Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Mérigny (Indre). Le prieuré de Puychevrier

Responsable d’opération : Simon Bryant
p. 218

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Le prieuré grandmontain de Puychevrier est un des ensembles les mieux conservés de cet ordre dans le Berry. Classé MH en 1979, le site a été progressivement restauré jusqu’à nos jours. L’ensemble claustral conserve encore la chapelle, l’aile orientale avec la salle capitulaire et l’essentiel de l’aile sud. L’aile ouest avec l’hôtellerie et le réfectoire, situé dans l’aile sud, furent démolis. Ces travaux correspondent probablement à une réorganisation du prieuré au cours du xvie ou du xviie s., liée sans doute aux réductions du nombre des religieux sous la Commende et aux nouvelles exigences de la vie monastique. Quoi qu’il en soit, ces transformations ont effacé une partie importante du cloître, rendant difficile la lecture de cet espace. Le projet architectural actuel vise à rendre une certaine visibilité au cloître disparu en évoquant les volumes que celui-ci pouvait avoir.

2Au total, trois sondages ont été réalisés à l’intérieur de la carrée du cloître : un dans l’angle SO ; un devant le mur sud de la chapelle et le dernier devant la façade de la salle capitulaire. Le premier sondage a permis de constater le bon état de conservation des vestiges du réfectoire avec l’arasement de son mur nord et la présence d’un sol en dur à l’intérieur. Un autre niveau de sol recouvre l’extrémité ouest de ce mur et pourrait correspondre à la condamnation d’une porte entre le réfectoire et le cloître. À l’extérieur, la stratigraphie est mal conservée mais la fouille a réussi à mettre en évidence les vestiges de l’angle SO du mur bahut du cloître. Il est donc possible de restituer une largeur de 2,45 à 2,55 m pour les galeries sud et ouest : le mur bahut de 0,50 m de largeur reposait alors sur une semelle de fondation de 0,70 m de large environ.

3Le deuxième sondage s’est avéré négatif, exception faite d’une couche d’occupation contenant du mobilier céramique datable du xive-xve s. En revanche, le troisième sondage a révélé l’existence d’une tranchée de fondation à 3,75 m de la façade de la salle capitulaire : la largeur plus importante correspond à la nécessité d’accommoder le massif d’un escalier accolé à la façade et qui permettait aux religieux de descendre dans le cloître depuis le dortoir situé au premier étage de l’aile orientale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Bryant, « Mérigny (Indre). Le prieuré de Puychevrier », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 218.

Référence électronique

Simon Bryant, « Mérigny (Indre). Le prieuré de Puychevrier » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10008

Haut de page

Auteur

Simon Bryant

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Simon Bryant

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals