Navigation – Plan du site

Lansad et langues de spécialité : le cas des ALLSHS - Appel à textes

Volume 38, Numéro spécial 2 (octobre 2019) de Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité

L’expansion de l’enseignement des langues aux spécialistes d’autres disciplines a fait émerger un grand nombre de questions linguistiques, didactiques, épistémologiques et politiques, propres à interroger les chercheurs et acteurs du terrain qui s’intéressent au domaine des langues-cultures dans le cadre particulier de l’enseignement supérieur.

  • 1 Composition de la Commission formation en 2011 : Jean-Claude Bertin (PR Le Havre), Camille Fort (PR (...)

Le texte de la Commission formations de la SAES (Société des anglicistes de l’enseignement supérieur) rédigé en 20111 a permis de distinguer l’enseignement des langues aux spécialistes d’autres disciplines des objets de recherche qui lui sont propres grâce à la définition de trois termes-clés « Lansad », « Asp » et « didactique des langues ». L’anglais de spécialité (« Asp »), et les langues de spécialité dans leur ensemble (« LSP »), y sont identifiés comme des objets de recherche à part entière, au même titre que la littérature, la civilisation ou la linguistique. La didactique des langues, qui étudie les moyens à mettre en œuvre et leurs effets pour dépasser les difficultés rencontrées par les apprenants dans une langue donnée, constitue, selon la Commission, le deuxième grand objet de recherche en lien avec les enseignements Lansad.

L’objectif des numéros spéciaux « Lansad et LSP » de Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité est de mieux appréhender les interactions entre Lansad et LSP dans l’ensemble de l’enseignement supérieur et pour toutes les langues. Dans le premier numéro de cette série spéciale (octobre 2016), les jalons nécessaires à l’exploration des liens complexes entre un domaine d’enseignement en émergence, le Lansad, et ses objets de recherche ont été posés. Le deuxième numéro spécial, à paraître en octobre 2019, propose de s’intéresser à l’enseignement-apprentissage des langues, et ses objets de recherche, dans le cas particulier des domaines des arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales (ALLSHS).

Si l’objectif commun est la maitrise d’au moins une langue-culture, et si possible de plusieurs, à un niveau de compétence donné en fonction des besoins identifiés, la question de la définition des contours de ces « langues-cultures » reste entière. En effet, les recensions de Memet et Van der Yeught d’une part, et de Trouillon d’autre part montrent que les domaines des arts, langues, lettres et sciences humaines et sociales sont sous-représentés dans les recherches en LSP et didactique. D’après Trouillon (2010), les recherches menées en France sur les langues de spécialité seraient, pour l’instant, avant tout liées aux domaines de spécialité dans lesquels les enseignants sont amenés à intervenir. Or, les enseignements Lansad s’étant structurés plus tardivement dans ces domaines que dans les domaines des sciences, technologie, santé (STS) et droit, économie, gestion (DEG), ce n’est que récemment que des enseignant.e.s « spécialisé.e.s » ont été amené.e.s à assurer les enseignements dans les filières ALLSHS, (Terrier et Maury §31-32). De fait, les recherches en langues de spécialités et en didactique des langues en ALLSHS sont encore assez peu développées et restent sous-représentées par rapport, par exemple, aux langues de spécialités pour le droit ou la médecine. L’un des objectifs de ce deuxième numéro spécial « Lansad et LSP » est à la fois de combler ce manque et de faire un point sur les avancées de la recherche sur les langues-cultures spécialisées des ALLSHS

À la suite de deux journées d’études sur le sujet, co-organisées par laboratoire CAS (EA 801) de l’université Toulouse - Jean Jaurès et le laboratoire LLSETI (EA 3706) de l’université Savoie-Mont Blanc et portant respectivement sur les domaines de la psychologie et la philosophie puis sur les domaines de la sociologie et de l’histoire, ce numéro inter-associatif de RPPLSP à paraître en octobre 2019 invite donc tous les enseignants et les chercheurs dans toutes les langues à partager leurs travaux en lien avec le Lansad et les LSP en ALLSHS.

Les contributions, rédigées en anglais ou en français, pourront être :

  • des articles (25 000 à 40 000 signes maximum, espaces non comprises, hors résumés et mots-clés) ;

  • des notes de recherche ou de pédagogie universitaire (10 000 à 20 000 signes maximum, espaces non comprises, hors résumés et mots-clés) ;

  • des comptes-rendus d’expérience sous forme de fiches pédagogiques (8000 à 15 000 signes maximum, espaces non comprises, hors résumés et mots-clés) ;

  • des recensions (8000 à 15 000 signes maximum, espaces non comprises).

Date de soumission des textes : 15 novembre 2018.

Merci d’envoyer votre contribution à l’adresse de la revue et aux coordinateurs du numéro spécial: apliut@revues.org ; linda.terrier@univ-tlse2.fr; alice.henderson@univ-smb.fr. cedric.sarre@espe-paris.fr

Les textes seront soumis au processus d’évaluation en double-aveugle sous réserve du respect des normes de la revue (principes de soumission, typologie et longueur des textes et consignes aux auteurs).

Principes de soumission, typologie et longueur des textes : http://journals.openedition.org/apliut/5153.

Consignes aux auteurs : http://journals.openedition.org/apliut/1524.

Commission Formations de la SAES. « Évolutions et enjeux des formations et de la recherche dans le secteur LANSAD. » 2011, saesfrance.org, sha.univ-poitiers.fr/saesfrance/spip.php?article262, dernière consultation le 16 mai 2018.

Memet, Monique, et Michel Van der Yeught,. « Bref historique de Asp, la revue du GERAS. » Asp, Les trente ans du GERAS, numéro spécial – année 2008, 2008, pp. 25-28, disponible en ligne asp.revues.org/4471?file=1, dernière consultation le 16 mai 2018.

Terrier, Linda, et Cristelle Maury. « De la gestion des masses à une offre de formation individualisée en anglais-LANSAD : tensions et structuration. » Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, vol. XXXIV, n°1, 2015, apliut.revues.org/5029.

Trouillon, Jean-Louis. Approches de l’anglais de spécialité. Presses Universitaires de Perpignan, Collection Études, 2010.

Notes

1 Composition de la Commission formation en 2011 : Jean-Claude Bertin (PR Le Havre), Camille Fort (PR Amiens), Anne-Florence Gillard-Estrada (MCF Rouen), Jeffrey Hopes (PR Orléans), Manuel Jobert (MCF Lyon 3), André Kaenel (PR Nancy 2), Claire Larsonneur (MCF Paris 8), Marie-Annick Mattioli (MCF IUT Paris 5), Anne-Marie Roussel (PRAG ENS Cachan), Claire Tardieu (PR IUFM Paris). Voir http://saesfrance.org/formation/commission-formations-saes/.

Haut de page