Navigation – Plan du site

AccueilNuméros43Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III 1. – Opérations de terrainRodemack (Moselle). Citadelle, Burg

Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Rodemack (Moselle). Citadelle, Burg

Responsable d’opération : Jean-Denis Laffite
p. 274

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Le château médiéval et la citadelle luxembourgeoise puis française d’époque moderne, qui dominent la ville fortifiée de Rodemack, ont fait l’objet en 2011 d’un diagnostic de 3,2 ha qui a apporté de nouveaux éléments sur l’histoire de la place forte, et sur des vestiges de bâtiments médiévaux et Renaissance disparus lors de réaménagements postérieurs.

2Le diagnostic complémentaire de 2012 a concerné le bâtiment 28 de la citadelle du xviiie s. défini comme étant les écuries du commandant. Les sondages, qui ont concerné 34 m2 sur les 82 m2 de surface intérieure des anciennes écuries voûtées en berceau, ont mis en évidence des vestiges de l’époque moderne (xvie-xviie-xviiie s.). Il s’agit de tessons résiduels de céramique dans les remblais de fondation et de fragments de boulets de pierre de 22 cm de diamètre issus du sous-sol de ce bâtiment de 17 m sur 8 m. La fonction d’écuries du château est attestée par les vestiges d’un sol pavé et par les bases de huit stalles à chevaux installées à deux périodes différentes, vraisemblablement au xvie s. puis aux xviie-xviiie s. Elles étaient alignées du côté nord, les mangeoires étant établies du même côté, probablement sur une marche taillée dans le rocher ; elles étaient desservies par un couloir latéral d’accès et d’entretien pour l’évacuation des fumiers et des purins. Les stalles destinées au logement de chevaux de selle mesuraient 3,5 m à 3,8 m de long pour 1,5 m de large, ce qui est la norme exposée dans les traités équestres du xviiie s.

3Les observations du bâti ont permis de proposer une datation haute en rapport avec le « château neuf » Renaissance de la 2e moitié du xvie s. Sa restitution est possible pour la phase ancienne du bâtiment qui a subi des modifications importantes réalisées vers 1680 lors des aménagements de la citadelle sous Louis XIV, puis au xviiie s. (porte de service murée). L’étude du dernier état montre la transformation en garage et les réfections du xxe s., avec la réduction de la largeur de la pièce et de la voûte, la réfection complète des niveaux supérieurs et de la façade principale, avec la démolition des anciennes ouvertures remplacées par un large porche d’entrée. La fouille des latrines des officiers xviie-xviiie s., présentes à l’arrière des écuries et établies sur des niveaux xvie s., est prévue pour la campagne 2013.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Denis Laffite, « Rodemack (Moselle). Citadelle, Burg »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 274.

Référence électronique

Jean-Denis Laffite, « Rodemack (Moselle). Citadelle, Burg » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 16 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10171 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.10171

Haut de page

Auteur

Jean-Denis Laffite

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Denis Laffite

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search