Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56In memoriam : Christine Hamdoune ...

In memoriam : Christine Hamdoune (1950-2019)

Michèle Coltelloni-Trannoy
p. 11-14

Texte intégral

Christine Hamdoune

Christine Hamdoune

1Il y a près d’un an à présent, le 12 mai 2019, Christine Hamdoune (née en 1950) nous quittait au détour d’un sentier de randonnée, dans ces montagnes du Maroc qu’elle aimait tant, dans ce pays où elle s’était installée et avait travaillé pendant plus de trente ans. Elle avait d’abord enseigné au lycée français de Marrakech en tant qu’agrégée d’histoire géographie, puis, à la suite de sa thèse de 3e cycle préparée sous la direction d’André Chastagnol, et soutenue en 1990 à l’Université de Paris IV (Ad Fines Imperii Romani : recherches sur la géographie et l’administration de la Maurétanie tingitane), elle avait consacré toutes ses recherches à l’Afrique antique, avec une prédilection pour le Maroc. Elle fut alors nommée au poste de Maître de conférences à l’université Paul Valéry de Montpellier, où elle devint professeur des Universités en histoire romaine en 1999, à la suite de Jean-Marie Lassère. La rencontre avec ce savant fut déterminante dans son parcours et c’est en gage de reconnaissance et d’affection pour celui qui fut presque un père pour elle, qu’elle édita un volume d’hommages (en 2001), puis qu’elle s’attela à la lourde charge de publier son dernier manuscrit inédit intitulé Africa, quasi Roma, paru en 2015 dans la collection des Études d’Antiquités africaines. Christine Hamdoune a également participé au jury d’agrégation d’histoire aux côtés d’Yves Modéran et c’est à ces deux chercheurs trop tôt disparus que le programme sur l’Afrique romaine doit d’avoir été proposé aux candidats entre 2005 et 2007.

2Sa disparition a profondément touché ses collègues et ses élèves, dont beaucoup étaient également ses amis : tous nous regrettons sa personnalité attachante, discrète, si gaie malgré les coups de la vie, son sens de la transmission du savoir, sa connaissance de l’Afrique romaine fondée à la fois sur l’étude des textes littéraires, parfois les plus ardus (tel la Géographie de Ptolémée), et plus encore sur les textes épigraphiques dont elle était une excellente exégète. Elle était membre de la Société Française d’Épigraphie romaine (SFER) depuis 1995, rédactrice de L’Année épigraphique (dir. M. Corbier) entre 2001 et 2009, chargée de la rubrique Maurétanies, et elle participait à la base de données en ligne dédiée au corpus épigraphique de Cherchel (sous la direction de Ph. Leveau, CCJ), en particulier pour les épigrammes latines et les textes relatifs aux membres de l’ordre équestre. Elle avait aussi participé à plusieurs chantiers archéologiques : au Maroc, à Dchar Jdid (Zilil), dans le secteur de l’église paléochrétienne, et à Banasa dans les thermes aux fresques ; elle a aussi revu les inscriptions de Banasa in situ.

3Elle s’intéressait avant tout à l’organisation des territoires africains et aux interactions qui s’y étaient déployées sous toutes leurs formes (militaires et administratives, mais aussi culturelles, notamment la sociabilité urbaine et l’expression du deuil) et dans tous les milieux (soldats romains et africains, chevaliers et sénateurs, petites gens aussi). Ses publications, livres et articles, portent la marque de cette diversité scientifique : sur l’armée romaine (Les auxilia externa africains des armées romaines, iiie siècle av. J.-C. – ive siècle apr. J.-C., 1999, outre de nombreux articles) ; sur les poèmes funéraires latins qui ont fait l’objet de deux belles publications collectives avec le Groupe de recherche sur l’Afrique Antique (G.R.A.A.) de Montpellier (Vie, mort et poésie dans l’Afrique romaine d’après un choix de Carmina latina epigraphica, 2011, et Parure monumentale et paysage dans la poésie épigraphique de l’Afrique romaine. Recueil de carmina latina epigraphica, 2016) ; enfin, sa contribution la plus récente, qui porte sur le monde tribal dans les Maurétanies, est la somme de ses recherches sur une question difficile (2018).

4Un an plus tard, la peine est toujours vive et nous relisons avec émotion l’un des poèmes qu’elle a traduit et commenté avec ses amis et collègues (AE 1985, 958) :

« Moi qui gis ici, j’ai été ravie par un funeste destin. Ma conduite envers les miens fut douce, en tout temps et en tout lieu. Cesse désormais, mère, de t’arracher les cheveux dans ton deuil, et toi, en tout cas, petit frère, allège ton affliction. »

Michèle Coltelloni-Trannoy

Bibliographie africaine de Christine Hamdoune

1993

5« Géographie et administration de la Maurétanie tingitane », L’Information historique 53, 1993, p. 127-133 (résumé de la thèse soutenue en janvier 1991 à Paris IV Sorbonne).

6« Ptolémée et la localisation des tribus de Tingitane », MÉFRA 105, 1, p. 241-289.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_1993_num_105_1_1800

1994

7« Note sur le statut colonial de Tingi et Lixus », AntAfr 30, p. 81-87.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_1994_num_30_1_1223

1995

8« Frontières théoriques et réalités administratives : le cas de la Maurétanie tingitane », dans A. Rousselle (éd.), Frontières terrestres, frontières célestes dans l’Antiquité, Paris, p. 237-253.
https://books.openedition.org/​pupvd/​5693

9« De Pline à Ptolémée : permanences et ruptures chez les peuples indigènes de Maurétanie tingitane », dans Actes du VIe colloque international sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord, Pau, octobre 1993, Paris, p. 293-308.

10« Les épitaphes militaires de Tingitane », BCTH 24, p. 129-154.

1998

11Notice « Gens, gentes, gentiles », dans Encyclopédie berbère 20 (Gauda-Girrei), p. 3045-3052.
https://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​1903

1999

12Les auxilia externa africains des armées romaines, iiie siècle av. J.-C. – ivsiècle apr. J.-C., Montpellier (Études militaires 29).

13« Relecture de la dédicace impériale IAM2, 98 de Banasa », ZPE, 127, p. 301-306.

2001

14« Les points de ralliement des gentes », AntAfr 37, p. 93-104.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2001_num_37_1_1336

15« Un aspect particulier des relations entre les Romains et les gentes : le patronat », AntAfr 37, p. 157-166.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2001_num_37_1_1343

16« Une Gauloise à Volubilis », dans Vbique amici. Mélanges offerts à J.-M. Lassère, Montpellier, p. 225-237.

17(Direction) Vbique amici. Mélanges offerts à J.-M. Lassère, Montpellier.

2002

18« Les relations entre la Maurétanie occidentale et la Maurétanie orientale », dans M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XIV, Lo spazio marittimo del Mediterraneo occidentale : geografia storica ed economica, Atti del XIV convegno di studio, Sassari, 7-10 dicembre 2000, Roma (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari, n.s. 13), p. 1425-1443.
http://eprints.uniss.it/​6261/​1/​Khanoussi_M_Africa_romana_14_vol_2.pdf

2003

19« Y a-t-il eu des déplacements contraints de population dans l’Afrique romaine ? », dans Travaux et recherches de l’UMLV, Marne-la-Vallée, 2003, p. 13-43.

20« La uetustas dans les inscriptions de l’Afrique du Nord », dans B. Bakhouche (éd.), L’ancienneté chez les Anciens, Actes du colloque de Montpellier 2001, Montpellier, p. 251-279.

2004

21« Les épitaphes de Grande Kabylie », dans M.H. Fantar, A. Siraj (éd.), Actes du colloque « Les écritures au Maghreb », Casablanca 2002, Casablanca, p. 95-105.

22« Témoignages épigraphiques de l’acculturation des gentes en Maurétanie césarienne », dans M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XV. Ai confini dell’impero. Contatti, scambi, conflitti. Atti del XV convegno di studio, Tozeur, 11-15 dicembre 2002, Roma (Coll. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari, n.s. 21), p. 755-768.
http://eprints.uniss.it/​5835/​2/​Khanoussi_M_Africa_romana_2004_1.pdf

23(Édition, avec C. Chandezon, et textes), Les hommes et la terre dans la Méditerranée gréco-romaine. Colloque international de Montpellier et Loupian (21-23 mars 2002), Toulouse.

2005

24« Spécificité et identité des cavaliers africains de l’armée romaine », dans Cl. Briand-Ponsart (éd.), Identités et cultures dans l’Algérie antique. Actes du colloque de Rouen, mai 2003, Rouen, 2005, p. 235-260.

2006

25« Les mouvements de population en Afrique romaine d’après les carmina épigraphiques funéraires », dans A. Akerraz et alii (éd.), L’Africa romana XVI, Mobilità delle persone e dei popoli, dinamiche migratorie, emigrazioni ed immigrazioni nelle province occidentali dell’Impero romano, Atti del XVI convegno di studio, Rabat, 15-19 dicembre 2004, Roma (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari n.s. 31), p. 1715-1735.
http://eprints.uniss.it/​5831/​1/​Akerraz_A_Africa_romana_2006_3.pdf

26« La vie quotidienne à Uzalis », dans J. Meyers (éd.), Les miracles de saint Étienne. Recherches sur le recueil pseudo-augustinien (BHL 7860-7861), avec édition critique, traduction et commentaire, études du Groupe de recherches sur l’Afrique antique, Turnhout, p. 111-128.

27« Les légionnaires de la Troisième légion Auguste à Theveste », Aquila legionis 7 [2007], p. 45-64.

2007

28« Les armes du cavalier africain : de la réalité à la symbolique », dans P. Sauzeau, T. Van Compernolle (éd.), Les armes dans l’Antiquité, de la technique à l’imaginaire. Actes du colloque international du SEMA, Montpellier 20-22 mars 2003, Montpellier, p. 191-211.

2008

29« La frontière en Afrique », dans J.-J. Aillagon (éd.), Roma e i Barbari. La nascita di un nuovo mondo, Catalogo della mostra, Milano, Palazzo Grassi, Venezia-Milano, p. 98-101.

30« La dea Africa et le culte impérial », dans J.-L Sibiude (éd.), Lieux de cultes : aires votives, temples, églises, mosquées. Actes du IXe Colloque international de la SEMPAM sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord antique et médiévale (Tripoli, 19-25 février 2005), Paris (Études d’Antiquités Africaines), p. 151-161.
https://www.persee.fr/​doc/​etaf_0768-2352_2008_act_1_1_906

2009

31« Les macella dans les cités de l’Afrique romaine », AntAfr 45, p. 27-35.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2009_num_45_1_1489

32(avec S. Fialon) « L’image de la femme africaine dans les Passions : réalités sociales et élaboration d’un modèle chrétien », AntAfr 45, p. 139-152.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2009_num_45_1_1494

33« Septime Sévère, le Septizonium et le temple des dii patrii à Rome », dans O. Devillers, J. Meyers (éd.), Pouvoirs des hommes, pouvoir des mots, des Gracques à Trajan. Hommages au Professeur Paul Marius Martin, Louvain, p. 535-557.

34« Mons Africae uel fabulosissimus Atlas : l’Atlas de Pline l’Ancien », Latomus 68, p. 101-116.

2010

35« Neptune et Mars dans la région des Hautes Steppes », dans F. Bejaoui (éd.), Actes du 6e colloque international sur l’histoire des Steppes tunisiennes, Sbeïtla, 2008, Tunis, p. 245-257.

36« Note critique sur les Ocratii de Volubilis », dans F. Delrieux, Fr. Kayser (éd.), Des déserts d’Afrique au pays des Allobroges. Hommages offerts à François Bertrandy, 1, Chambéry (Sociétés, religions, politique 16), p. 197-205.

2011

37« La Tingitane : spécificité et identité », dans Cl. Briand­Ponsart, Y. Modéran (dir.), Provinces et identités provinciales dans l’Afrique romaine, Caen (Table ronde du CRAHM 6), p. 43-62.

38« Le testament de Caius Cornelius Egrilianus : ILAlg. 1, 3040 », Aouras 6, p. 237-252.

39(avec L. Échalier, J. Meyers, J.-N. Michau) Vie, mort et poésie dans l’Afrique romaine : d’après un choix de Carmina Latina Epigraphica, Bruxelles (Collection Latomus 330).

2012

40« Soldats de l’armée d’Afrique en mission : à propos de CIL, VIII, 21567, Agueneb, Djebel Amour », Aouras, 7, p. 181-205.

41Notice « Navigation », dans Encyclopédie Berbère 33 (N-Nektiberes), p. 5299-5310.
https://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​2689

42Notice « Nundinae (marché périodique du 9e jour) », dans Encyclopédie Berbère 34 (Nemencha-Nybigenii), p. 5673-5678.
https://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​2772

43« L’onomastique dans les CLE d’Afrique », dans A.M. Corda, A. Mastino (éd.), Congresso della Société du Maghreb Préhistorique, Antique et Médiéval, Porto Conte, 28-29 settembre 2007, Ortacesus, p. 121-128.

44« L’expédition de Maximien en Afrique », AntAfr 46-48, p. 185-199.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2010_num_46_1_1536

45« Les élites municipales dans les carmina funéraires d’Afrique, dans R. Baudry, S. Destephen (éd.), La société romaine et ses élites. Hommages à E. Deniaux, Paris, p. 175-184.

46« Le paysage du pouvoir dans les tribus de Césarienne d’après Ammien Marcellin », dans M.B. Cocco, A. Gavini, A. Ibba (éd.), L’Africa romana XIX. Trasformazione dei paesaggi del potere nell’Africa settentrionale fino alla fine del mondo antico. Atti del XIX convegno di studio, Sassari, 16-19 dicembre 2010, Roma (Coll. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari, n.s. 43), p. 943-964.
https://dissufdidattica.uniss.it/​it/​africaromana/​pubblicazioni

47CR de A. Delanoy, Occidentis tituli sepulcrales selecti usque ad Augusti aetatem. 2, Tituli latini, Lyon, 2009, Latomus 71, 2, p. 561.

2013

48« Les distiques élégiaques de Césarée et la familia des rois de Maurétanie », AntAfr 49, p. 5-17.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2013_num_49_1_1540

49CR de N. Benseddik, Esculape et Hygie en Afrique. Recherches sur les cultes guérisseurs, Paris (MAIB-L), 2010, Latomus 72, p. 1109-1111.

2014

50« À propos de l’expression épigraphique des actes d’évergétisme dans les inscriptions de Sbeïtla », dans F. Bejaoui (éd.), Actes du 7e Colloque international sur l’Histoire des Steppes Tunisiennes, Sbeïtla 2010, Tunis, p. 213-226.

51« Servir l’empereur dans le Traité d’Artémidore », dans Chr. Chandezon, J. Du Bouchet (éd.), Artémidore de Daldis et l’interprétation des rêves : quatorze études, Paris (L’âne d’or 43), p. 209-253.

52« Consecratio uel dedicatio : à propos d’une inscription de Banasa », dans Cl. Balandier, Chr. Chandezon (dir.), Institutions, sociétés et cultes de la Méditerranée antique. Mélanges d’histoire ancienne rassemblés en l’honneur de Claude Vial, Bordeaux (Scripta Antiqua 58), p. 97-107.

53« Les gentes dans l’espace provincial des Maurétanies », dans Cl. Briand-Ponsart (éd.), Centres de pouvoir et organisation de l’espace, Actes du Xe colloque international sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord préhistorique, antique et médiévale, Caen, 25-28 mai 2009), Caen (Symposia), p. 419-441.

54(avec M. Chalon), « Nouvelle lecture de l’épitaphe de Constantina d’Annaba (Hippone) (AE, 1954, 42) », ZPE 188, p. 62-69.

2015

55« L’évergétisme dans deux inscriptions fragmentaires et perdues de Théveste », Aouras 8, p. 129- 146.

56« De Pline à la Notitia de 484 : toponymie et occupation de l’espace dans la moyenne vallée du Cheliff : état de la question », dans A. Mrabet (éd.), Géographie historique du Maghreb antique et médiéval : état des lieux et perspectives de recherches, Actes du premier colloque international du laboratoire de recherche «Occupation du sol, peuplement et modes de vie dans le Maghreb antique et médiéval», Sousse, 14-16 mars 2014, Sousse, p. 55-74.

2016

57(Édition et textes), Parure monumentale et paysage dans la poésie épigraphique de l’Afrique romaine. Recueil de carmina latina epigraphica, Bordeaux (Scripta Antiqua 85).

2017

58« L’épitaphe versifiée d’un esclave de la famille de Juba II », dans M. Dondin Payre, N. Tran (dir.), Esclaves et maîtres dans le monde romain. Expressions épigraphiques de leurs relations, Actes de la 20e Rencontre franco-italienne sur l’épigraphie du monde romain, Poitiers, 18-19 septembre 2014, Rome (CÉFR 527), p. 74-86.
https://iris.unive.it/​retrieve/​handle/​10278/​3683545/​93610/​efr-3185.pdf

2018

59 Ad fines Africae Romanae. Les mondes tribaux dans les provinces maurétaniennes, Bordeaux (Scripta Antiqua 111).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Christine Hamdoune
URL http://journals.openedition.org/antafr/docannexe/image/1582/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 837k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michèle Coltelloni-Trannoy, « In memoriam : Christine Hamdoune (1950-2019) »Antiquités africaines, 56 | 2020, 11-14.

Référence électronique

Michèle Coltelloni-Trannoy, « In memoriam : Christine Hamdoune (1950-2019) »Antiquités africaines [En ligne], 56 | 2020, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 26 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/antafr/1582 ; DOI : https://doi.org/10.4000/antafr.1582

Haut de page

Droits d’auteur

Antiquités africaines

Haut de page
  • Logo Centre Camille Jullian
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Logo CNRS Éditions
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search