Navigation – Plan du site

Recommandations aux auteurs

Le texte doit être donné "au kilomètre" : corps en Times 12, Interligne : 1,5. Pas d'enrichissement, pas de retrait en début de paragraphe.

Les titres (même corps, même police) seront hiérarchisés (1., 1.1., 1.1.1.). La mise en forme est assurée par la rédaction. Ne jamais utiliser de majuscules.

Les références bibliographiques seront placées dans le texte entre parenthèses : (Pomey 2012, p. 11- 30).

On limitera les notes (en bas de page) au strict nécessaire. Corps 10, simple interligne

Indications typographiques

  • Accent sur les majuscules en début de phrase

  • Espace avant et après « : » « ; » « ? » « ! »

  • Citation « entre guillemet » à la française

  • Pour mettre un mot ou une expression en français en exergue, "guillemets" à l’anglaise

  • Le latin et les langues étrangères sont écrits dans le texte en italique

  • Pour les unités de mesure : écrire : 2 m, 3 cm…

  • On écrit siècle ou s. selon la logique interne du texte

  • « Ier s. » (en chiffres romains) et pas « 1er s. »

  • après : ap. ; avant : av.

  • Points cardinaux : en minuscule s’il s’agit d’une localisation, en majuscule quand il s’agit des points cardinaux : ex. N.N.E.-S.S.O.

    • Avec une minuscule. La fenêtre donnait à l'est. Se déplacer d'est en ouest. Le vent s'orientera progressivement à l'est. La ville de Meaux se trouve à l'est de Paris. La côte est des États-Unis. Nous nous trouvions par vingt degrés de longitude est.

    • Avec une majuscule. L'Est de la France ou, ellipt., l'Est. Il est né, il habite dans l'Est. Les pays de l'Est. (Source : Dictionnaire de l’Académie)

  • Les noms d’épave : l’épave Grand Ribaud D et l’épave D du Grand Ribaud ; l’épave La Giraglia et l’épave de la Giraglia ; l’épave La Madrague de Giens et l’épave de la Madrague de Giens

Appels de figure dans le texte : (fig. 00) (tableau 00) (pl. 00)

Légende des figures (dans un fichier à part)

  • Fig. 7 : L'extrémité du cap Corse. Situation de l'épave (Dessin F. Marty).

  • Tableau 1 : Les marques de charpentier

  • Pl. III : Planimétrie du chaland Arles-Rhône 3

Bibliographie

  • Dans un fichier séparé, corps 12, simple interligne

  • Les noms d’auteurs en petites majuscules ou à la rigueur en minuscules, jamais de majuscules

  • Si 2 auteurs : « , » entre les 2 noms

  • S'il y a plus de deux auteurs, la référence dans le texte est abrégée : (Provensal et al. 1999), et tous les noms sont donnés dans la bibliographie :

PROVENSAL M., BERGER J.-F., BRAVARD J.-P., SALVADOR P.-G., ARNAUD-FASSETTA G., BRUNETON H., VEROT-BOURRELY A.
1999 Le régime du Rhône dans l’Antiquité et au Haut Moyen Age, dans Ph. Leveau (dir.), Gallia, 56, p. 13-32.

  • Retrait du titre par rapport à la date (une tabulation)

  • ne pas oublier l’éditeur pour les monographies, à placer après la ville d’édition

  • collection entre parenthèses à la fin de la référence, mais avant la pagination

  • utiliser les abréviations de l’APH pour les titres de revues

Exemples

Article dans une revue

CARRAZE F.
1974 Note on two decorated lead anchor stocks, IJNA, 3, 1, p. 155-157.

Monographie

POMEY P., RIETH E.
2005 L’archéologie navale, Paris, Errance.

Catalogue d’exposition

BOETTO G.
2001 Les navires de Fiumicino, dans J.-P. Descœudres (dir.), Ostie, port et porte de la Rome antique, Catalogue d’exposition Musée Rath, Genève, Georg Editeur, Musées d’Art et d’Histoire de Genève, p. 121-130.

OBJETS METALLIQUES
1984 Objets métalliques sur les épaves antiques, Catalogue d’exposition, Antibes, Musée d’Histoire et d’Archéologie.

Colloque

ÉTIENNE R.
1989 Lyon, emporion des Gaules. La ville et le fleuve chez Strabon, géographe du Ier siècle après Jésus-Christ, dans La Ville et le fleuve, Actes du 112e Congrès National des Sociétés Savantes, Lyon, 1987, Paris, CTHS, p. 123-134.

Ouvrage collectif

BLOESCH P.
1994 Inventing the barque du Léman, Lake of Geneva, Switzerland/France, dans C. Westerdahl (dir.), Crossroads in Ancient Shipbuilding, Proceedings of the Sixth International Symposium on Boat and Ship Archaeology, Roskilde 1991, Oxford (Oxbow Monograph, 40), p. 229-233.

Renvois multiples à un même ouvrage

EL VI A L’ANTIGUITAT 1
1987 El vi a l'Antiguitat, Economia, producció i comerç al Mediterrani occidental, Actes 1 col.loqui d'arqueologia romana, Badalona, 28,29,30 de novembre i 1 de desembre de 1985, Museu de Badalona, Badalone (Monografies Badalonines, 9).

IZQUIERDO P.
1987 Algunes observacions sobre l’ancoratge de « Les Sorres » al delta del Riu Llobregat, dans El vi a l’Antiguitat, 1, p. 133-139.

Normes pour les illustrations

Il convient d’insister sur l’importance de l’illustration dans le propos du chercheur. Elle participe de manière tout à fait complémentaire au discours écrit. Les auteurs doivent apporter autant de soin et de réflexion à sa mise en forme qu’à l’élaboration du texte.
Le « miroir de page » étant de 190 × 250 mm, les figures pleine page normales ou à l’italienne ne doivent pas excéder ces dimensions. Les figures sur une colonne ont une largeur de 91 mm pour une hauteur de 250 mm maximum. Il est donc nécessaire dans la conception des figures de tenir compte de ces justifications et de prévoir d’éventuelles réductions.
Les illustrations seront en format vectoriel (.eps, .ai…) et sont susceptibles de normalisation ou retouches (cartes et dessins par exemple). Les illustrations non vectorielles seront sous format Tiff ou PSD. Le JPEG est à proscrire. La résolution pour ces images en niveaux de gris ou en couleur (photographies) devra être supérieure ou égale à 300 ppp. La résolution des plans et dessins au trait devra être de 1200pp en mode bitmap.

Le dessin au trait

Qu’ils soient vectoriels ou sous forme d’image matricielle, les dessins de céramique doivent se conformer aux normes établies, la réduction courante étant de 1/3, sauf pour les grandes tailles au 1/4 ou au 1/5 (éventuellement 1/10 pour les amphores entières) et 1/1 pour les estampilles et les petites inscriptions. Les dessins d’objets métalliques, en verre, en bois ou en os respecteront également les normes en vigueur avec des réductions préconisées selon la nature et la taille des objets, de l’ordre du 1/3 ou du 1/2, le 1/1 ne convenant que pour de très petits objets et les détails. Sur la figure, il apparaîtra la numérotation des dessins en chiffres arabes en continu et une échelle. L’auteur doit veiller également à l’homogénéité de la présentation de l’ensemble des planches.
Les plans et coupes doivent comporter une échelle métrique précise, ainsi qu’une orientation (Nord). Les planches doivent rentrer dans les justifications précédemment soulignées.
Les dessins réalisés avec un logiciel de dessin vectoriel comporteront des épaisseurs des traits de préférence supérieure ou égale à 0,25 mm, sans dépasser sauf exception 1 mm. Les trames de gris employées iront de 15 % à 60 % par tranche de dix en évitant une surcharge néfaste à la bonne compréhension du document. Les polices spéciales employées en symbole seront de préférence vectorisées afin qu’elles ne puissent être modifiées. Il est également conseillé d’éviter la prolifération de calques. Il est également préconisé l’utilisation d'une police standard (Myriad Pro, par ex.), min. 6 pt, max. 10 pt. Pour les polices grecques par exemple une vectorisation est préférable.
Dans tous les cas les légendes des dessins doivent être fournies à part.

Les photographies

Ces illustrations sont destinées à des vues essentielles ne doublant pas un dessin. Ces documents, s’ils ne sont pas numérisés, doivent être fournis sur papier brillant de préférence, il ne sera pas accepté de tirages laser ou jet d’encre. Il est préférable de fournir à la cellule d’édition des tirages originaux noir et blanc. Cependant, les tirages couleurs sont acceptés ainsi que les diapositives (du 24 × 36 au 6 × 7 cm) de bonne qualité (support sain, exempt de toute micro-rayures, propre) préférables à un retirage papier. Ne pas envoyer de négatif (sauf accord préalable).
Les photographies numériques (.tiff) devront être d’une résolution supérieure à 300 dpi dans le format final, toute résolution inférieure déterminant une réduction proportionnelle. L’auteur veillera au bon équilibre de l’image en évitant les trop forts contrastes de lumière et les surexpositions. Les images une fois traitées ne seront pas compressées (pas de jpg.).

Les tableaux

Les courbes et histogrammes et tableaux seront traités comme l’ensemble de la documentation graphique. Ils pourront être fournis sous un format de type word, excel, ou vectoriel. Chaque entité sera contenue dans un fichier attitré. L’auteur veillera à s’assurer que son illustration restera lisible une fois réduite au format de la collection et passée en niveaux de gris. La police préconisée est Myriad Pro, min. 6 pt, max. 10 pt.

  • Logo Centre Camille Jullian
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Logo CNRS Éditions
  • OpenEdition Journals