Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Opérations de terrain

Tallard (Hautes-Alpes). Le château, « salle basse »

Responsable d’opération : Nathalie Nicolas
p. 276-277

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011, 2012
Haut de page

Texte intégral

1Suite aux réflexions menées par la commune de Tallard sur les possibilités d’aménagement de son château, une étude a été confiée en 2011 à Claude Pribetich-Aznar, architecte du patrimoine.

2Les espaces étudiés sont situés à la charnière entre les constructions médiévales et l’extension attribuée à Bernardin de Clermont à la fin du xve s. Une longue phase de réaménagements est scellée par l’achèvement de la façade de la chapelle de style gothique flamboyant (1546). Au sein de ce vaste édifice incendié en 1692, l’étude des élévations des sous-sols de l’aile des gardes (cave et volume M) a entraîné l’ouverture de sondages archéologiques en mars 2012 (plan). Ils avaient pour but d’identifier et, le cas échéant, de caractériser les niveaux de circulation des espaces M1 et M2, au pied de la tour J, dans un secteur particulièrement complexe à la jonction de niveaux où se télescopent les constructions primitives et la partie dite « Renaissance » du château (S1). Les observations de maçonneries ont mis en évidence des modes de construction en rapport avec un espace domestique dont la fonction a sans doute évolué avant et après l’incendie de 1692 (S2). Ces changements attestés par les archives sont visibles dans les maçonneries environnantes (voûtements successifs, installation des planchers, percement de portes, et ouverture de baies à côté des canonnières dans l’espace M1).

3Un sondage clandestin partiellement ouvert dans l’angle NO de la cave a été nettoyé (S3). Deux excavations ont été fouillées, dont une est creusée dans le substrat rocheux, en sous-œuvre. Le mur NO de la cave est construit directement sur le rocher, sans fondation. L’abondant mobilier céramique qui comblait les creusements corrobore la fonction domestique de cet espace (au moins une fosse), et confirme le caractère fortement perturbé de ces niveaux (céramique vernissée du xviie-xixe voire xxe s.). La stratigraphie ne permet pas d’attester que le comblement est contemporain des excavations. Le soubassement du mur étant entièrement conservé, le creusement en sous-œuvre semble donc être postérieur, car incompatible avec lui. Le collage des deux maçonneries – la courtine, d’une part, le mur et le coffrage de la voûte, d’autre part – est bien visible en élévation notamment dans l’ébrasement des canonnières. En revanche, seule l’épaisseur du mur appartenant au coffrage de la voûte a été observée dans le sondage.

4Enfin, au pied de l’escalier de la cave, une construction circulaire d’un diamètre de 2,30 m, peu élevée (30 cm), composée de nombreuses pierres de taille et de moulures en réemploi, pourrait être le soubassement d’un pressoir à raisin (S4).

5Alors que les sous-sols de l’aile dite du « Grand Logis » ont été partiellement préservés, suite à l’effondrement des planchers, consécutif à l’incendie de 1692 (mais non immédiat), la cave de l’aile des gardes a toujours été utilisée et nombre de travaux contemporains ont perturbé sa stratigraphie. L’étude pourrait utilement se poursuivre par l’étude des archives seigneuriales (notamment les archives de la famille d’Hostun conservées au château de Sassenage) et par l’analyse complète des maçonneries, notamment du mur fermant l’espace M2, mitoyen avec l’aile du « Grand Logis ».

Tallard, le château, « salle basse ».

Tallard, le château, « salle basse ».
Haut de page

Table des illustrations

Titre Tallard, le château, « salle basse ».
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/10174/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Nicolas, « Tallard (Hautes-Alpes). Le château, « salle basse »  », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 276-277.

Référence électronique

Nathalie Nicolas, « Tallard (Hautes-Alpes). Le château, « salle basse »  » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 28 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10174

Haut de page

Auteur

Nathalie Nicolas

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nathalie Nicolas

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals