Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Limoges (Haute-Vienne). Crypte Saint-Martial

Responsable d’opération : Xavier Lhermite
p. 215-216

Entrées d’index

Année de l'opération:

2012
Haut de page

Texte intégral

1Une importante nécropole existait, au Bas-Empire, à proximité de l’actuelle place de la République à Limoges. Au sein de cette nécropole, un mausolée abrita, sans doute dès le ve s., un culte à saint Martial, le premier évêque de Limoges. Une église funéraire dédiée à saint Pierre fut établie, probablement dès le vie s., à l’est de la memoria. Sur cet ensemble funéraire fut fondée, en 848, l’abbaye Saint-Martial qui devint l’un des grands centres religieux d’Aquitaine. De l’important ensemble de bâtiments composant l’abbaye, seuls des vestiges de la memoria, de l’église Saint-Pierre-du-Sépulcre, de la chapelle de l’infirmerie dédiée à saint Benoît et du cloître de l’infirmerie furent mis au jour lors des fouilles des années 1960. Ils sont, depuis, conservés au sein d’une crypte archéologique. En vue de restituer l’ensemble des données concernant le site, de nouvelles études ont été réalisés depuis 2006 : le récolement de la documentation existante, un plan complet des vestiges, un catalogue des éléments lapidaires, un inventaire des sépultures ainsi qu’une étude de bâti et une analyse des anciennes stratigraphies portant sur les secteurs de Saint-Pierre et de Saint-Benoît.

2La campagne de 2012 avait pour but un achèvement de l’étude du chevet de Saint-Pierre-du-Sépulcre. L’optique de l’étude n’était donc plus seulement, comme les autres années, de relire les vestiges tels qu’ils ont été laissés lors de l’arrêt des fouilles dans les années 1970, mais bien de répondre à un certain nombre de questions sur l’évolution du chevet de l’église dédiée à saint Pierre. Cette opération a permis de préciser de nombreux points de détail sur les dispositions du mur sud de la nef, l’évolution du chevet, les niveaux de sols et la mise en place des différentes inhumations. Parmi les données nouvelles, notons la mise au jour, contre le mur oriental, à l’extérieur, des fondations d’un contrefort disposé dans l’axe de l’édifice.

3Le démontage de l’autel du xviiie s. a été réalisé, en accord avec le SRA, dans le but d’étudier la sépulture privilégiée située dans l’axe de l’édifice, et de documenter les dispositifs liturgiques de l’édifice aux différentes époques. La sépulture privilégiée a été étudiée en détail, mais sa fouille a été différée en raison du mauvais état de conservation de la cuve. L’enlèvement du massif d’autel a confirmé l’hypothèse d’une mise en place précoce de cette tombe, l’abside de l’édifice, dotée de pilastres, ayant été bâtie contre le sarcophage accueillant la dépouille.

4Enfin, un sondage a été réalisé à l’est du chevet de Saint-Pierre-du-Sépulcre. La documentation ancienne pouvait laisser penser que le substrat naturel avait été atteint au droit du chevet de l’église. Or, le nettoyage de surface des couches récentes a révélé des couches archéologiques en place. Deux sépultures en coffrage de terres cuites architecturales attribuables au Bas-Empire ont été découvertes ; leur fouille pourrait être envisagée lors d’une prochaine campagne. Par ailleurs, un système complexe de conduit hydraulique a été mis au jour, composé de pierres formant un caniveau, recouvertes de dalles de gneiss. D’origine antique ou tardo-antique, cet aménagement a été utilisé durant une longue période comme l’indique les traces d’une restauration réalisée dans le courant du Moyen Âge. La réfection de ce conduit pourrait être mise en relation avec des aménagements d’évacuation des eaux attestés en 1122.

Limoges, crypte Saint-Martial, le caniveau en fin de fouille, vue depuis l’est.

Limoges, crypte Saint-Martial, le caniveau en fin de fouille, vue depuis l’est.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Limoges, crypte Saint-Martial, le caniveau en fin de fouille, vue depuis l’est.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/10001/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 873k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Xavier Lhermite, « Limoges (Haute-Vienne). Crypte Saint-Martial »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 215-216.

Référence électronique

Xavier Lhermite, « Limoges (Haute-Vienne). Crypte Saint-Martial » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 06 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10001

Haut de page

Responsable d’opération

Xavier Lhermite

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals