Navigation – Plan du site

AccueilNuméros10Les collections du Palais Gallier...Tenue de ski Tunmer

Les collections du Palais Galliera et le sport

Tenue de ski Tunmer

Sophie Grossiord

Texte intégral

A. A. Tunmer & Cie, Chandail de ski

A. A. Tunmer & Cie, Chandail de ski

Maille de fils de laine beige foncé, griffé, vers 1927

inv. GAL 1988.245.1 (don de Madame Marchais)

Anonyme, Culotte de ski non griffée

Anonyme, Culotte de ski non griffée

Maille de fils de laine mouchetés ;
doublure en crêpe de soie beige foncé,
vers 1927

Inv. GAL1988.245.2 (Don de Madame Marchais)

1Puisant ses racines dans la décennie précédente, le style de vie des années 1920, fortement marqué par la libération du corps et par l’influence du sport, entendu au sens strict du terme et au sens plus large de sportswear, donne à la maille ses lettres de noblesse. Décontraction, jeunesse, minceur deviennent des mots d’ordre. L’ensemble jupe, « sweater » et « jumper », dont la femme active et émancipée apprécie le confort, la simplicité et le côté pratique, envahit ainsi les garde-robes.

2Au début du xxe siècle, la maille, jusqu’alors plutôt utilisée pour les vêtements de dessous, est réservée aux activités sportives de plein air. Dans les stations de sports d’hiver en Suisse, dont la vogue va croissant, skieuses intrépides, patineuses et joueuses de hockey sur glace ou de curling portent sur leur jupe une confortable veste en jersey ou un chandail. La luge, le toboggan, sorte de longue luge, ou le bobsleigh requièrent le même équipement complété d’un bonnet, d’une écharpe et d’épaisses chaussettes de laine. En 1909, la maison « Henry À la Pensée » propose d’élégants costumes en maille pour la chasse, la plage ou la campagne dont la revue Les Modes assure la promotion.

  • 1 Suzanne Marie Rey, dite Jane Regny, épouse de Charles Joseph Balouzet, ouvre avec succès un salon 1 (...)

3Le succès croissant des disciplines sportives incite les couturiers à ouvrir des départements spécialisés, Jeanne Lanvin (1867-1946) en 1925, Jean Patou (1887-1936) la même année avec le « Coin des Sports » ou encore Lucien Lelong (1889-1958), Elsa Schiaparelli (1890-1973), Worth… Les maisons Amy Linker, Hermès, Burberry’s, Old England, Henry À la Pensée… mettent toute leur créativité au service du sport et font l’objet de fréquentes publicités dans Vogue et Femina. Installée 11 rue La Boétie, à l’enseigne Couture Sport, Jane Regny1 tire sa célébrité de ses « jumpers » à motifs, d’une très grande modernité. La maison A. A. Tunmer, place Saint-Augustin, propose tenues de ski, robes de tennis et de golf, peignoirs de plage et maillots de bain. Le ski stimule la créativité des couturiers dont la clientèle élégante et aisée, de plus en plus nombreuse, fréquente les stations à la mode, comme Saint-Moritz et Gstaad. Chamonix continue à se développer et les premiers Jeux olympiques d’hiver s’y déroulent en 1924, avant d’avoir lieu à Saint-Moritz en 1928.

4La pratique croissante des sports favorise une tendance à l’uniformité. « À femme sportive parfum masculin. Le Sport est un terrain où la femme et l’homme sont égaux » proclame la publicité du parfum Le Sien lancé par Jean Patou à la fin des années 1920. Une golfeuse dessinée par Bernard Boutet de Monvel (1881-1949) illustre ce propos tandis que l’étiquette du flacon précise « For her for him ». Constitués d’un « jumper » et d’une culotte, les maillots de bain adoptent une ligne masculine, tels ceux que Gabrielle Chanel (1883-1971) crée pour Lydia Sokolova (1896-1974) et Anton Dolin (1904-1983) dans le ballet Le Train bleu en 1924.

  • 2 Andrée Allaize, « Pour Madame. Pour Monsieur », Le Jardin des Modes, 4e année, n°42, 15 janvier 192 (...)
  • 3 Publicité Pourbais & Cie, Le Jardin des Modes, 5e année, n°75, 15 octobre 1925, p. 452.
  • 4 Egidio Scaioni, Champion, 1928, tirage gélatino-argentique développé, Paris, Palais Galliera, musée (...)

5Cette évolution se fait sentir d’une manière plus générale. Dès janvier 1923, Le Jardin des Modes publie ainsi un modèle de gilet à tricoter « Pour Madame. Pour Monsieur. […] fait d’après le modèle classique des gilets de chasse pour hommes.2 » Et, en octobre 1925, une publicité pour la maison de tricots Pourbaix & Cie, parue dans la même revue, montre un homme et une femme portant des modèles similaires3. Détail révélateur, la cravate qu’adoptent nombre de femmes s’inscrit dans cette mouvance. Elle est si répandue qu’on en fait des trompe-l’œil en maille. Ainsi, des « sweaters » signés Jean Patou et Elsa Schiaparelli rencontrent un immense succès et suscitent nombre de copies et imitations. Les titres des modèles sont parfois en adéquation avec le motif. En 1928, tel « sweater » de Lucien Lelong intitulé Champion, photographié par Egidio Scaioni (1894-1966), reprend le motif de la cravate, surdimensionné4.

  • 5 Les sports d’hiver chez Tunmer 1 place St. Augustin, Paris, Paris, s. n., s. d., n. p. ; Le sport e (...)

6La tenue de ski illustre parfaitement l’influence de plus en plus marquée du vestiaire masculin sur la garde-robe féminine. Les différences s’amenuisent. Si la jupe est toujours de mise pour le patinage, elle disparaît pour le ski au profit de la culotte. Celle-ci peut être resserrée sous le genou, comme sur le modèle conservé au Palais Galliera, ou adopter la forme d’un pantalon terminé par des côtes en jersey, afin de mieux protéger de l’humidité, ce qui s’avère être un souci constant. La tenue se complète d’un épais chandail en laine multicolore, à dessins bigarrés, d’une écharpe unie ou rayée, d’un bonnet, de gants et de chaussettes retournées sur la chaussure, de teintes vives et assorties. Il convient de se détacher sur la blancheur de la neige. De tels modèles sont rares dans les collections. La tenue de Galliera n’en est que plus précieuse, d’autant qu’elle illustre parfaitement cette tendance nouvelle de l’unisexe dans les vestiaires. En effet, le modèle de « sweater » à col châle et bord-côte au bas et aux poignets est proposé à la fois aux hommes et aux femmes par les catalogues de la maison Tunmer5 dans les années 1920. Seul le sens de l’ouverture du col indique le sexe auquel il est destiné.

  • 6 Les « paddings » sont des rembourrages des épaules.

7Les skieuses des années 1930 porteront une veste à « paddings »6 sur un pull aux tons vifs moins bigarrés que dans les années 1920, et un pantalon norvégien en gabardine noir, marine, brun ou vert foncé. Les années 1920 ont posé des jalons dans le domaine du sport et cette allure masculine s’imposera durablement dans un marché en pleine expansion.

Haut de page

Notes

1 Suzanne Marie Rey, dite Jane Regny, épouse de Charles Joseph Balouzet, ouvre avec succès un salon 11, rue de la Boétie en 1923. Elle est elle-même une sportive accomplie.

2 Andrée Allaize, « Pour Madame. Pour Monsieur », Le Jardin des Modes, 4e année, n°42, 15 janvier 1923, p. 711.

3 Publicité Pourbais & Cie, Le Jardin des Modes, 5e année, n°75, 15 octobre 1925, p. 452.

4 Egidio Scaioni, Champion, 1928, tirage gélatino-argentique développé, Paris, Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, inv. GAL 2005.26.15.

5 Les sports d’hiver chez Tunmer 1 place St. Augustin, Paris, Paris, s. n., s. d., n. p. ; Le sport et la ville, été 1926, n°43, p. 40 ; 75° Latitude nord, n°1503, s. d. [c. 1928] ; Le sport d’hiver. Tunmer, n°1503, s. d., n. p. Le pull se fait en plusieurs grammages avec une patte fermant le col. Cette forme de pull est également proposée pour des sports d’été. Voir aussi Sports d’été 1932, catalogue de A. A. Tunmer & C°, p. 34, n°1505. Ces catalogues commerciaux sont conservés à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, dans la série des Éphémères.

6 Les « paddings » sont des rembourrages des épaules.

Haut de page

Table des illustrations

Titre A. A. Tunmer & Cie, Chandail de ski
Légende Maille de fils de laine beige foncé, griffé, vers 1927
Crédits inv. GAL 1988.245.1 (don de Madame Marchais)
URL http://journals.openedition.org/apparences/docannexe/image/2944/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
Titre Anonyme, Culotte de ski non griffée
Légende Maille de fils de laine mouchetés ;doublure en crêpe de soie beige foncé,vers 1927
Crédits Inv. GAL1988.245.2 (Don de Madame Marchais)
URL http://journals.openedition.org/apparences/docannexe/image/2944/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 8,5k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sophie Grossiord, « Tenue de ski Tunmer »Apparence(s) [En ligne], 10 | 2021, mis en ligne le 17 décembre 2021, consulté le 24 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/apparences/2944 ; DOI : https://doi.org/10.4000/apparences.2944

Haut de page

Auteur

Sophie Grossiord

Palais Galliera

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Apparence(s) sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search