Navigation – Plan du site

AccueilNuméros21Ecritures alternativesPour une observation filmique des...

Ecritures alternatives

Pour une observation filmique des pratiques cliniques de l’acupuncture

For a Filmic Observation of Clinical Acupuncture Practices
Lucia Candelise et Gilles Remillet

Résumés

Du dispositif cinématographique à celui de la relation thérapeutique, la présente contribution situe l’enquête filmique au cœur de la pratique médicale de l’acupuncture. Il s’agit d’évoquer la manière dont le film permet d’appréhender dans un même geste l’expérience du soin et celle de l’immersion ethnographique de terrain.

Haut de page

Texte intégral

1Lorsque l’on pense à l’acupuncture, différentes images viennent le plus souvent à l’esprit : des aiguilles, un praticien chinois, des corps allongés, des points sur le corps, de la douleur… Et si l’on tente d’aller un peu plus loin dans nos imaginaires, des questions émergent, aux réponses souvent imprécises : que veut dire pratiquer ou recevoir un traitement d’acupuncture ? Une relation particulière s’instaure-t-elle durant les soins ? Comment l’espace narratif de cette rencontre humaine se tisse-t-il ?

  • 1 Projet FNS, 146539, «  Les pratiques médicales chinoises en Europe. Leur réception en Suisse pour u (...)

2Des questionnements subsistent également sur la place occupée par ces pratiques vis-à-vis de la biomédecine. Comment ces praticiens intègrent-ils les différents systèmes de santé et théories médicales qu’ils doivent maîtriser ? Plus généralement, de quoi est faite une consultation médicale d’acupuncture aujourd’hui dans un contexte européen ? Autant d’interrogations qui ont traversé nos recherches menées dans le cadre d’un projet financé par le Fonds national de la recherche scientifique suisse basé à l’université de Genève1.

3Pour aborder ces questions, nous avons décidé de suivre le travail de quinze praticiens suisses (thérapeutes et médecins) travaillant en cabinet privé ou en milieu hospitalier. Nous avons choisi de privilégier l’observation directe et filmique. Une présence « filmante » nous semblait appropriée à cet objet d’étude dans la mesure où les descriptions filmées visaient à faire ressentir plus finement la complexité des interactions sociales observées durant les consultations médicales (paroles, gestes, attitudes, postures, façons de dire et de faire, mise en scène de soi) et de restituer dans le détail tant la spécificité du geste de la relation thérapeutique en acupuncture que celui de l’enquêteur-filmeur.

4Le résultat de ce travail a donné lieu à un corpus filmique conséquent et à plusieurs films ethnographiques. Parmi ces séquences documentaires, nous avons choisi celle d’une gynécologue qui exerce en ville et travaille un jour par semaine comme acupunctrice à l’hôpital de Mendrisio, dans le canton du Tessin en Suisse italienne. Dès notre première rencontre avec cette médecin pour notre enquête de terrain, une relation de respect mutuel s’est rapidement instaurée. Et, après avoir échangé sur le but de notre recherche et le protocole filmique que nous souhaitions mettre en œuvre, une complicité durable s’est également nouée. C’est justement cette relation de confiance qui nous a permis de réaliser un certain nombre d’observations filmiques dont nous ne présentons ici qu’un bref aperçu.

  • 2 L’ensemble des enregistrements filmiques et sonores ont fait l’objet de consentements de la part et (...)

5L’écriture filmique fait la part belle à l’exploration des situations thérapeutiques comme à celle de la relation d’enquête. Les différents régimes d’engagement sur le terrain sont signifiés par le recours à des registres visuels distincts : à l’image en noir et blanc lorsque s’engagent des discussions entre l’ethno-cinéaste et la médecin-acupunctrice ; à la couleur durant les temps plus observationnels où la présence du cinéaste se fait plus discrète. L’interpellation, en langue française, de la médecin, parfois devant les patientes, et les questions ou remarques de l’ethno-cinéaste, sont également enregistrées2. Elles témoignent du multilinguisme propre au contexte suisse et livrent dans le même temps de précieux indices sur le degré d’insertion accordé par les protagonistes aux enquêteurs dans les scènes filmées. Le film n’est pas écrit à l’avance, il s’agit de se laisser guider par le rythme des actions, de filmer en creux, dans les temps morts, les silences qui fonctionnent comme autant d’implicites, sources d’interprétations anthropologiques possibles. Le film, tourné sous la forme de longs plans, respecte cette durée vécue. Le montage, pensé comme un ensemble de simples points de soudure, laisse apparaître le travail de la relation de soin comme un dispositif social singulier – comme par exemple ce médecin observé lors de ces consultations. Le film donne aussi à voir la spécificité de son approche au corps, à la personne, à la maladie. Nous proposons une plongée dans son service à hauteur d’aiguille et à fleur de peau…

6

Observation filmique des pratiques cliniques de l'acupuncture

Vidéo : Lucia Candelise et Gilles Remillet, Consultations de Vilma Sanzeni, 26 min, 2015. © Tous droits réservés - 2020 

Haut de page

Notes

1 Projet FNS, 146539, «  Les pratiques médicales chinoises en Europe. Leur réception en Suisse pour un regard comparé avec le contexte médical français et italien », Requérante principale Marylène Lieber, co-requérants Ellen Hertz (université de Neuchâtel), Vincent Barras (université de Lausanne). Institut études genre de l’université de Genève, septembre 2013-août 2016.

2 L’ensemble des enregistrements filmiques et sonores ont fait l’objet de consentements de la part et des patients et d’une signature d’une autorisation de droit à l’image.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lucia Candelise et Gilles Remillet, « Pour une observation filmique des pratiques cliniques de l’acupuncture »Anthropologie & Santé [En ligne], 21 | 2020, mis en ligne le 30 novembre 2020, consulté le 01 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/anthropologiesante/7487 ; DOI : https://doi.org/10.4000/anthropologiesante.7487

Haut de page

Auteurs

Lucia Candelise

ISS, UNIL, Lausanne (Suisse), lucia.candelise@unil.ch

Articles du même auteur

Gilles Remillet

HAR, Université Paris Nanterre (France), gilles.remillet@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Anthropologie & Santé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Amades
  • Logo Cermes3
  • Logo Centre Norbert Elias
  • Logo SESSTIM
  • Logo Emerging Sources Citation Index
  • Logo ERIH Plus
  • Logo LiSSa
  • Logo Centre National du Livre
  • Logo EuroPub
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search