Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Saint-Michel-l’Observatoire (Alpes-de-Haute-Provence). Saint-Pierre

Responsable d’opération : Mathias Dupuis, Adeline Barbe, Yann Dedonder, Jean-François Devos, Pierre Prouillac et Mariacristina Varano
p. 235-236

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Préalablement à des travaux de restauration de l’église paroissiale Saint-Pierre, un diagnostic a consisté en observations sur le bâti, complétées par la réalisation de deux sondages dans la nef de l’église. L’église Saint-Pierre, située à la périphérie du village médiéval, n’avait jamais fait l’objet d’étude archéologique ou historique. L’édifice, très remanié aux périodes moderne et contemporaine, semble attesté dès le xiiie s., puisqu’il est fait mention du toponyme dans un acte daté de 1243, relatant un hommage qui eut lieu apud castrum predictum sancti Michaelis, extra portam in platea et cimiterio Sancti Petri.

2L’église Saint-Pierre est un vaste édifice composite, dont le plan et les élévations trahissent plusieurs campagnes de construction. Le bâtiment présente un plan rectangulaire d’environ 30 m de long pour 13 m de large hors-œuvre, formé par une nef unique divisée en trois travées, auxquelles sont accolées des chapelles latérales prolongeant le bâtiment vers le sud. L’accès à la nef se fait par un grand portail ouvert sur la façade occidentale. Les observations sur le bâti ont permis d’établir que la quasi-totalité du mur gouttereau nord appartient à une première campagne de construction attribuée à la période romane, caractérisée par la présence de grandes arcades aveugles à double rouleau, retombant sur des piles engagées cruciformes. La modénature et le rythme des travées évoquent plusieurs églises du second âge roman de la région, comme la nef de l’église majeure du prieuré de Ganagobie (xiie s.) ou la nef de l’église Saint-Gabriel de Tarascon (fin xiie s.). De ce premier édifice, qui devait être à nef unique et voûté en berceau, subsiste également la partie haute du parement du gouttereau sud, observable depuis l’extérieur de l’église actuelle, ainsi qu’une partie des piles cruciformes du même mur, tardivement percé par une série de chapelles latérales. Un dallage de calcaire, mis au jour à l’angle NE entre la nef et le chœur, pourrait aussi appartenir à ce premier état. Les remaniements de la période gothique ont essentiellement concerné le chœur et la façade occidentale de l’église, reconstruits autour du xve s. C’est probablement à la même époque que le bâtiment est intégré aux remparts de la ville, comme en témoigne encore la présence d’une tour circulaire accolée à l’angle sud de la façade occidentale. Les dernières reconstructions de l’édifice appartiennent aux périodes moderne et contemporaine, au cours desquelles deux phases intermédiaires peuvent être distinguées. Les premiers réaménagements, intervenus avant le xixe s., concernent l’ajout de deux chapelles latérales sud au niveau de la seconde travée et du chœur. Les transformations les plus récentes, datées du courant du xixe s., ont principalement concerné la construction de deux chapelles supplémentaires au sud et d’une sacristie accolée au chevet de l’édifice, ainsi que l’ajout d’un portail néoclassique sur la façade occidentale. Les sondages n’ont pas livré de vestiges antérieurs à la période médiévale, à l’exception d’une monnaie antique.

Saint-Michel-l’Observatoire, Saint-Pierre, Plan masse de l’église (SDA04).

Saint-Michel-l’Observatoire, Saint-Pierre, Plan masse de l’église (SDA04).
Haut de page

Table des illustrations

Titre Saint-Michel-l’Observatoire, Saint-Pierre, Plan masse de l’église (SDA04).
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/10060/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 307k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathias Dupuis, Adeline Barbe, Yann Dedonder, Jean-François Devos, Pierre Prouillac et Mariacristina Varano, « Saint-Michel-l’Observatoire (Alpes-de-Haute-Provence). Saint-Pierre », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 235-236.

Référence électronique

Mathias Dupuis, Adeline Barbe, Yann Dedonder, Jean-François Devos, Pierre Prouillac, Mariacristina Varano, « Saint-Michel-l’Observatoire (Alpes-de-Haute-Provence). Saint-Pierre » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 22 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10060

Haut de page

Auteurs

Mathias Dupuis

Articles du même auteur

Adeline Barbe

Articles du même auteur

Yann Dedonder

Articles du même auteur

Jean-François Devos

Articles du même auteur

Pierre Prouillac

Articles du même auteur

Mariacristina Varano

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Mathias Dupuis

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Adeline Barbe

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Yann Dedonder

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Jean-François Devos

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Pierre Prouillac

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Mariacristina Varano

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals