Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Châlus (Haute-Vienne). La tour de Maulmont

Responsable d’opération : Adrien Montigny
p. 258

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Ce diagnostic, qui a porté sur 3 117 m², a pour origine un important projet de restauration et de mise en valeur du château de Maulmont situé au cœur de la commune de Châlus. Ce projet, mené par un propriétaire privé, concerne aussi bien l’édifice classé MH que plusieurs terrains et bâtiments situés à ses abords immédiats. Parallèlement aux sondages, une rapide lecture – et non une étude archéologique des élévations –, souvent limitée par la présence d’enduits couvrants, a été effectuée sur les bâtiments occupant partiellement l’emprise étudiée et sur quelques constructions environnantes appartenant au même ensemble fortifié.

2Les sondages réalisés au niveau de la tour de Maulmont ont permis d’en compléter le plan et d’observer la stratigraphie conservée. Cette puissante construction apparaît comme un édifice barlong, de 13,60 m sur environ 36,20 m hors œuvre, dont la façade orientale est cantonnée de deux tours de 8,30 m et 7,10 m de diamètre. La principale inconnue concerne l’angle NO de l’édifice dont ne subsistent que des fondations. Il n’a pas été possible de déterminer s’il était, à l’instar de l’angle SO, doté de contreforts plats.

3L’observation des élévations montre que cet édifice ne devait être accessible que par la porte partiellement conservée du côté ouest. Les autres portes permettant actuellement d’entrer dans ce bâtiment depuis le sud et l’est sont en effet d’anciennes ouvertures de jour modifiées.

4À l’intérieur, la stratigraphie observée est des plus sommaires, sans trace d’occupation antérieure. Le terrain a été aplani de manière à ériger le bâtiment et à installer directement des sols construits. Le plus ancien niveau de sol mis en évidence, à la surface du terrain naturel, date probablement de la fin du Moyen Âge. Constitué d’un pavement de terre cuite, il est directement surmonté par d’autres niveaux d’occupation.

5Des sondages ont également été réalisés à l’emplacement supposé du mur d’enceinte entourant la tour de Maulmont et constituant le « fort ». Le tracé de ce système défensif a ainsi pu être partiellement réinterprété.

6À l’intérieur du « fort », des sondages ont été effectués dans deux secteurs différents. Dans la partie haute, ils ont permis d’observer le substrat géologique à des altimétries très variables et de confirmer la présence de plusieurs bâtiments appartenant à diverses phases de constructions qui s’échelonnent de la période médiévale au début de la période contemporaine.

7La muraille du « fort », clairement lisible au niveau du parcellaire, n’est pas toujours décelable sur le terrain : elle est par endroits presque totalement détruite alors qu’ailleurs ne manque que son couronnement. L’intérieur de l’enceinte comportait plusieurs bâtiments à fonction résidentielle. Leur nombre et leur étendue restent à déterminer, au moins trois d’entre eux sont partiellement conservés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adrien Montigny, « Châlus (Haute-Vienne). La tour de Maulmont », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 258.

Référence électronique

Adrien Montigny, « Châlus (Haute-Vienne). La tour de Maulmont » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 22 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10113

Haut de page

Auteur

Adrien Montigny

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Adrien Montigny

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals