Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56In memoriam : René Rebuffat (1930...

In memoriam : René Rebuffat (1930-2019)

Véronique Brouquier-Reddé
p. 23-35

Texte intégral

1Archéologue, historien, philologue et linguiste, le domaine africain devint dès 1959 son principal sujet d’étude, étendu à l’histoire, à l’armée romaine et à l’onomastique libyque. Son expérience personnelle le conduisit à privilégier l’histoire marocaine. Sa carrière a été marquée par plusieurs opération collectives. Ses deux champs de fouille, Thamusida (Sidi Ali Ben Ahmed) au Maroc, Gholaia (Bu Njem) en Libye, et ses directions de missions de prospection dans la Syrte, puis dans le bassin du Sebou, l’ont évidemment orienté vers l’archéologie de l’Afrique, envisagée surtout à partir de la Maurétanie tingitane et de la Tripolitaine, et vers l’histoire préromaine et romaine des provinces de l’Empire.

  • 1 Il y présenta une inscription de la construction de l’aqueduc de Bougie (ILS 5795). Voir Bloch 195 (...)

2René Rebuffat était né le 10 septembre 1930 à Vienne en Isère (France) où il commença ses études qu’il continua à Nîmes, puis au lycée Henri IV à Paris. Après le concours de l’École normale supérieure (ENS) de la rue d’Ulm à Paris (promotion Lettres 1952), il suivit les cours de Jacques Heurgon à la Sorbonne, qui devint le directeur de ses recherches, et de Raymond Bloch à l’École Pratique des Hautes Études1. Il fut diplômé de la quatrième section de l’ÉPHE et reçu à l’agrégation de grammaire (1955). À l’occasion de son service militaire (1956-1959), il découvrit l’Afrique et le Sahara.

  • 2 Mémoire de 594 p., 385 fig., cf. le rapport de A. Piganiol (1962, p. 259).
  • 3 Euzennat 1989, p. 10 et n. 6, p. 11-12, 15, 19.

3Membre de l’École Française de Rome du 1er octobre 1959 au 30 septembre 1961 avec Denise Joly, Yves-Marie Bercé, Jean-Jacques Gloton, son mémoire porta sur Les dompteurs d’animaux dans l’Italie préromaine2, sujet qu’il présentera en thèse d’État (1975). Ce travail lui avait fait comprendre l’importance de Carthage, des Carthaginois et des Phéniciens. Le directeur de l’ÉFR, Jean Bayet, l’envoya, comme tous les Romains antiquisants, sur l’un des chantiers d’instruction archéologiques dans le nord de l’Afrique3. C’est ainsi qu’il prit contact avec la Maurétanie tingitane, l’oued Sebou, amnis Sububus, magnificus et nauigabilis et Thamusida, au bord de l’oued Sebou, à quelques kilomètres de l’estuaire et de l’océan Atlantique et à la limite de la forêt de la Mâamora. Cet établissement maurétanien fut transformé en une ville romaine édifiée autour d’un camp militaire. La fouille était dirigée par les membres de l’École française de Rome, Claude Nicolet (1959), Jean-Pierre Callu (1960), René Rebuffat (1961), Jean-Paul Morel (1962) ; y participa également Jean-Marie Dentzer avec les membres du Service des Antiquités du Maroc, Gilbert Hallier, Jean Lenne et Jean Marion. R. Rebuffat fouilla et étudia le camp et les édifices de la ville (les thermes du fleuve, les maisons, les temples) qui fut le sujet de son premier article. Maurice Euzennat dirigeait alors le Service des Antiquités du Maroc qu’il réorganisait en demandant la venue de Romains afin de renforcer son équipe de spécialistes, déjà bien étoffée avec Jean Boube, Christiane Boube-Piccot, Gilbert Hallier, André Jodin, Armand Luquet, Michel Ponsich, Georges Souville et d’autres collaborateurs. R. Rebuffat accepta le poste et fut détaché au Service des Antiquités du Maroc d’octobre 1961 jusqu’à l’automne 1962 ; il s’établit à la Kasbah des Oudaïa à Rabat avec son épouse Denise Rebuffat-Emmanuel ou dans la petite maison de fouilles de Thamusida pendant les campagnes. Il collabora à l’élaboration de l’atlas archéologique du Maroc préparé par le Service. À l’intérieur des terres, les sites de Rirha et de Volubilis, la localisation de la colonie de Babba Iulia Campestris, la pénétration romaine et les ouvrages militaires, les maisons à péristyle de Banasa et de Volubilis dont l’enquête fut élargie à toute l’Afrique du Nord suscitèrent son intérêt.

  • 4 Dirigée par A. Akerraz et E. Papi.

4Entré au CNRS comme attaché de recherche en 1963, il fut affecté à Aix-en-Provence au Centre de recherches sur l’Afrique méditerranéenne (CRAM), section Antiquité (qui deviendra l’Institut d’archéologie méditerranéenne – IAM) où il devint l’adjoint de M. Euzennat. Il avait été chargé de coordonner la publication collective de Thamusida. Le premier volume des fouilles est un ouvrage collectif avec J.-P. Callu, J.-P. Morel, G. Hallier et la contribution de J. Marion où il présente l’historiographie du site et les monuments qu’il a explorés : le temple à bossages et le camp (Thamusida I. Fouilles du service des Antiquités du Maroc, Rome, ÉFR, Mélanges d’Archéologie et d’histoire, suppl. 2, 1, 1965). Son mémoire, Thamusida. Le quartier du fleuve et le quartier est, déposé comme thèse secondaire à la Faculté des lettres de Paris sous la direction de Marcel Durry, fut soutenu comme thèse de 3e cycle le 7 juin 1968 à la Faculté d’Aix-en-Provence devant Jean-Rémy Palanque, Jean Lassus et Maurice Euzennat. Ce travail sur les thermes du fleuve, avec la collaboration de G. Hallier et de J. Marion, et l’ajout des premiers travaux du Commandant Marcel Marmonnier sur les temples, les bâtiments et les maisons de ces quartiers (Thamusida II. Fouilles du Service des Antiquités du Maroc, Rome, Mélanges d’Archéologie et d’histoire, suppl. 2, 2, 1970) fut couronné par l’obtention du prix Toutain-Blanchet (1972) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Le troisième tome avec la collaboration de J. Marion rassemble les catalogues de mobilier (Thamusida III. Fouilles du service des Antiquités du Maroc, Rome, Mélanges d’Archéologie et d’histoire, suppl. 2, 3, 1977). Il resta fort attaché à ce site où il reviendra de nombreuses fois pendant la mission de prospection du bassin du Sebou et il suivit avec intérêt les travaux et les résultats du programme maroco-italien4.

  • 5 Morel 2006, p. 32.
  • 6 Voir Marichal 1979 ; 1992.

5En 1964, Pierre Boyancé, directeur de l’ÉFR, l’emmena en Libye avec M. Euzennat. La visite des camps de Bu Njem et de Gheriat el-Garbia en 1965 fut décisive. Antonino Di Vita proposa à M. Euzennat de développer un programme de fouilles sur le camp et la ville de Bu Njem (Gholaia), dans le prédésert de Tripolitaine5. Les inscriptions des portes du camp donnent la date de l’arrivée de l’armée le 24 janvier 201 et les militaires quittèrent définitivement le camp vers 263. Avec le soutien de la Commission des fouilles du Ministère français des Affaires Étrangères (MAÉ), R. Rebuffat et le personnel de l’IAM s’installèrent dans le fort italien ; le camp, la ville, la nécropole et les temples périphériques furent fouillés pendant huit campagnes entre avril 1967 et 1976. Ce fut la découverte de documents exceptionnels sur l’écriture, l’armée, les divinités locales… Citons les graffiti libyques, les ostraca latins6, les temples et les noms des divinités honorées (Jupiter Hammon, Mars Canapphar, Mastimam, Vanamon). Les résultats sont exposés dans les cinq rapports annuels publiés dans Libya Antiqua et sont enrichis par une série d’études – Notes et Documents dans Libya Antiqua – et des articles, en particulier parus dans les Comptes-rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (AIBL). Il collabora aussi au programme sur l’origine et l’évolution du peuplement des régions sahariennes dirigé par Gabriel Camps et il fit des excursions jusqu’à Ghadamès (Cidamus) et l’oasis de Zella. Il devint ainsi un fidèle lecteur de la revue Le Saharien.

  • 7 La liste est très longue et impossible à citer ; un grand nombre d’entre eux figure comme auteur o (...)
  • 8 Dondin-Payre 2019 ; voir aussi Akerraz 2020.

6Il retrouva, en 1971, l’École normale supérieure de la rue d’Ulm à Paris et sa bibliothèque des Lettres ; il devint l’un des pionniers du laboratoire d’archéologie créé par Christian Peyre avec le soutien de Jean Bousquet, directeur de l’École. Il y anima, entre 1971 et 1988, un séminaire sur l’armée et les provinces romaines, qui attira les enseignants-chercheurs, les élèves normaliens qui souhaitaient devenir membres de l’ÉFR ou de la Casa de Velázquez, et les étudiants des universités parisiennes qu’il emmena découvrir Jublains (Mayenne), la Libye puis le Maroc ; il dirigea ou encadra leurs thèses sur l’Afrique, la Méditerranée, l’armée, la numismatique7… Son séminaire fut suivi également par des doctorants du Maghreb qu’il accueillit aussi sur son chantier français. Il fit toute sa carrière au CNRS, en tant que chargé, maître, directeur de recherche après avoir soutenu en 1975 sa thèse d’État sur les dompteurs d’animaux de l’Italie préromaine, restée inédite ; il obtint la classe exceptionnelle. Plusieurs mandats à la section 37 du Comité national du CNRS lui valurent d’être le parrain et de suivre ainsi la carrière de chercheurs africanistes8.

7Membre de la Commission de Publication des documents antiques de l’Afrique du Nord du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS) de 1975 jusqu’à sa suppression en 1999, il y présenta, dès 1965, les avancées de ses recherches aux séances et aux colloques sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord.

  • 9 Le Bohec 1979.
  • 10 Celle de Raymond Thouvenot, le successeur de L. Chatelain, fut rassemblée et insérée dans la bibli (...)

8En 1976, il créa l’équipe de recherche sur L’armée romaine et les provinces (ER 207 du CNRS) à l’École Normale Supérieure avec les élèves normaliens, et organisa ses opérations en Libye, en Gaule, puis au Maroc. Il y installa un fonds de livres sur l’armée et l’Afrique. Avec le soutien de Jean Bousquet, directeur de l’ÉNS, il lança en 1977 une collection – Cahiers du groupe de recherches sur l’armée romaine et les provinces aux Presses de l’École normale supérieure – dont deux volumes furent consacrés à l’Afrique. Féru d’historiographie, il fit rassembler, avec le concours des membres de son équipe, la bibliographie de l’archéologie militaire en Afrique9, celle des revues et des séries africaines avant la mise en ligne des catalogues (Bibliographie de l’Afrique du Nord Antique : périodiques et séries, Paris, ÉNS, 1980) ou celle de Louis Chatelain10 qui mena les premières fouilles à Volubilis (Louis Chatelain, 1883-1950 : biographie et bibliographie, Rabat, INSAP, ÉTAM 10, 2004).

  • 11 Voir les 27 rapports dans Libyan Studies ; Barker et alii 1996.
  • 12 Reddé 1988.

9Dès 1976, il étendit ses recherches à la Cyrénaïque, où il examina les thermes d’Apollonia et le port de Cyrene dans le cadre de la mission dirigée par François Chamoux (1976, 1977 et 1979). En 1978, le colonel Mouammar Kadhafi lança le programme d’exploration des vallées du Nord de la Libye où de multiples ouvrages antiques, principalement agricoles, couvrent le prédésert, afin d’évaluer les conditions d’une réimplantation d’une agriculture moderne. La Direction des Antiquités de la République arabe libyenne confia à l’UNESCO l’organisation de ce projet. Les zones furent réparties entre The Libyan Valleys Survey, dirigée par G.W.W. Barker et G.D.B. Jones, qui examina les vallées des oueds Soffegin et Zem-Zem11, André Laronde qui prospecta l’arrière-pays de Cyrène, et l’équipe 207 du CNRS qui explora, sous sa direction entre 1979 et 1980, avec les membres libyens, le bassin du Wadi Bayy al Kabir et la côte syrtique jusqu’à la Cyrénaïque : 210 sites nouveaux dont 50 villages, 70 fermes, 4 fortins, 6 nécropoles, un mausolée, des puits, des citernes. Les résultats de la région de Syrte (59 sites) furent publiés dans le quatrième et dernier volume des Cahiers du Groupe de recherches sur l’armée romaine et les provinces12 ; l’ensemble de la prospection, dont les sites du bassin du Wadi Bayy al Kabir, fit l’objet de plusieurs articles. L’armée, les voies desservant la Tripolitaine furent au cœur de ses préoccupations, sans oublier les emporia.

  • 13 L’établissement de cette carte archéologique fut entrepris par les brigades topographiques dès 191 (...)
  • 14 D’autres travaux sont publiés par Akerraz, Lenoir 1990 ; Akerraz, Brouquier-Reddé, Lenoir 1995 ; B (...)
  • 15 Depuis sont parues la carte du Nord du Maroc, région de Tétouan (Raissouni et alii 2015) et la car (...)
  • 16 Dont les tumuli qui sont datés de l’époque maurétanienne. Des sites préhistoriques ou postantiques (...)

10Lors d’un bref séjour au Maroc en 1981, à l’occasion d’une conférence universitaire à Fès et d’une visite à Rabat, où travaillaient Maurice et Éliane Lenoir, alors coopérants détachés à ce service, Joudia Hassar-Benslimane, directrice du Service des Antiquités du Maroc, puis de l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine (INSAP, Rabat), lui fit part de son souhait de relancer le projet ancien de la Carte archéologique du Maroc antique13. C’est ainsi que la vaste zone du Bassin du Sebou, qui couvre les deux-tiers du territoire de l’occupation antique du Maroc, fut confiée en 1982 à R. Rebuffat et à Aomar Akerraz, puis à Hassan Limane à partir de 1988. Ses travaux de prospection avaient commencé dès 1961 dans le cadre du Service des Antiquités du Maroc. Il avait repéré quelques sites autour et en face de Thamusida et dans la vallée du Beht d’après les cartes topographiques au 1/200 000e, les seules disponibles à cette époque. À partir de 1982, avec le soutien de la Commission des fouilles du MAÉ, l’équipe franco-marocaine, installée le plus souvent dans la maison d’hôtes de la conservation de Volubilis, prospecta une zone répartie sur les dix-sept cartes topographiques au 1/50 000e, entre l’oued Loukkos au nord, la limite septentrionale de la forêt de la Mâamora et le plateau de Meknès au sud, de l’océan Atlantique à l’ouest, jusqu’à Oulad Aïssa à l’est. C’était encore l’époque du repérage à la boussole ou au compteur kilométrique des véhicules tout terrain (Cournil, Dangel) ou d’une autre voiture prêtés par l’Ambassade de France. Les travaux de terrain, décrits dans une chronique quotidienne inédite dactylographiée puis informatisée, complétée par la liste permanente des sites et un carnet de pilotage, durèrent jusqu’en 1995 ; plusieurs séjours d’études de matériel et de mise au point des manuscrits eurent lieu jusqu’en 2005. Les résultats préliminaires, en particulier sur les ouvrages militaires, furent présentés dans des revues ou des actes de colloques, notamment ceux de L’Africa romana auxquels il participa avec assiduité14. Une série d’études spécifiques, intitulées « Recherches sur le bassin du Sebou », fut donnée au Bulletin d’archéologie marocaine. Cinq fascicules étaient prévus dans la collection Villes et Sites archéologiques du Maroc (VESAM) de l’INSAP. Les deux premiers fascicules du Bassin du Sebou furent les premiers tomes publiés de la Carte archéologique du Maroc antique15. Le fascicule 1 recense les 37 sites antiques16 au nord de la plaine du Gharb (Au sud du Loukkos. Cartes Arbaoua – Lalla Mimouna – Moulay Bou Selham, Rabat, VESAM II, 1, 2011). Le fascicule 2 expose les 39 sites antiques autour de Thamusida (À l’embouchure du Sebou. Cartes Kénitra – Sidi Yahia du Gharb, Rabat, VESAM II, 2, 2012). Le fascicule 3, dont il avait déposé le manuscrit, inventorie les 46 sites antiques autour de la colonie de Banasa (La rive droite du Sebou. Cartes Sidi Allal Tazi – Souq el Arbaâ du Gharb – Mechraâ Belqsiri, Rabat, VESAM II, 3, sous presse). Deux autres fascicules sont préparés par A. Akerraz et les membres de l’équipe de prospection. Le quatrième fascicule, le plus important de la série, rassemble les 516 sites antiques, principalement autour de Volubilis (La région de Volubilis et le sud-est de la province de Maurétanie tingitane. Cartes Beni Ammar – El Qansera – Khenichet-sur-Ouerrha – Meknès – Oulad Aïssa – Sidi Qacem – Sbaâ Âyoun, Rabat, VESAM II, 4). Le cinquième fascicule comprend les 24 sites antiques autour de Rirha (La plaine du Gharb et le Beht. Cartes Dar el Gaddari – Sidi Slimane, Rabat, VESAM II, 5).

  • 17 Sa présence a été confirmée récemment par l’archéologie à Rirha dans la plaine du Gharb.

11Pendant ses séjours à Volubilis, il collecta une documentation importante et publia l’histoire événementielle du Maroc, l’identification des sites antiques, le périple d’Hannon, plusieurs inscriptions latines, la culture de la vigne17 et quelques données sur les villes de Volubilis, Lixus et Tanger. Les peuples africains, les gentes, les Baniures, les Iangaucani, les Macénites en Tingitane, les Makkoioi en Césarienne, les Maces en Tripolitaine, les Garamantes et bien d’autres tribus encore attirèrent ses recherches.

  • 18 R. Rebuffat retraça l’histoire du laboratoire (Archéologie 2002).

12Ses travaux en Afrique se poursuivirent ainsi après la fusion de son équipe en 1988 dans l’Unité mixte de recherche Archéologie d’Orient et d’Occident (AOrOc, UMR 126, puis UMR 8546 du CNRS et de l’ÉNS), dirigée par Christian Peyre18 ; il assura la responsabilité de son équipe fédérée jusqu’en 1995, année où le surnumérariat fut supprimé au CNRS. Le fonds de livres et de revues de la bibliothèque d’archéologie de l’ENS attire, encore aujourd’hui, les doctorants et les chercheurs qui travaillent sur le Maghreb.

  • 19 Pour remplacer la Commission d’Afrique du Nord du CTHS (Deroche 2011).

13Avec Jehan Desanges, Claude Lepelley et Serge Lancel, il fut l’un des fondateurs de l’Association d’Encouragement des Études de l’Afrique du Nord Préhistorique, Antique et Médiévale (ANPAM), créée en 2000, qui prendra le nom définitif de Société d’Étude du Maghreb Préhistorique, Antique et Médiéval19 (SEMPAM) ; il assura pleinement la fonction de trésorier, puis de secrétaire.

14Pendant son éméritat (1995-2005), puis son honorariat, il continua à intervenir dans plusieurs colloques et à poursuivre quotidiennement, dans son bureau de l’ENS, ses travaux sur la Carte archéologique du Maroc antique et l’onomastique libyque. Avec Xavier Dupuis, il édita la liste onomastique libyque de Gabriel Camps (G. Camps, « Liste onomastique libyque, Nouvelle édition », dans Le plurilinguisme en Afrique du Nord de la Protohistoire au Moyen Âge : langues de culture et langues d’usage, Paris, ENS, 20 octobre 2001, Journée SEMPAM = AntAfr 38-39, 2002-2003, p. 211-257). Ses recherches sur l’onomastique ethnique le conduisirent de la Libye, à la Tunisie (Althiburos), à l’Algérie (Siga), au Maroc jusqu’à chez les Elymes. Il édita un supplément au Corpus des inscriptions libyques de J.-B. Chabot (Recueil des inscriptions libyques 1940-2012 : Supplément à J.-B. Chabot, Recueil des inscriptions libyques, Paris, 1940, Paris, ÉNS, Laboratoire d’Archéologie, AOrOc, 2013). Il travailla aussi sur le déchiffrement de certains signes libyques et il dressa la liste des bilingues punico-libyques et latino-libyques.

15La maladie arrêta brutalement ses recherches au printemps 2013. Après deux ans de convalescence, il reprit courageusement, à son domicile, ses dossiers sur l’onomastique ethnique et il établit un recueil onomastique d’épigraphie libyque (Recueil onomastique d’épigraphie libyque, Paris, ÉNS, Laboratoire d’Archéologie, AOrOc, 2018). Il eut la volonté de présenter deux communications à l’AIBL et à la Société des Antiquaires de France en 2018. Il envisageait de donner une autre conférence à l’AIBL en 2020. Il s'est éteint le 31 octobre 2019 ; ses cendres ont été dispersées, selon sa volonté, dans l’océan Atlantique. Son nom restera à jamais attaché à l’histoire de Thamusida, du bassin du Sebou, de Bu Njem et de la Tripolitaine. Ses élèves ont continué à travailler en Afrique et sont devenus membres de son équipe. Ils ont tous eu à cœur de poursuivre son œuvre africaine en créant ou en collaborant à des opérations au Maroc (Zilil, Banasa, les monuments religieux), en Tunisie (Dougga), en Tripolitaine (Lepcis Magna) et même en Égypte (Douch, désert oriental). Les travaux sur la rive sud de la Méditerranée se poursuivent actuellement afin de transmettre ainsi son héritage africain. La parution des fascicules 3, 4 et 5 du Bassin du Sebou de la Carte archéologique du Maroc antique est l’hommage collectif que nous souhaitons tous lui rendre.

Véronique Brouquier-Reddé

Bibliographie africaine de René Rebuffat

16Plusieurs articles sur la Maurétanie tingitane comprennent une série d’annexes, souvent des compléments à des articles antérieurs ; il n’a pas été possible de les détailler ici.

1963

17« Quatre ans de fouilles à Sidi Ali ben Ahmed (Thamusida) », MÉFR 75, 1, p. 67-78.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-4874_1963_num_75_1_8823

1965

18« Les mosaïques du bain de Diane à Volubilis (Maroc) », dans H. Stern, G. Picard (éd.), La mosaïque gréco-romaine, 1, Actes du colloque international sur la mosaïque antique et médiévale (CMGR), Paris, 29 août-3 septembre 1963, Paris, p. 193-218.

19Notice « Rirha », dans Enciclopedia dell’arte antica, classica e orientale VI (Pec-Saq), p. 694-695.

20« Bibliographie »

et

21« Présentation du matériel »

et

22« Le bâtiment à bossages et les premiers temps de l’occupation romaine »

et

23« Le camp »,

dans

24(avec J.-P. Callu, J.-P. Morel, G. Hallier et la contribution de J. Marion), Thamusida I : Fouilles du service des Antiquités du Maroc, Rome (Mélanges d’archéologie et d’histoire, suppl. 2, 1), respectivement p. IX-XVII, (avec J.-P. Morel, « Abréviations et ouvrages », p. XV-XVII), 1-59, 113-134 et 135-233.
https://www.persee.fr/​doc/​efr_0000-0000_1965_arc_2_1

1965-1966

25« Le bâtiment à bossages du quartier du fleuve à Thamusida (Maurétanie tingitane) », BCTH n.s. 1-2, p. 169-186 (résumé p. 151).
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k64241840/​f177.item.r

26« Le développement urbain de Volubilis au second siècle de notre ère », BCTH n.s. 1-2, p. 231-240 (résumé p. 164).
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k64241840/​f239.item.r

1966

27« Hélène en Égypte et le Romain égaré (Hérodote 2, 115 et Polybe 3, 22-24) », REA 68, 3-4, p. 254-263.
https://www.persee.fr/​doc/​rea_0035-2004_1966_num_68_3_3772

28« Les Phéniciens à Rome », MÉFR 78, 1, p. 7-48.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-4874_1966_num_78_1_7507

1966-1967

29(avec J. Deneauve, G. Hallier), « Bu Njem 1967 », LibAnt 3-4, p. 49-137.

1967

30« Les erreurs de Pline et la position de Babba Iulia Campestris », AntAfr 1, p. 31-57.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_1967_num_1_1_881

31CR de L. Foucher, La Maison des masques à Sousse. Fouilles 1962-1963, Tunis, 1965, Latomus 26, 1, p. 252-254.
https://www.jstor.org/​stable/​41526323

32CR de D. Protase Problema continuitātii in Dacia īn lumina arheologiei și numismaticii, București, 1966, Latomus 26, p. 268-271.
https://www.jstor.org/​stable/​41526341

1968-1972

33« Les fouilles de Thamusida et leur contribution à l’histoire du Maroc », BAM 8, p. 51-65.

1969

34« Deux ans de recherches dans le Sud de la Tripolitaine », CRAI 113, 2, p. 189-212.
https://www.persee.fr/​doc/​crai_0065-0536_1969_num_113_2_12372

35« Maisons à péristyle d’Afrique du Nord. Répertoire de plans publiés », MÉFR 81, 2, p. 659-724 (suite voir no°45).
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-4874_1969_num_81_2_7587

1969-1970

36« Zella et les routes d’Égypte. Notes et documents III », LibAnt 6-7, p. 181-187.

37(avec J.-M. Gassend, R. Guéry, G. Hallier), « Bu Njem 1968 », LibAnt 6-7, p. 9-105.

38(avec J.-M. Gassend, J. Lenne, M. Rival), « Bu Njem 1970 », LibAnt 6-7, p. 107-165.

39(avec R. Boyer et Y. Fattori), « Une plaquette de bronze inscrite du camp (1967). Notes et documents II », LibAnt 6-7, p. 175-180.

1970

40« Sur une mosaïque de la maison de l’Hermaphrodite à Timgad », BCTH n.s. 6, p. 233-244.
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k6251802z/​f239.image.r

41« Routes d’Égypte de la Libye intérieure », StudMagr 3, p. 1-20.

42(relevés et plans de G. Hallier et collaboration de J. Marion), Thamusida II : fouilles du Service des Antiquités du Maroc, Rome (Mélanges d’archéologie et d’histoire, suppl. 2-2).
https://www.persee.fr/​doc/​efr_0000-0000_1970_arc_2_2

1971

43« Bronzes antiques d’Hercule à Tanger et à Arzila », AntAfr 5, p. 179-191.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_1971_num_5_1_926

44« Recherches en Tripolitaine du sud », RA n.s. 1, p. 177-184 (= Bull. de la SFAC, p. 13-20).
https://www.jstor.org/​stable/​41744100

45« Notes sur les confins de la Maurétanie Tingitane et de la Maurétanie Césarienne », StudMagr 4, p. 33-64.

46« Notes sur les premiers temps de Carthage » (= CR de P. Cintas, Manuel d’archéologie punique, 1. Histoire et archéologie comparés. Chronologie des temps archaïques de Carthage et des villes phéniciennes de l’Ouest, Paris, 1970), REA 73, 1-2, p. 159-175.
https://www.persee.fr/​doc/​rea_0035-2004_1971_num_73_1_3893

1971-1974

47« L’ascia de l’épitaphe de Sextus Iulius Iulianus », BAA 5, p. 195-206.

1972

48« Nouvelles recherches dans le Sud de la Tripolitaine », CRAI 116, 2, p. 319-339.
https://www.persee.fr/​doc/​crai_0065-0536_1972_num_116_2_12764

49« Le sacrifice du fils de Créon dans les Phéniciennes d’Euripide », REA, 74, 1-4, p. 14-31.
https://www.persee.fr/​doc/​rea_0035-2004_1972_num_74_1_3915

1972-1973

50« L’arrivée des Romains à Bu Njem. Notes et documents V », LibAnt 9-10, p. 121-134.

51« Gholaia. Notes et documents VI », LibAnt 9-10, p. 135-145.

52« Les inscriptions des portes du camp de Bu Njem. Notes et documents IV », LibAnt 9-10, p. 99-120.

1973

53CR de M. Ponsich, Recherches archéologiques à Tanger et dans sa région, Paris, 1970, RA n.s. 2, p. 370-371.
https://www.jstor.org/​stable/​41744353

54(avec R. Marichal), « Les ostraca de Bu Njem », REL 51, p. 281-286.

1973-1974

55« D’un portulan grec du xvie siècle au périple d’Hannon », Karthago 17, p. 139-151.

1973-1975

56« Au-delà des camps romains », BAM 9, p. 377-408 [inversion des noms d’auteur avec R. Thouvenot, auteur de « La Maison à la disciplina, Volubilis », p. 329-357, attribué à R. Rebuffat].

57« Les principia du camp romain de Lalla Djilaliya (Tabernae) », BAM 9, p. 359-376.

1974

58« Awad Mustapha Sadawya, Aissa Salem el-Assoued, Mohamed Fadil el-Maiar du Département des Antiquités de Libye », AntAfr 8, p. 13-16.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_1974_num_8_1_941

59« Les Baniures. Un nouveau document sur la géographie ancienne de la Maurétanie tingitane », dans R. Chevallier (éd.), Littérature gréco-romaine et géographie historique, Mélanges offerts à Roger Dion, Paris (Caesarodunum 9 bis), p. 451-463.

60« Enceintes urbaines et insécurité en Maurétanie Tingitane », MÉFRA 86, 1, p. 501-522.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_1974_num_86_1_970

61« Maisons à péristyle d’Afrique du Nord. Répertoire de plans publiés II », MÉFRA 86, 1, p. 445-499 (suite du n° 19).
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_1974_num_86_1_969

62« Vestiges antiques sur la côte occidentale de l’Afrique au sud de Rabat », AntAfr 8, p. 25-49.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_1974_num_8_1_943

63CR de P. Romanelli, Topografia e archeologia dell’Africa romana, Enciclopedia classica, sez. III, Archeologia e storia dell’ arte classica, vol. X, Archeologia ; t. VII, 1970, RA n.s. 2, p. 372-374.
https://www.jstor.org/​stable/​41744448

1974-1975

64« Graffiti en «libyque de Bu Njem». Notes et documents VII », LibAnt 11-12, p. 165-187.

65(avec la collaboration de M. Lenoir, D. Rebuffat, et le concours de M. Dolla, J.-M. Gassend, J. Lenne, A. Peraro, M. Rival), « Bu Njem 1971 », LibAnt 11-12, p. 189-241.

1975

66« Trois nouvelles campagnes dans le sud de la Tripolitaine », CRAI 119, 4, p. 495-505.
https://www.persee.fr/​doc/​crai_0065-0536_1975_num_119_4_13174

1976

67« Arua beata petamus arua diuites et insulas », dans L’Italie préromaine et la Rome républicaine, Mélanges offerts à Jacques Heurgon, I, Rome (CÉFR 27), p. 877-902.
https://www.persee.fr/​doc/​efr_0000-0000_1976_ant_27_1_1843

68« Une bataille navale au viiie siècle (Josèphe, Antiquités judaïques, IX, 14) », Semitica 26, p. 71-79.

69« Inscriptions militaires au génie du lieu d’Aïn Schkour et de Sidi Moussa Bou Fri », BAM 10, p. 151-160.

70« Protohistoire et histoire en Libye Intérieure », dans L’Âge du Fer en Méditerranée, Colloque, Ajaccio, Pâques 1974, Ajaccio, p. 49-68.

1976-1977

71« Bu Njem 1972 », LibAnt 13-14, p. 37-77.

72« Dix ans de recherches dans le prédésert de Tripolitaine. Notes et documents VIII », LibAnt 13-14, p. 79-91.

731977

74« Une zone militaire et sa vie économique : le limes de Tripolitaine », dans A. Chastagnol, C. Nicollet, H. Van Effenterre (éd.), Armées et fiscalité dans le monde antique, Paris, 14-16 octobre 1976, Paris (Colloques nationaux du CNRS 936), p. 395-419.

75(avec la collaboration de J. Marion), Thamusida III : fouilles du service des Antiquités du Maroc, Rome (Mélanges d’Archéologie et d’histoire, suppl. 2, 3).
https://www.persee.fr/​doc/​efr_0000-0000_1977_arc_2_3

1977-1979

76« Sur le fort oriental de Drah-Souid », BAA 7, 1, p. 259-264.

1978

77« Végèce et le télégraphe Chappe, MÉFRA 90, 2, p. 829-861.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_1978_num_90_2_1172

1978-1979

78« L’inscription de l’Ara Cerei. Notes et documents IX », LibAnt 15-16, p. 113-124.

79« L’inscription du limes de Tripolitaine. Notes et documents X », LibAnt 15-16, p. 125-138.

80(avec J.-C. Joulia, G. Monthel, É. Lenoir), « Note préliminaire sur les grands thermes d’Apollonia », LibAnt 15-16, p. 263-277.

1979

81« La frontière romaine en Afrique : Tripolitaine et Tingitane », Ktema 4, p. 225-247.

1979-1980

82« Le fossé romain de Sala », BAM 12, p. 237-260. (voir no 70).

1980

83« Cuicul, le 21 juillet 365 », dans Hommages à Jean Lassus, 2, AntAfr 15, p. 309-328.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_1980_num_15_1_1051

84« À propos du limes Tripolitanus” »(= CR de P. Trousset, Recherches sur le limes tripolitanus du Chott-el-Djerid à la frontière tuniso-libyenne, Paris, Études d’Antiquités africaines 1974), RA n.s. 1, p. 105-124.
https://www.jstor.org/​stable/​41744900

85CR de T. Sarnowski, Les représentations de villas sur les mosaïques africaines tardives, Wroclaw, Archiwum filologiczne, 1978, BullAIEMA 8, p. 182.

86Rebuffat R., Gabard I., Le Bohec Y., Bibliographie de l’Afrique du Nord Antique : périodiques et séries, Paris (ENS, Guides et inventaires bibliographiques).

1981

87« L’ouvrage linéaire romain de Rabat (Maroc) », dans R. Chevallier (éd.), Frontières en Gaule, Actes du Colloque, Paris, 1980, Tours (Caesarodunum 16), p. 210-222. (voir no 65).

1982

88« Ara Cerei », MÉFRA, 94, 2, p. 911-919 (voir no 61).
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_1982_num_94_2_1347

89« Au-delà des camps romains de l’Afrique mineure : renseignement, contrôle, pénétration », dans ANRW II, 10.2, p. 474-513.

90« Gilda », BCTH n.s. 18B, p. 193 (résumé du no 87).
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k6281162n/​f201.item.r

91« Les nomades de Lixus », BCTH n.s. 18B, p. 77-86.
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k6281162n/​f209.image.r

92« Recherches dans le désert de Libye », CRAI 126, 2, p. 188-199.
https://www.persee.fr/​doc/​crai_0065-0536_1982_num_126_2_13932

93« Visite à l’autel des Philènes », BCTH n.s. 18B, p. 169-170 (résumé) (voir no 121).
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k6281162n/​f177.item.r

94« Voyage du Carthaginois Hannon, du Lixos à Cerné », BCTH n.s. 18B, p. 198-201 (voir no 86).
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k6281162n/​f206.item.r

1983

95« L’arrivée des Romains en Tripolitaine intérieure », dans S. Lancel (éd.), Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord, IIe Colloque international, 108e Congrès national des Société savantes, Grenoble, 5-9 avril 1983, BCTH n.s. 19B, Afrique du Nord, p. 249-256.
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k6243597r/​f265.item.r

1984

96« Propugnacula », Latomus 43, 1, p. 3-26.
https://www.jstor.org/​stable/​41533882

97CR de J.G. Demerliac, Hannon et l’empire punique, Paris (Confluents 11), 1983, REL 62, p. 497-499.

98CR de P. Marchetti, Histoire économique et monétaire de la deuxième guerre punique, Bruxelles, 1978, Latomus 43, 2, p. 467-469.
https://www.jstor.org/​stable/​41533126

1985

99« Les centurions de Gholaia : super et Garamantas et Indos proferet imperium… »

et

100« Voies romaines à barres transversales »,

dans

101A. Mastino (éd.), L’Africa romana II, Atti del II convegno di studio, Sassari, 14-16 dicembre 1984, Sassari (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari 5), respectivement p. 131-134 et 225-238.
http://eprints.uniss.it/​3177/​1/​Mastino_A_AttiCongresso_1985_Africa.pdf

102« Le limes de Tripolitaine », dans D.J. Buck, D.J. Mattingly (éd.), Town and Country in Roman Tripolitania. Papers in Honour of Olwen Hackett, Colloquium, Cambridge, september 1984, Oxford (BAR International Serie, 274), p. 127-141.

103« À propos du quartier des temples de Lixus »
(= CR de M. Ponsich, Le quartier des temples de Lixus, Rabat (ÉTAM 9), 1981, RA 1, p. 123-128.
https://www.jstor.org/​stable/​41736237

1985-1986

104« Recherches sur le bassin du Sebou, II : Le périple d’Hannon », BAM 16, p. 257-284 (voir no 77).

105(avec A. Akerraz, V. Brouquier, M. Coltelloni, É. Lenoir, M. Lenoir, J. Napoli, A. Oumlil), « Recherches sur le bassin du Sebou, I : Gilda », BAM 16, p. 235-255 (voir no 148, annexe).

1986

106« Un banquier à Lepcis Magna », dans A. Mastino (éd.), L’Africa romana III, Atti del III convegno di studio, Sassari, 13-15 dicembre 1985, Sassari (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari 7), p. 179-187.
http://eprints.uniss.it/​3198/​1/​Mastino_A_AttiCongresso_1986_Africa.pdf

107« Les fortifications urbaines du monde romain », dans P. Leriche, H. Tréziny (éd.), La fortification dans l’histoire du monde grec, Actes du colloque international, Valbonne, décembre 1982, Paris (Coll. international du CNRS 614), p. 345-361.

108« Recherches sur le bassin du Sebou », CRAI 130, 4, p. 633-661.
https://www.persee.fr/​doc/​crai_0065-0536_1986_num_130_4_14433

109(avec A. Akerraz, É. Lenoir), « Plaine et montagne en Tingitane méridionale », dans Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord, Actes du IIIe Colloque international, 110e Congrès national des sociétés savantes, Montpellier, 1er-5 avril 1985, Paris (CTHS, Histoire et archéologie de l’Afrique du Nord), p. 219-255.

1986-1987

110« Le poème de Q. Avidius Quintianus à la déesse Salus », Karthago 21, p. 93-105.

111(avec G. Di Vita-Évrard), « La dédicace des thermes [de Bu Njem] », Karthago 21, p. 107-111.

1987

112« L’implantation militaire romaine en Maurétanie Tingitane »

et

113« Conclusioni »

dans

114A. Mastino (éd.), L’Africa romana IV, Atti del IV convegno di studio, Sassari, 12-14 XII 1986, Ozieri, (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari, 8), respectivement 1, p. 31-78.
http://eprints.uniss.it/​3657/​1/​Mastino_A_AttiCongresso_1987_Africa_T1.pdf

115et 2, p. 686 et 688-689.
http://eprints.uniss.it/​3657/​1/​Mastino_A_AttiCongresso_1987_Africa_T2.pdf

116« Via militaris », Latomus 46, 1, p. 52-67.
https://www-jstor-org.proxy.rubens.ens.fr/​stable/​41538856

117« Documents à élaborer et survie de la rencontre », dans Th. Oziol, R. Rebuffat (éd.) 1987 (infra), p. 17-28.
https://www.persee.fr/​doc/​mom_0766-0510_1987_act_13_1_2137

118« Lampes romaines à Gholaia (Bu Njem, Libye) », dans Th. Oziol, R. Rebuffat (éd.) 1987 (infra), p. 83-90.
https://www.persee.fr/​doc/​mom_0766-0510_1987_act_13_1_2147

119Oziol Th., Rebuffat R. (éd.), Les lampes de terre cuite en Méditerranée : des origines à Justinien, table ronde, Lyon, 7-11 décembre 1981, Lyon (Travaux de la Maison de l’Orient 13).
https://www.persee.fr/​issue/​mom_0766-0510_1987_act_13_1

1987-1988

120« Recherches sur le bassin du Sebou, III : Sur un toponyme du confluent du Sebou et de l’Ouerrha », BAM 17, p. 275-277.
(Voir complément au no 162).

1987-1989

121« Où étaient les emporia ? » BCTH n.s. 22, p. 287 (résumé des nos 112 et 150).
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k63930841/​f289.image.r

1988

122« Les fermiers du désert », dans A. Mastino (éd.), L’Africa romana V, Atti del V convegno di studio, Sassari, 11-1 XII 1987, Sassari (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari, 9), p. 33-68.
http://eprints.uniss.it/​3682/​

123CR de A. Tchernia, Le vin de l’Italie romaine, Essai d’histoire économique d’après les amphores, Rome (BÉFAR 262), 1986, RA n.s. 1, p. 182-184.
https://www.jstor.org/​stable/​41736570

1989

124« Comme les moissons à la chaleur du soleil », dans A. Mastino (éd.), L’Africa romana VI, Atti del VI convegno di studio, Sassari, 16-18 XII 1988, Ozieri (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari), 1, p. 113-133.
http://eprints.uniss.it/​3682/​1/​Mastino_A_AttiCongresso_1988_Africa.pdf

125« Notes sur le camp romain de Gholaia (Bu Njem) », LibSt 20, p. 155-167.

126« Rapport : Citadins, sédentaires, nomades. À propos de l’exposé de Ph. Leveau », dans C. Morrisson, J. Lefort (éd.), Hommes et richesses dans l’Empire byzantin, 1. ive-viie siècle, Rencontres Collège de France-ÉPHE, 1985-1988, Paris (Réalités byzantines 1), p. 53-62.

127CR de O. Brogan, D.J. Smith, Ghirza. A Libyan Settlement in the Roman Period, Tripoli (Libyan Studies series 1), 1984, RA n.s. 2, p. 406-407.
https://www.jstor.org/​stable/​41737346

128CR de P. Salama, Bornes milliaires d’Afrique proconsulaire. Un panorama historique du Bas Empire romain, 2e éd., Rome (CÉFR 101), 1987, RA n.s. 2, p. 408-410.
https://www.jstor.org/​stable/​41737348

1990

129« Divinités de l’oued Kebir (Tripolitaine) »

et

130« Conclusione »,

dans

131A. Mastino, P. Ruggeri (éd.), L’Africa romana X, Atti del X convegno di studio, Oristano, 15-17 dicembre 1989, Sassari (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari, 16), respectivement 1, p. 119-159.
http://eprints.uniss.it/​3230/​1/​Mastino_A_AttiCongresso_1990_Africa.pdf

132et 2, p. 1009-1014.
http://eprints.uniss.it/​3230/​2/​Mastino_A_AttiCongresso_1990_Africa.pdf

133« Où étaient les Emporia ? », dans Hommages à Maurice Sznycer, 2, (= Semitica 39), p. 111-126.

134« Nomadisme et archéologie », dans L’Afrique dans l’Occident romain (ier siècle av. J.-C.-ive siècle ap. J.-C.), Actes du colloque, Rome, 3-5 décembre 1987, Rome (CÉFR 134), p. 231-247.
https://www.persee.fr/​doc/​efr_0000-0000_1990_act_134_1_3876

135CR de D.M. Bailey, Excavations at Sidi Khrebish, Benghazi (Berenice), 3.2. The Lamps, Tripoli (LibAnt Suppl. 5,3,2) 1985, JRA 3, p. 384-385.

136CR de P. Le Roux, L’armée romaine et l’organisation des provinces ibériques d’Auguste à l’invasion de 409, Paris, 1982, REA, 92, 1-2, p. 187-190.
https://www.persee.fr/​doc/​rea_0035-2004_1990_num_92_1_4424_t1_0187_0000_3

137(avec I. Gabard), « La vigne et le vin au Maroc », dans R. Chevallier (éd.), L’archéologie de la vigne et du vin en Gaule et dans les provinces voisines, Paris, ENS, 28-29 mai 1988, Paris (Caesarodunum 24), p. 219-236.

1991

138« Vocabulaire thermal : documents sur le bain romain » dans Les thermes romains, Actes de la table-ronde, Rome, 11-12 novembre 1988, Rome (CÉFR 142), p. 1-34.

139CR de J. Dore, N. Keay, Excavations at Sabratha 1948-1951, II. The Finds: The Amphorae, Coarse Pottery and Building Materials, Tripoli (Society of Libyan Studies, Monograph, I), 1989, RA 2, p. 410.
https://www.jstor.org/​stable/​41737483

140CR de A. Mastino (éd.), L’Africa romana, Atti del convegno di studio di Sassari, I, 1983 (1984)…VI, 1988 (1989), Sassari, RA 1, p. 171-172.
https://www.jstor.org/​stable/​41745133

141(avec A. Akerraz), « El Qsar el Kebir et la route intérieure de Maurétanie Tingitane entre Tremuli et Ad Nouas », dans Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord, IVe Colloque, 113e Congrès national des sociétés savantes, Strasbourg, 5-9 avril 1988, 2. L’armée et les affaires militaires, Paris (CTHS), p. 367-408.

1992

142Notice « Bu Njem », Encyclopédie berbère 11 (Bracelets-Caprariens), p. 1626-1642.
http://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​1873

143Notices « Bu Njem », « Lepcis Magna », « Philènes, Autel (des frères) », « Sabratha », « Thamusida », « Tripoli », « Tripolitaine », dans E. Lipiński (dir.), Dictionnaire de la civilisation phénicienne et punique, Turnhout, respectivement p. 82, 257-258, 351, 381, 446-447, 471, 471-472.

144« Compléments au recueil des Inscriptions antiques du Maroc », dans A. Mastino (éd.), L’Africa romana IX, Atti del IX convegno di studio, Nuoro, 13-15 dicembre 1991, Sassari (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari, 20), 1, p. 439-501.
http://eprints.uniss.it/​3239/​1/​Mastino_A_AttiCongresso_1992_Africa.pdf

145« La frontière du Loukos au Bas-Empire »

et

146« Conclusion »,

dans

147Lixus. Bilan et perspectives, Actes du colloque, Larache, 8-11 novembre 1989, Rome (CÉFR 166), respectivement p. 365-377.
https://www.persee.fr/​doc/​efr_0000-0000_1992_act_166_1_4318

148et 395-404.
https://www.persee.fr/​doc/​efr_0000-0000_1992_act_166_1_4322

149« Maximien en Afrique », Klio 74, p. 371-379 et 395-404.

150« Micronotes militaires : un Carnute en Maurétanie Tingitane ? », dans F. Bérard, Y. Le Bohec (éd.), Inscriptions latines de la Gaule lyonnaise, Actes de la table-ronde, Lyon, Centre d’Études Romaines et Gallo-Romaines de l’Université de Lyon III et Musée de la Civilisation Gallo-Romaine, novembre 1990, Lyon (CEROR 10), p. 109-114.

151CR de P.-A. Février, Approches du Maghreb romain. Pouvoirs, différences et conflits, 1, Aix-en-Provence, 1989, RA 2, p. 430-431.
https://www.jstor.org/​stable/​41737573

152(avec H. Limane), « Les confins sud de la présence romaine en Tingitane dans la région de Volubilis », dans J. Desanges (éd.), Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord, Spectacles, vie portuaire, religions, Actes du Ve Colloque, 115e Congrès du CTHS, Avignon, 9-15 avril 1990, Paris (CTHS), p. 459-480.

1993

153Notice « Castellum », dans Encyclopédie berbère 12 (Capsa-Cheval), p. 1822-1833.
https://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​2073

154« Introduction »

et

155« Les grandes tribus des confins africains : insurrections et alliances »,

dans

156F. Vallet, M. Kazanski (éd.), L’armée romaine et les barbares, Saint-Germain-en-Laye, 24-28 février 1990, Rouen (Mémoires de l’Association française d’archéologie mérovingienne 5), ­respectivement p. 5-9 et 77-81.

157« Maximien à Sétif », dans Histoire de Sétif, Actes du colloque international, Sétif, 8-9-10 décembre 1990, Alger (BAA, suppl. 7), p. 20-29.

158CR de P.-A. Février, Approches du Maghreb romain. Pouvoirs, différences et conflits, 2, Aix-en-Provence, 1990, RA 1, p. 165-166.
https://www.jstor.org/​stable/​41738359

159(avec J. Napoli), « Clausurae », dans Y. Roman (éd.), La frontière, séminaire de recherche de la Maison de l’Orient, Lyon (Travaux de la Maison de l’Orient 21), p. 35-43.
https://www.persee.fr/​doc/​mom_0766-0510_1993_sem_21_1_1806

1993-1995

160« L’épaisseur du rempart de Carthage », BCTH n.s. 24, p. 246-247 (résumé du no 209).
https://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k6410402n/​f248.item.r

1994

161Notice « Ghadamès (Cidamus) », dans Enciclopedia dell’arte antica, classica e orientale, Suppl. 2, Roma, p. 765-766.

162« M. Sulpicius Felix à Sala »

et

163« Intervento conclusivo »,

dans

164A. Mastino, P. Ruggeri (éd.), L’Africa romana X, Atti del X convegno di studio, Oristano, 11-13 dicembre 1992, Sassari, (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli Studi di Sassari 25), respectivement 1, p. 185-219.
http://eprints.uniss.it/​11281/​1/​Mastino_A_Africa_romana_1992_1.pdf

165et 3, p. 1365.
http://eprints.uniss.it/​11283/​1/​Mastino_A_Africa_romana_1992_3.pdf

166(avec EB sic), « Les citernes de Syrtique occidentale », Encyclopédie berbère 13 (Chèvre-Columnatien), p. 2014-2027.
http://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​2296

1995

167« Le centurion M. Porcius Iasucthan à Bu Njem. Notes et documents XI », LibAnt n.s. 1, p. 79-123.

168« Introduction »

et

169« L’investiture des chefs de tribus africaines »,

dans

170F. Vallet, M. Kazanski (éd.), La noblesse romaine et les chefs barbares du iiie au viie siècle, Saint-Germain-en-Laye, 16-19 mai 1992, Bordeaux (Mémoires de l’Association française d’Archéologie Mérovingienne 9), respectivement p. 5-6 et 23-33.

171« Peinture et inscriptions », Revue archéologique de Picardie, no spécial 10-1, p. 23-31.
https://www.persee.fr/​doc/​pica_1272-6117_1995_hos_10_1_1847

172« Pentapolin, roi des Garamantes », dans R. Chenorkian (éd.), L’Homme méditerranéen, Mélanges offerts à Gabriel Camps, Aix-en-Provence, p. 231-237.

173« Les pentécontores d’Hannon », dans Hommage à Gilbert et Colette Picard, Karthago 23, p. 20-30.
https://poj-peeters-leuven-be.proxy.rubens.ens.fr/​content.php?url=issue&journal_code=KAR&issue=0&vol=23

174CR de Les enceintes augustéennes dans l’Occident romain (France, Italie, Espagne, Afrique du Nord), Actes du Colloque international de Nîmes (IIIe Congrès archéologique de Gaule méridionale), 9-12 octobre 1985, Nîmes-Lattes, 1987, RA n.s. 1, p. 149-150.
https://www.jstor.org/​stable/​41737798

175CR de Y. Le Bohec, Les unités auxiliaires de l’armée romaine en Afrique proconsulaire et Numidie sous le Haut Empire, Paris (Études d’Antiquités africaines), 1989, RA n.s. 1, p. 150-152.
https://www.jstor.org/​stable/​41737799

176(avec H. Limane), « Nouvelles découvertes dans le bassin du Sebou, 2. Voie romaine et système de surveillance militaire sur la carte d’Arbaoua », dans P. Trousset (éd.), Productions et exportations africaines. Actualités archéologiques, Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord, VIe Colloque, 118e Congrès national des sociétés savantes, Pau, 25-29 octobre 1993, Paris, p. 299-342.

1996

177Notices « Cartagine », « Fortunate Isole », dans S. Mariotti (dir.), Enciclopedia Oraziana : Orazio, Roma (Istituto della Enciclopedia Italiana, Orsa maggiore) 1996-1998, 1, respectivement p. 433-434, 463-463.

178Notice « Emporia », Encyclopédie berbère 17 (Douiret-Europaei), p. 2621-2627.
https://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​2144

179CR de D.J. Mattingly, Tripolitania, 1995, BJ 196, p. 820-822.

180(avec H. Limane), « Volubilis aux marches de l’Empire romain », Le Monde de la Bible 97, mars-avril, p. 40-46.

1997

181« Les marques d’amphores de Bu Njem. Notes et documents XII », LibAnt n.s. 3, p. 163-173.

182CR de Ch. Boube-Piccot, Les bronzes antiques du Maroc, IV. L’équipement militaire et l’armement, Paris, 1994, RA n.s. 2, p. 417-419.
https://www.jstor.org/​stable/​41738489

183CR de A. Mastino (éd.), L’Africa romana : Atti dell’VIII Convegno di Studio, Cagliari, 14-16 dicembre 1990, Sassari, 1991, 2 vol., RA n.s. 2, p. 415-416.
https://www.jstor.org/​stable/​41738487

184CR de Productions et exportations africaines, actualités archéologiques. L’Afrique du Nord antique et médiévale, 6e Colloque International sur l’Histoire et l’Archéologie de l’Afrique du Nord (Pau, octobre 1993 = 118e Congrès), 1995, BJ 197, p. 553-554.

1998

185« L’armée de la Maurétanie Tingitane », MÉFRA 110, 1, p. 193-242.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_1998_num_110_1_2026

186« Les cinq villes », dans E. Catani, S.M. Marengo (éd.), La Cirenaica in età antica, Atti del convegno internazionale di studi, Macerata, 18-20 maggio 1995, Pisa-Roma (Ichnia 1), p. 463-473.

187« Une inscription de Carus à Banasa », BAM 18, p. 203-215.

188« L’offrande du décurion à Tamuda »

et

189« Intervento conclusivo »,

dans

190M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XII, Atti del XII convegno di studio (Olbia, 12-15 dicembre 1996), Sassari (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari, 31), 3, respectivement p. 1163-1171 et 1567.
http://eprints.uniss.it/​6109/​1/​Africa_romana_12_convegno_3.pdf

191« Recherches sur le bassin du Sebou, III : sur un toponyme du confluent du Sebou et de l’Ouerrha », BAM 18, p. 333 (complément au no 100).

192« Romana arma primum Claudio principe in Mauretania bellauere », dans Y. Burnand, Y. Le Bohec, J.-P. Martin (éd.), Claude de Lyon, empereur romain, Actes du colloque Paris-Nancy-Lyon, novembre 1992, Paris (Passé-Présent), p. 277-320.

193CR de L’Africa romana. Indici decennali, dans M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XII, Atti del XII convegno di studio, Olbia, 12-15 dicembre 1996, Sassari (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari 31), 1, p. 43-46.
http://eprints.uniss.it/​6109/​1/​Africa_romana_12_convegno_1.pdf

194CR de A. Mastino (éd.), L’Africa romana, Atti del VII convegno di studio, Sassari, 15-17 dicembre 1989, Sassari, 1990, 2 vol., RA n.s. 1, p. 157-158.
https://www.jstor.org/​stable/​41738114

195(avec V. Brouquier), « Recherches sur le bassin du Sebou.
IV - Le temple de Vénus à Volubilis », BAM 18, p. 127-139.

196(avec M. Habibi) « Tanger », dans M. Mayer, I. Rodá de Llanza (éd.), Ciudades antiguas del Mediterráneo, Madrid, p. 338-339. (en espagnol)

197(avec H. Limane), « Volubilis : imprégnée par l’obsédante odeur de l’huile », Historia, 54, no spécial, juillet-août, p. 116-121.

198(H. Limane, A. Chergui, A. Ichkhakh, R. Rebuffat, D. Drocourt), Volubilis de mosaïque à mosaïque, Casablanca – Aix-en-Provence (texte français, p. 23-27 et version arabe).

1999

199« Auguste et les dinosaures », dans N. Blanc, A. Buisson (éd.), Imago antiquitatis, Religions et iconographie du monde romain, Mélanges offerts à Robert Turcan, Paris, p. 371-381.

200« L’époque romaine », dans Maroc. Les trésors du royaume, Exposition, Paris, Petit Palais, 13 avril-18 juillet 1999, Paris (Musée du Petit Palais), p. 60-65.

201CR de M.C. Bishop, J.C.N. Coulston, Roman Military Equipment from the Punic Wars to the Fall of Rome, London, 1993, Latomus 58, 1, p. 227-228.
https://www.jstor.org/​stable/​41538637

202(avec H. Limane) « Une voie romaine frontalière », dans A. Siraj, O. Berahab (éd.), Les espaces frontaliers dans l’histoire du Maroc, Mohammedia 16-17 avril 1998, Mohammedia (Université Hassan II – Mohammedia, Publication de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Colloques 6), p. 13-26.

203(A. Mastino avec la collaboration de N. Benseddik, A. Beschaouch, G. Di Vita-Évrard, M. Khanoussi, R. Rebuffat), « I Severi nel nord Africa, », dans S. Evangelisti, L. Galli (éd.), Congresso internazionale di epigrafia greca e latina XI, Rome, 18-24 settembre 1997, Roma, 2, p. 359-417.

2000

204« L’armée romaine à Gholaia », dans G. Alföldy, Br. Dobson, W. Eck (éd.), Kaiser, Heer und Gesellschaft in der römischen Kaiserzeit, Gedenkschrift für Eric Birley, Stuttgart (Heidelberger althistorische Beiträge und epigraphische Studien 1), p. 227-259.

205« La frontière de la Tingitane », dans C. Lepelley, X. Dupuis (éd.), Frontières et limites géographiques de l’Afrique du Nord antique, Hommage à Pierre Salama, Actes de la table ronde, Paris, 2-3 mai 1997, Paris (Histoire ancienne et médiévale, 56), p. 265-293.
DOI : 10.4000/books.psorbonne.22607

206« Histoire de l’identification des sites urbains antiques du Maroc », dans M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XIII, Geografi, viaggiatori, militari nel Maghreb : alle origini dell’archeologia nel Nord Africa, Atti del XIII convegno di studio (Djerba, 10-13 dicembre 1998), Roma (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari, n.s. 6), 1, p. 865-914.
http://eprints.uniss.it/​5821/​1/​Khanoussi_M_Africa_romana_2000_1.pdf

207Notice « Iasucthan (Marcus Porcius) », dans Encyclopédie berbère 23 (Hiempsal-Icosium), p. 3564.
https://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​1622

208« La mosaïque au Maroc » dans H. Lavagne, E. Balanda, A. Uribe Echevaria (dir.) Mosaïque, trésor de la latinité, des origines à nos jours, Paris, p. 73-74.

2001

209« Bonaparte et les pistes du désert libyque », dans Br. Bethouart (éd.), Napoléon, Boulogne et l’Europe, Colloque international, Boulogne-sur-Mer, 7-9 mai 1998, Boulogne (Les Cahiers du Littoral 2, 1), p. 101-116.

210« Les gentes en Maurétanie Tingitane », dans Peuplement et mouvement de la population en Afrique du Nord antique et médiévale, Université Hassan II de Mohammedia, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, 25-26 novembre 1999 = AntAfr 37, p. 23-44.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2001_num_37_1_1330

211« Pour une histoire événementielle du Maroc antique », dans Plus d’un siècle de recherches archéologiques au Maroc, Société Marocaine pour l’Archéologie et le Patrimoine (SMAP), Premières journées nationales d’Archéologie et du Patrimoine, Rabat 1-4 juillet 1998, Rabat, 2, p. 26-48.

2002

212« Où était l’Afrique ? », dans Cl. Briand-Ponsart, S. Crogiez (éd.), L’Afrique du Nord antique et médiévale. Mémoire, identité et imaginaire, Actes des journées d’études, Université de Rouen, 28 janvier 1998 et 10 mars 1999, Mont-Saint-Aignan (Publications de l’Université de Rouen 315), p. 25-39.

213« Le discours oral du prince », MÉFRA 114, 2, p. 1011-1024.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_2002_num_114_2_9741

214CR de J. Boube, Les nécropoles de Sala, Paris (ERC-VESAM), 1999, Latomus 61, 2, p. 512-513.
https://www.jstor.org/​stable/​41539846

2002-2003

215X. Dupuis, R. Rebuffat (éd.) : G. Camps, « Liste onomastique libyque, Nouvelle édition », dans Le plurilinguisme en Afrique du Nord de la Protohistoire au Moyen Âge : langues de culture et langues d’usage », Paris, ENS, 20 octobre 2001, Journée SEMPAM = AntAfr 38-39, p. 211-257.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2002_num_38_1_1358

2003

216« Fides Populi Romani. Adhésion et exclusion en Afrique », dans F. Chausson, E. Wolff (éd.), Consuetudinis amor. Fragments d’histoire romaine (iie-vie siècles) offerts à Jean-Pierre Callu, Roma (Saggi di storia antica 19), p. 379-408.

217« Le mot “familia” sur la Table de Banasa », dans P. Defosse (éd.), Hommages à Carl Deroux, Bruxelles (Collection Latomus 270), 3, p. 356-364.

2004

218« Le libyque de Bu Njem et le libyque »

et

219« L’arrivée du latin à Gholaia (Bu Njem) »,

dans

220M.H. Fantar, A Siraj (dir.), Débuts de l’écriture au Maghreb, Actes des colloques, Casablanca, 17-18 janvier et 18-19 avril 2002, Fondation du roi Abdul Aziz-Al Saoud pour les Études Islamiques et les Sciences Humaines, Casablanca, respectivement p. 55-83 et 169-189.

221« Mobilité des personnes dans l’Afrique romaine », dans C. Moatti (éd.), Mobilité des personnes en Méditerranée de l’époque antique à l’époque moderne : procédures de contrôle et documents d’identification, Rome, ÉFR, 8 et 9 mars 2002, Rome (CÉFR 241), p. 155-203.

222« Les Romains et les routes caravanières africaines », dans M.H. Fantar (éd.), Le Sahara, lien entre les peuples et les cultures, Actes du Colloque, Douz, 19-22 déc. 2002, Tunis, p. 221-260.

223(avec V. Brouquier-Reddé), Louis Chatelain, 1883-1950 : biographie et bibliographie, Rabat, Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine (ÉTAM 10).

224(avec H. Limane), « Le gisement de Dressel 7-11 des Oulad Riahi », BAM 20, p. 324-343.

2005

225Notices « Afrique du Nord romaine » (avec M. Dondin-Payre), « Architecture militaire romaine », « Campus », « Castellum », « Cidamus », « Fortification urbaine (Rome) », « Gholaia (Bu Njem) », « Limes », « Praetorium », « Principia », « Stratégie (Rome) », « Thamusida », dans J. Leclant (dir.), Dictionnaire de l’Antiquité, Paris (Quadrige. Dicos poche), respectivement p. 31-34, 202, 399, 423, 498, 931-932, 981, 1264-1265, 1784, 1801-1802, 2077-2078, 2161.

226« Les biens de l’État en Maurétanie Tingitane », dans A. Ben Hamida, A. M’Charek (éd.), La gestion des biens de l’État à travers l’histoire, Ministère des domaines de l’État et des affaires foncières et École Nationale d’Administration, Tunis, 10-11 mars 1999, Tunis (Cahiers du CERES), p. 31-47 et annexes 1-19.

227« Étude structurelle des tribus et du Royaume maurétanien », dans M. Hamām, A. Sālih (éd.), La résistance marocaine à travers l’histoire ou Le Maroc des résistances, Colloque international, décembre 2004, Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAm), Rabat (Colloques et séminaires 8), 2, p. 44-92.

228« Les prospections dans le bassin de l’oued Sebou », dans Archéologies : vingt ans de recherches françaises dans le monde, Paris, p. 243-244.

229« Le vétéran gétule de Thullium », dans C. Briand-Ponsart (éd.), Identité et cultures dans l’Algérie antique, Université de Rouen, 16-17 mai 2003, Rouen (Publications des Universités de Rouen et du Havre), p. 193-233.

230(avec H. Limane), « Sidi Saïd, un sanctuaire rural de la rive droite du Sebou », La recherche historique, revue de l’association marocaine pour la recherche historique 3, p. 53-62.

2006

231« Aires sémantiques des principaux mots libyques », MÉFRA 118, 1, p. 267-295.
https://www.persee.fr/​doc/​mefr_0223-5102_2006_num_118_1_10984

232« Les inscriptions libyques de Siga », AntAfr 42, p. 87-99.
https://www.persee.fr/​doc/​antaf_0066-4871_2006_num_42_1_1410

233« L’habitat en Maurétanie Tingitane », dans L’habitat dans l’Afrique du Nord antique et médiévale. Architecture et urbanisme, aspects financiers, juridiques et sociaux, Journée d’étude nord-africaine AIBL-SEMPAM, Paris, AIBL, 24 mars 2006, CRAI 150, 1, p. 567-611 (extrait, p. 69-113).
https://www.persee.fr/​doc/​crai_0065-0536_2006_num_150_1_86972

234« Notes d’onomastique ethnique. Les Maces », dans A. Akerraz et alii (éd.), L’Africa romana XVI, Mobilità delle persone e dei popoli, dinamiche migratorie, emigrazioni ed immigrazioni nelle province occidentali dell’Impero romano, Atti del XVI convegno di studio, Rabat, 15-19 dicembre 2004, Roma, (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari n.s. 31), 1, p. 403-444.
http://eprints.uniss.it/​5826/​1/​Akerraz_A_Africa_romana_2006_1.pdf

2007

235« Pour un corpus des bilingues punico-libyques et latino-libyques », dans M.H. Fantar (éd.), Osmose ethno-culturelle en Méditerranée, Actes du colloque, Mahdia, 26-29 juillet 2003, Tunis (Colloques et tables rondes, Chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations et des cultures), p. 183-242.

236« À propos des Iangaucani », dans Hommage à Niamat Allah El Khatib Boujibar, Casablanca, p. 81-91.

237CR de M. Aghali-Zakara, J. Drouin Inscriptions rupestres libycoberbères — Sahel nigéro-malien, Genève (École pratique des Hautes Études, II. Hautes Études orientales, 42. Moyen et Proche-Orient, 3) 2007, RA 2, p. 431-432.
https://www.jstor.org/​stable/​23886585

2008

238« Inscriptions libyques chez les Elymes », dans J. Gonzáles et alii (éd.), L’Africa romana XVII, Le ricchezze dell’Africa. Risorse, produzioni, scambi, Atti del XVII convegno di studio, Sevilla, 14-17 dicembre 2006, Roma (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari n.s. 35), 3, p. 1873-1899.
http://eprints.uniss.it/​5825/​1/​Gonz%C3%A1lez_J_Africa_romana_2008_3.pdf

239« D’Honorius Augustodunensis à Caton. L’épaisseur du rempart de Carthage », dans J.M. Candau Morón, F.J. González Ponce, A.L. Chávez Reino (éd.), Libyae lustrare extrema : realidad y literatura en la visión grecorromana de África, Homenaje al Prof. Jehan Desanges, Sevilla (Literatura 98), p. 145-155.

240« Le Maroc et l’Atlantique », dans J. Napoli (éd.), Ressources et activités maritimes des peuples de l’Antiquité, Boulogne, 12-14 mai 2005, Boulogne (Les Cahiers du Littoral 2/6), p. 175-201.

2009

241« Prólogo » dans N. Morère Molinero (éd.), Viajes en el Mediterráneo antiguo, Madrid (Universitaria Ramón Areces), p. 11-14.
https://books.google.fr/​books?id=zWyUDAAAQBAJ

242(avec F.-Z. El Harrif), « Un dépôt de dirhams d’époque almohade à Sidi el Mokhfi (Maroc) », BAM 21, p. 271-281.

243(avec H. Limane), « L’atelier de Sraïma », BAM 21, p. 202-223.

2010

244« Les entrepôts de Maurétanie Tingitane », dans M. Milanese, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XVIII, I luoghi e le forme dei mestieri e della produzione nelle province africane, Atti del XVIII convegno di studio, Olbia, 11-14 dicembre 2008, Roma (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari n.s. 37), 1, p. 265-291.
http://eprints.uniss.it/​9126/​1/​Africa_romana_18_vol_1.pdf

245« Hannon le Césarien », dans G. Bartoloni et alii (éd.), Tiro, Cartagine, Lixus, Nuove acquisizioni, Atti del Convegno in onore di Maria Giulia Amadasi Guzzo, Roma, 24-25 novembre 2008, Roma (Quaderni di Vicino Oriente 4), p. 207-235.

246Notice « Macénites », dans Encyclopédie berbère 30 (Maaziz-Matmata), p. 4457-4459.
http://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​382

247Notice « Maces », dans Encyclopédie berbère 30 (Maaziz-Matmata), p. 4460-4463.
http://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​386

248Notice « Massiva », dans Encyclopédie berbère 30 (Maaziz-Matmata), p. 4461-4462.
http://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​496

249Notice « Misiciri », dans Encyclopédie berbère 32 (Mgild-Matmata), p. 5030-5032.
http://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​609

250(avec N. Boudouhou), Notice « Moulouya », dans Encyclopédie berbère 32 (Mgild-Matmata), p. 5091-5095.
http://journals.openedition.org/​encyclopedieberbere/​639

2011

251« La carte archéologique du Maroc », dans V. Blanc-Bijon (éd.), La coopération française en Afrique, 2b. Maghreb. Antiquité et Moyen Âge, Les Nouvelles de l’Archéologie 124, septembre, p. 16-21.
https://doi.org/​10.4000/​nda.1414

252« Les peuples du Nord du Maroc », dans Cl. Briand-Ponsart, Y. Modéran (éd.), Provinces et identités provinciales dans l’Afrique romaine, Université de Caen, 16-17 novembre 2007, Caen (CRAHM 6), p. 63-86.

253« Rome vue d’Afrique, le triple État », dans A. Daviault (éd.), Mélanges offerts à Pierre Senay, Université de Québec à Trois Rivières (Cahiers des Études anciennes, suppl. 1), p. 231-244.

254R. Rebuffat, H. Limane ; A. Akerraz, H. Limane, R. Rebuffat (dir. de la mission) ; N. Bayle, V. Brouquier-Reddé, A. Chergui, M. Coltelloni-Trannoy, S. Crogiez-Pétrequin S., F.-Z. El Harrif, I. Gabard, M. Habibi, K. Holland-Heller, L. Laamiri, É. Lenoir, M. Lenoir, J. Napoli, A. Poignant, A. Portelli, Carte archéologique du Maroc antique. I - Le Bassin du Sebou. 1 – Au sud du Loukkos. Cartes Arbaoua - Lalla Mimouna - Moulay Bou Selham, Rabat (VESAM II, 1).

2012

255Les inscriptions libyques au chevron V et à la formule ternaire V ]/[ + . Déchiffrement des caractères courants, Paris (ÉNS, Laboratoire d’Archéologie, AOrOc), 83 p.
https://halshs.archives-ouvertes.fr/​halshs-00730478

256« Makkoioi »

et

257« Conclusion »,

dans

258A. Mastino, A.M. Corda (éd.), L’onomastica africana, Congresso della Société du Maghreb préhistorique, antique et médiéval, Porto Conte Ricerche, Alghero, 28-29 settembre 2007, Ortacesus (Studia di Storia Antica e di Archeologia 10), respectivement p. 151-158 et 179-184.

259« Qui va payer l’enceinte urbaine ? », dans J. Leclant, F. Déroche (éd.), Enceintes urbaines, sites fortifiés, forteresses d’Afrique du Nord, Actes de la Ve Journée d’études nord-africaines, AIBL-SEMPAM, Paris, Palais de l’Institut, 19 mars 2010, Paris, p. 25-74.

260« La loi et la ville. Greniers et enceintes », dans M.B. Cocco, A. Gavini, A. Ibba (ed.), L’Africa romana XIX, Trasformazione dei paesaggi del potere nell’Africa settentrionale fino alla fine del mondo antico, Sassari, 16-19 dicembre 2010, Roma (Collana del Dip. di Storia, Scienze dell’uomo e della formazione dell’Università degli studi di Sassari n.s. 43), 1, p. 121-139.
http://eprints.uniss.it/​9699/​1/​Cocco_M_Africa_romana_19_1.pdf

261« Le yod libyque. Parcours berbère », dans A. Mettouchi (éd.), Parcours berbères, Mélanges offerts à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand pour leur 90e anniversaire, Köln (Berber Studies 33), p. 45-61.

262R. Rebuffat (texte de) ; A. Akerraz, H. Limane, R. Rebuffat (éd.) ; A. Akerraz, H. Limane, R. Rebuffat (dir. de la mission) ; V. Brouquier-Reddé, M. Coltelloni, F. El Harrif, A. Ichkhakh, M. Kbiri Alaoui, É. Lenoir, M. Lenoir, J. Napoli, A. Oumlil, A. Poignant, A. Portelli, Carte archéologique du Maroc antique. I - Le Bassin du Sebou. 2 – À l’embouchure du Sebou. Cartes Kénitra - Sidi Yahia, Rabat, (VESAM II, 2).

2013

263Recueil des inscriptions libyques 1940-2012 : Supplément à J.-B. Chabot, Recueil des inscriptions libyques, Paris, 1940, Paris (ÉNS, Laboratoire d’Archéologie, AOrOc).
https://halshs.archives-ouvertes.fr/​halshs-00841800

2014

264« La gestion du Royaume en Afrique », dans Cl. Briand-Ponsart (éd.), Centres de pouvoir et organisation de l’espace, Xe Colloque international de la Société d’Étude du Maghreb Préhistorique, Antique, et Médiéval (SEMPAM), Caen, 25-28 mai 2009, Caen (Symposia), p. 43-63.

2015

265« Le Maroc de Pomponius Méla », dans A. Akerraz, A.S. Ettahiri, M. Kbiri Alaoui (dir.), Hommage à Joudia Hassar Benslimane, Actes du colloque, Rabat 9-10 décembre 2005, Rabat, 1, p. 188-211.

2016

266« Le don des langues et le libyque (Actes des Apôtres 2, 1-11) », Paris (ÉNS, Laboratoire d’Archéologie, AOrOc).
http://halshs.archives ouvertes.fr/halshs-01381505

2017

267(avec N. Kallala, J. Sammartí), « Inscriptions libyques inédites de la région d’Althiburos », dans N. Kallala, J. Sanmartí (dir.), M.C. Belarte (éd.) 2017, Althiburos III. La nécropole protohistorique d’Althiburos-massif du Ksour, Tarragone (Institut Català d’Arqueologia Clàssica), p. 365-371.
https://recercat.cat/​/handle/​2072/​307835

2018

268Recueil onomastique d’épigraphie libyque, Paris (ÉNS, Laboratoire d’Archéologie, AOrOc).
http://halshs.archives-ouvertes.fr/​halshs-01707234

269« La Tripolitaine romaine et les peuples indigènes », dans J. Scheid, M. Zink (éd.), Les sociétés tribales en Afrique du Nord, IXe journée d’études nord-africaines AIBL/SEMPAM, Paris, 6 avril 2018, Paris (AIBL, Actes de colloque), p. 99-129 = CRAI 162, 2, p. 517-549.

270« Où était l’Augustodunum d’Honorius Augustodunensis », BSAF 2018, séance du 16 mai 2018, sous presse.

2020 sous presse

271R. Rebuffat (texte de) ; A. Akerraz, V. Brouquier-Reddé, É. Lenoir (éd.) ; A. Akerraz, H. Limane, R. Rebuffat (dir. de la mission) ; avec les contributions de A. Akerraz, R. Arharbi, V. Brouquier-Reddé, A. Chergui, M. Coltelloni-Trannoy, S. Crogiez-Pétrequin, M. Habibi, K. Holland-Heller, A. Ichkhakh, M. Kbiri Alaoui, L. Laamiri, É. Lenoir, M. Lenoir, H. Limane, J. Napoli , A. Oumlil, A. Portelli-Arnaud, Z. Qniba, E. Rocca, Carte archéologique du Maroc antique. I - Le Bassin du Sebou. 3 – La rive droite du Sebou. Cartes Sidi Allal Tazi - Souq el Arbaâ - Mechraâ Belqsiri, Rabat (VESAM II, 3).

À paraître

272« Rencontres romaines dans le désert de Libye » et « Annexe : Jujubes à Gholaia », dans La marginalité dans la population (économique, sociale, religieuse), Journée d’étude de la SEMPAM, Bruxelles, 21 mai 2011.

273En préparation

274A. Akerraz, V. Brouquier-Reddé, É. Lenoir (dir.) ; A. Akerraz, H. Limane, R. Rebuffat (dir. de la mission) ; avec les contributions de C. Castanet, A. Chergui, S. Desruelles, A. Ichkhakh, J. Napoli, F. Villedieu, E. Rocca et alii), La carte archéologique du Maroc antique, I. Le bassin du Sebou, 4. La région de Volubilis et le sud-est de la province de Maurétanie tingitane. Cartes Beni Ammar - El Qansera - Khenichet-sur-Ouerrha - Meknès - Oulad Aïssa - Sidi QacemSbaâ Âyoun, Rabat (VESAM II, 4).

275A. Akerraz, V. Brouquier-Reddé, É. Lenoir (dir.) ; A. Akerraz, H. Limane, R. Rebuffat (dir. de la mission) ; avec les contributions de M. Kbiri Alaoui, J. Napoli, E. Rocca et alii, La carte archéologique du Maroc antique, 1. Le bassin du Sebou, 5. La plaine du Gharb et le Beht. Cartes Dar el Gaddari - Sidi Slimane, Rabat (VESAM II, 5).

Haut de page

Bibliographie

Africa romana (L’) XIII 2000, M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XIII, Geografi, viaggiatori, militari nel Maghreb: alle origini dell’archeologia nel Nord Africa, Atti del XIII convegno di studio, Djerba, 10-13 dicembre 1998, Roma (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari, n.s. 6).

Akerraz A. 2020, « Hommage à M. René Rebuffat (1930/2019) », Le Jardin des Hespérides, 11, p. 77.

Akerraz A., Lenoir É. 1990, « Volubilis et son territoire au ier siècle de notre ère », dans L’Afrique dans l’Occident romain (ier siècle av. J.-C.– ive siècle ap. J.-C.), Actes du colloque, Rome, 3-5 décembre 1987, Rome (CÉFR 134), p. 213-229.
https://www.persee.fr/doc/efr_0000-0000_1990_act_134_1_3875

Akerraz A., Brouquier-Reddé V., Lenoir É. « Nouvelles découvertes dans le bassin du Sebou, 1. L’occupation antique de la plaine du Gharb », dans P. Trousset (éd), Productions et exportations africaines. Actualités archéologiques, Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord, VIe Colloque, 118e Congrès national des sociétés savantes, Pau, 25-29 octobre 1993, Paris, p. 529-580.
https://www.academia.edu/24057002/Loccupation_antique_de_la_plaine_du_Gharb

Akerraz A. et alii 2018, A. Akerraz, A. Siraj, C. Vismara (dir.), Le Rif côtier (recherches archéologiques maroco-italiennes 2000-2005), Rabat (VESAM VII).

Archéologie 2002 : Larchéologie à lÉcole Normale supérieure. Ouvrage dédié à Christian Peyre, Paris.

Barker et alii 1996, Barker G., Gilberston D., Jones B., Mattingly D., Farming the Desert. The UNESCO Libyan Valleys Archaeological Survey, I-II, Paris-Tripoli-London.

Bloch R. 1954, « Rapport sur les conférences de l’année scolaire 1952-1953, épigraphie latine et antiquités romaines », Annuaire de l’ÉPHE, section des sciences historiques et philologiques, p. 24-26.
https://www.persee.fr/doc/ephe_0000-0001_1953_num_1_1_4175

Brouquier-Reddé V. 2000, « Les brigades topographiques du Maroc (plaine du Gharb et région de Volubilis) », dans L’Africa romana XIII, 2, p. 959-989.
http://eprints.uniss.it/5821/1/Khanoussi_M_Africa_romana_2000_2.pdf

Brouquier-Reddé V., Lenoir É. 2000, « Bibliographie du Maroc », dans M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), dans L’Africa romana XIII, 2, p. 991-1072.
http://eprints.uniss.it/5821/1/Khanoussi_M_Africa_romana_2000_2.pdf

Deroche Fr. 2011, « La Société d’étude du Maghreb préhistorique, antique et médiéval (SEMPAM) et l’archéologie de l’Afrique du Nord », dans V. Blanc-Bijon (éd.), La coopération française en Afrique, 2a. Maghreb. Antiquité et Moyen Âge, Les Nouvelles de l’Archéologie 123, p. 5-7.
https://journals.openedition.org/nda/1452

Dondin-Payre M. 2019, « Notice ».
http://sophau.univ-fcomte.fr/images/Rene_Rebuffat_1930-2019.pdf

Euzennat M. 1989, Le Limes de Tingitane. La frontière méridionale, Paris (Études d’antiquités africaines).
https://www.persee.fr/doc/etaf_0768-2352_1989_mon_2_1

Le Bohec Y. 1979, Archéologie militaire de l’Afrique du Nord, bibliographie analytique 1913-1977, Paris (Cahiers du groupe de recherches sur l’armée romaine et les provinces II).

Lenoir É. 2000, « Les pionniers de la recherche dans le Maroc central » dans L’Africa romana XIII, 1, p. 939-957.
http://eprints.uniss.it/5821/1/Khanoussi_M_Africa_romana_2000_1.pdf

Marichal R. 1979, « Les ostraca de Bu Njem », CRAI, 123, 3, p. 426-452.
https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1979_num_123_3_13630

Marichal R. 1992, Ostraka de Bu Njem, Tripoli (LibAnt suppl. 7).

Morel J.-P. 2006, « Maurice Euzennat, “L’Africain” », AntAfr 42, p. 29-33.
https://www.persee.fr/doc/antaf_0066-4871_2006_num_42_1_1403

Piganiol A. 1962, « Rapport sur les travaux de l’École Française de Rome pendant l’année 1961-1962 », CRAI, 106, 2, p. 257-263.
https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1962_num_106_2_11446

Raissouni B. et alii 2015, B. Raissouni, D. Bernal, A. El Khayari, J. Ramos, M. Zouak (éd.), Carta archeologica del Norte de Marruecos (2008-2012), prospeccion y yacimientos, un primer avance, 1, Cadix (VESAM V).
https://www.academia.edu/31050252

Reddé M. 1988, Prospection des vallées du nord de la Libye (1979-1980), La région de Syrte à l’époque romaine, Paris (Cahiers du groupe de recherches sur l’armée romaine et les provinces IV).
http://excerpts.numilog.com/books/2728801371.pdf (p. 1-20 sur 86).

Africa romana (L’) XIII 2000, M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), L’Africa romana XIII, Geografi, viaggiatori, militari nel Maghreb: alle origini dell’archeologia nel Nord Africa, Atti del XIII convegno di studio, Djerba, 10-13 dicembre 1998, Roma (Pubbl. del Dipartimento di Storia dell’Università degli studi di Sassari, n.s. 6).

Akerraz A. 2020, « Hommage à M. René Rebuffat (1930/2019) », Le Jardin des Hespérides, 11, p. 77.

Akerraz A., Lenoir É. 1990, « Volubilis et son territoire au ier siècle de notre ère », dans L’Afrique dans l’Occident romain (ier siècle av. J.-C.– ive siècle ap. J.-C.), Actes du colloque, Rome, 3-5 décembre 1987, Rome (CÉFR 134), p. 213-229.
https://www.persee.fr/doc/efr_0000-0000_1990_act_134_1_3875

Akerraz A., Brouquier-Reddé V., Lenoir É. « Nouvelles découvertes dans le bassin du Sebou, 1. L’occupation antique de la plaine du Gharb », dans P. Trousset (éd), Productions et exportations africaines. Actualités archéologiques, Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord, VIe Colloque, 118e Congrès national des sociétés savantes, Pau, 25-29 octobre 1993, Paris, p. 529-580.
https://www.academia.edu/24057002/Loccupation_antique_de_la_plaine_du_Gharb

Akerraz A. et alii 2018, A. Akerraz, A. Siraj, C. Vismara (dir.), Le Rif côtier (recherches archéologiques maroco-italiennes 2000-2005), Rabat (VESAM VII).

Archéologie 2002 : Larchéologie à lÉcole Normale supérieure. Ouvrage dédié à Christian Peyre, Paris.

Barker et alii 1996, Barker G., Gilberston D., Jones B., Mattingly D., Farming the Desert. The UNESCO Libyan Valleys Archaeological Survey, I-II, Paris-Tripoli-London.

Bloch R. 1954, « Rapport sur les conférences de l’année scolaire 1952-1953, épigraphie latine et antiquités romaines », Annuaire de l’ÉPHE, section des sciences historiques et philologiques, p. 24-26.
https://www.persee.fr/doc/ephe_0000-0001_1953_num_1_1_4175

Brouquier-Reddé V. 2000, « Les brigades topographiques du Maroc (plaine du Gharb et région de Volubilis) », dans L’Africa romana XIII, 2, p. 959-989.
http://eprints.uniss.it/5821/1/Khanoussi_M_Africa_romana_2000_2.pdf

Brouquier-Reddé V., Lenoir É. 2000, « Bibliographie du Maroc », dans M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara (éd.), dans L’Africa romana XIII, 2, p. 991-1072.
http://eprints.uniss.it/5821/1/Khanoussi_M_Africa_romana_2000_2.pdf

Deroche Fr. 2011, « La Société d’étude du Maghreb préhistorique, antique et médiéval (SEMPAM) et l’archéologie de l’Afrique du Nord », dans V. Blanc-Bijon (éd.), La coopération française en Afrique, 2a. Maghreb. Antiquité et Moyen Âge, Les Nouvelles de l’Archéologie 123, p. 5-7.
https://journals.openedition.org/nda/1452

Dondin-Payre M. 2019, « Notice ».
http://sophau.univ-fcomte.fr/images/Rene_Rebuffat_1930-2019.pdf

Euzennat M. 1989, Le Limes de Tingitane. La frontière méridionale, Paris (Études d’antiquités africaines).
https://www.persee.fr/doc/etaf_0768-2352_1989_mon_2_1

Le Bohec Y. 1979, Archéologie militaire de l’Afrique du Nord, bibliographie analytique 1913-1977, Paris (Cahiers du groupe de recherches sur l’armée romaine et les provinces II).

Lenoir É. 2000, « Les pionniers de la recherche dans le Maroc central » dans L’Africa romana XIII, 1, p. 939-957.
http://eprints.uniss.it/5821/1/Khanoussi_M_Africa_romana_2000_1.pdf

Marichal R. 1979, « Les ostraca de Bu Njem », CRAI, 123, 3, p. 426-452.
https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1979_num_123_3_13630

Marichal R. 1992, Ostraka de Bu Njem, Tripoli (LibAnt suppl. 7).

Morel J.-P. 2006, « Maurice Euzennat, “L’Africain” », AntAfr 42, p. 29-33.
https://www.persee.fr/doc/antaf_0066-4871_2006_num_42_1_1403

Piganiol A. 1962, « Rapport sur les travaux de l’École Française de Rome pendant l’année 1961-1962 », CRAI, 106, 2, p. 257-263.
https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1962_num_106_2_11446

Raissouni B. et alii 2015, B. Raissouni, D. Bernal, A. El Khayari, J. Ramos, M. Zouak (éd.), Carta archeologica del Norte de Marruecos (2008-2012), prospeccion y yacimientos, un primer avance, 1, Cadix (VESAM V).
https://www.academia.edu/31050252

Reddé M. 1988, Prospection des vallées du nord de la Libye (1979-1980), La région de Syrte à l’époque romaine, Paris (Cahiers du groupe de recherches sur l’armée romaine et les provinces IV).
http://excerpts.numilog.com/books/2728801371.pdf (p. 1-20 sur 86).

Haut de page

Notes

1 Il y présenta une inscription de la construction de l’aqueduc de Bougie (ILS 5795). Voir Bloch 1954, p. 25-26.

2 Mémoire de 594 p., 385 fig., cf. le rapport de A. Piganiol (1962, p. 259).

3 Euzennat 1989, p. 10 et n. 6, p. 11-12, 15, 19.

4 Dirigée par A. Akerraz et E. Papi.

5 Morel 2006, p. 32.

6 Voir Marichal 1979 ; 1992.

7 La liste est très longue et impossible à citer ; un grand nombre d’entre eux figure comme auteur ou co-auteur dans les deux bibliographies.

8 Dondin-Payre 2019 ; voir aussi Akerraz 2020.

9 Le Bohec 1979.

10 Celle de Raymond Thouvenot, le successeur de L. Chatelain, fut rassemblée et insérée dans la bibliographie du Maroc antique (Brouquier-Reddé, Lenoir 2000).

11 Voir les 27 rapports dans Libyan Studies ; Barker et alii 1996.

12 Reddé 1988.

13 L’établissement de cette carte archéologique fut entrepris par les brigades topographiques dès 1912, par L. Chatelain, puis par M. Euzennat et les membres du Service des Antiquités du Maroc (Euzennat 1989 et bibliographie antérieure), Michel Ponsich et Armand Luquet ayant publié les cartes des secteurs qu’ils avaient prospectés.

14 D’autres travaux sont publiés par Akerraz, Lenoir 1990 ; Akerraz, Brouquier-Reddé, Lenoir 1995 ; Brouquier-Reddé 2000 ; Lenoir 2000.

15 Depuis sont parues la carte du Nord du Maroc, région de Tétouan (Raissouni et alii 2015) et la carte du Rif côtier (Akerraz et alii 2018).

16 Dont les tumuli qui sont datés de l’époque maurétanienne. Des sites préhistoriques ou postantiques sont également notés. Des sites antiques pourraient être installés le long du littoral d’après les observations faites par A. Akerraz dans un contexte géographique similaire au nord de l’oued Loukkos.

17 Sa présence a été confirmée récemment par l’archéologie à Rirha dans la plaine du Gharb.

18 R. Rebuffat retraça l’histoire du laboratoire (Archéologie 2002).

19 Pour remplacer la Commission d’Afrique du Nord du CTHS (Deroche 2011).

Haut de page

Table des illustrations

Titre René Rebuffat
URL http://journals.openedition.org/antafr/docannexe/image/1627/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 858k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Brouquier-Reddé, « In memoriam : René Rebuffat (1930-2019) »Antiquités africaines, 56 | 2020, 23-35.

Référence électronique

Véronique Brouquier-Reddé, « In memoriam : René Rebuffat (1930-2019) »Antiquités africaines [En ligne], 56 | 2020, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 26 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/antafr/1627 ; DOI : https://doi.org/10.4000/antafr.1627

Haut de page

Auteur

Véronique Brouquier-Reddé

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Antiquités africaines

Haut de page
  • Logo Centre Camille Jullian
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Logo CNRS Éditions
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search