Navigation – Plan du site

AccueilNuméros43Chronique des fouilles médiévales...II. - Constructions et habitats e...II 1. – Opérations de terrainJoux-la-Ville (Yonne). Oudun

Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Joux-la-Ville (Yonne). Oudun

Responsable d’opération : Sylvain Aumard
p. 215

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1La grange cistercienne d’Oudun est mentionnée en 1164, mais dès les années 1120 ses terres sont attestées dans le temporel de Fontemoy, qui deviendra par la suite l’abbaye de Reigny. De cet établissement agricole, il ne reste qu’un bâtiment attribuable à la seconde moitié du xiie s. Les dispositions de ce dernier, notamment sa salle basse voûtée et ses baies d’éclairage, permettent de privilégier l’hypothèse d’une construction à vocation résidentielle (réfectoire au rez-de-chaussée et dortoir à l’étage), vraisemblablement en rapport avec la présence de convers œuvrant au sein de la grangia. Ces éléments confèrent ainsi à cet édifice un intérêt de premier ordre au regard de l’extrême rareté des études menées sur ce type d’ouvrage.

2L’accompagnement archéologique des travaux de restauration entrepris en pied de façade occidentale avait déjà permis en 2011 de restituer la disposition initiale des contreforts ainsi que la chronologie de leur suppression au fil des aménagements reçus par le bâtiment (cf. Archéologie médiévale, 2012, p. 234). La campagne 2012 menée au pied de la façade orientale poursuivait également comme objectif l’analyse des abords et notamment celle des contrebutements dans la perspective de leur restitution. Conformément à ce qu’annonçait la disposition de cette façade par rapport aux autres bâtiments autour d’une cour, une occupation plus dense a été mise en évidence. Celle-ci se décompose en cinq états successifs.

3Le premier état correspond à la mise en place de la façade orientale dont la totalité des contreforts a été retrouvée en cohérence avec la disposition des travées de voûtement. À l’identique de celui retrouvé en façade ouest, un passage a été aménagé dans le contrefort du pignon nord afin de faciliter la circulation entre le rez-de-chaussée et d’autres bâtiments aujourd’hui disparus. L’un d’entre eux, mitoyen à la façade orientale, paraît plus ancien car cette dernière, dépourvue de baie à l’étage, prend en compte l’emprise de celui-là. Plus tard, au cours d’une phase de restauration se déroulant au xiiie s. probablement, toutes ces dispositions paraissent maintenues jusqu’à la reconstruction de ce premier bâtiment vers le xive s. L’épaisseur des murs de celui-ci et les textes d’archives laissent supposer qu’il s’agit d’une chapelle voûtée dédiée à saint Pierre. Au cours d’un quatrième état, se déroulant peut-être entre le xve et le xviie s., cette dernière subit une division de son volume en deux niveaux, reléguant vraisemblablement l’espace liturgique en partie haute. En partie basse, une pièce voûtée est aménagée, recouverte d’enduits peints à faux joints rapidement dégradés. Deux niveaux de sols successifs avec traces de foyers semblent témoigner ensuite d’une réaffectation touchant cette salle basse (occupation domestique ?), avant que l’installation de sépultures ne vienne les perturber. Immédiatement après, au cours d’un cinquième état, la démolition de la voûte inférieure et la réalisation d’un dallage en pierre attestent d’une ultime restauration que les textes permettent de placer au xviiie s., peut-être en rapport avec la bénédiction attestée en 1725.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Aumard, « Joux-la-Ville (Yonne). Oudun »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 215.

Référence électronique

Sylvain Aumard, « Joux-la-Ville (Yonne). Oudun » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 24 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10000 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.10000

Haut de page

Auteur

Sylvain Aumard

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sylvain Aumard

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search