Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Lusignan (Vienne). Porte occidentale de ville

Responsable d’opération : Damien Ladiré
p. 266

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1L’étude de la porte occidentale de la ville de Lusignan s’inscrit dans un projet de restauration impliquant la démolition de bâtiments, la remise au jour partielle des douves ainsi que d’un pont et des deux tours de la porte de ville. Les résultats permettent de proposer un phasage provisoire qui ouvre des pistes de recherche.

2Lors de la phase 1, la porte occidentale de la ville se présentait probablement sous la forme d’un châtelet d’entrée, encadré de deux tours au plan en U, saillantes sur l’enceinte dont elles assuraient le flanquement par des archères latérales. Ces deux tours encadraient un long passage dont le couvrement a disparu. Ces dispositions permettent d’envisager une datation au début du xiiie s. au plus tôt. Un fossé associé a probablement existé mais sa forme, ses dimensions et ses moyens de franchissement restent inconnus malgré la découverte d’une pile antérieure au pont sur arches installé dans la phase 3.

3Lors de la phase 2, un avant-corps légèrement désaxé semble avoir été installé au-devant de la porte. Il venait se plaquer contre les deux tours, peut-être pour soutenir un pont-levis, à moins qu’il ne s’agisse de la transformation en pont-levis d’une passerelle amovible de planches. L’installation de ce dispositif n’a pas impliqué la reconstruction complète des ouvrages existants. Les parties visibles se distinguent du reste des maçonneries par leur appareillage. La pile peut être d’origine ou reprise en partie haute. Sa présence, de toute façon nécessaire à partir de la phase 2, fait que son usage a pu perdurer en association avec un avant-corps (à l’est) et une culée (à l’ouest), l’un et l’autre nouvellement construits. Il existait alors deux travées de pont permettant de franchir le fossé. La première partie était probablement fixe, côté faubourg (vers l’ouest), comme peut le suggérer la présence de corbeaux en pierre permettant d’accueillir une structure en bois et l’installation d’un tablier. La deuxième travée pouvait être mobile du côté bourg (vers l’est). Une contrescarpe complétait l’ensemble. Lors de cette phase, le fossé présentait une largeur maximum d’une vingtaine de mètres. Cette phase semble correspondre à un renforcement de la défense de la porte avec l’adjonction de nouveaux ouvrages. Elle pourrait être attribuée à la seconde moitié du xive s. Cependant, la présence d’un pont-levis et d’un avant-corps doivent rester des hypothèses.

4Lors de la phase 3, le pont est considérablement remanié. Les deux anciennes travées ont désormais des arches en pierre. Deux arches en plein-cintre viennent s’insérer dans les maçonneries correspondant aux phases précédentes. Le pont est alors complètement maçonné, il possède deux travées voûtées et probablement un parapet. Globalement, ce pont présente des dispositions que l’on retrouve entre le xviie et le xviiie s. S’il en avait un, c’est probablement lors de cette phase que l’avant-corps a perdu son niveau supérieur.

5La phase 4 se situe au xixe et xxe s. Le fossé est en grande partie comblé et plusieurs aménagements y sont réalisés. Au sud, un bâtiment est construit en 1880. Au nord, au début du xxe s., des bâtiments sont accolés à la courtine en fond de fossé. Plus tard, au cours du xxe s., un bâtiment léger et un garage sont construits. L’ancien pont est presque complètement masqué : il reste visible dans les sous-sols du garage au nord, il est recouvert par des remblais au sud, permettant l’élargissement de la voirie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damien Ladiré, « Lusignan (Vienne). Porte occidentale de ville », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 266.

Référence électronique

Damien Ladiré, « Lusignan (Vienne). Porte occidentale de ville » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 21 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10142

Haut de page

Auteur

Damien Ladiré

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Damien Ladiré

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals