuelle et histoire collective.

3Notre conférence complémentaire a ainsi permis de montrer l’unité profonde de l’œuvre de Mills et sa portée générale. Toute structure sociale est, en effet, un agencement d’ordres institutionnels hiérarchisés fonctionnant à la manière de sous-espaces sociaux relativement autonomes. Quels que soient le lieu et le moment, l’analyse sociologique doit ainsi interroger leur mode d’intégration et sa répercussion non seulement sur la dévolution du pouvoir au sein de la société, mais aussi sur les destinées individuelles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Denord et Bertrand Réau, « La sociologie de Charles Wright Mills », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 645.

Référence électronique

François Denord et Bertrand Réau, « La sociologie de Charles Wright Mills », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 25 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21441

Haut de page

Auteurs

François Denord

Articles du même auteur

Bertrand Réau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals