Navigation – Plan du site

AccueilNuméros43Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III 2. – ProspectionsMoras-en-Valloire (Drôme). Les Bises

Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 2. – Prospections

Moras-en-Valloire (Drôme). Les Bises

Responsable d’opération : Nicolas Payraud
p. 283

Texte intégral

1Après une première campagne de relevés et de prospections organisée sur le site du château delphinal de Moras-en-Valloire en 2010, une seconde campagne s’est déroulée, de manière discontinue, au cours de l’année 2012. L’objectif était d’explorer la partie occidentale de la colline de Moras, dominée par une butte localement qualifiée de tumulus, pour déterminer l’existence éventuelle d’aménagements potentiellement associés au site castral. La mention de mobilier gallo-romain et médiéval découvert lors de la fouille d’un site du Chasséen et du bronze final dans les années 1960 et 1970 rendait plausible la présence de vestiges de ces époques dans cette partie de la butte, située hors des remparts du château.

2Les prospections pédestres extensives n’ont guère livré d’informations nouvelles, les terrains accessibles étant presque tous boisés, donc difficiles à explorer. Quelques fragments roulés de céramique de tradition protohistorique ont été découverts sur le versant nord de la colline, le long du chemin forestier, à proximité des sites néolithique et protohistorique. Rappelons que c’est l’élargissement de ce même chemin qui avait entraîné la découverte des premiers vestiges. Il s’agit donc vraisemblablement de mobilier résiduel.

3L’essentiel des investigations a porté sur la butte, de 20 m de diamètre, mentionnée plus haut. Son sommet est occupé par une petite plateforme rectangulaire d’environ 20 m², où l’on rencontre de nombreux matériaux de construction dispersés (galets avec des traces de mortier, briques, tuiles). Les vestiges d’un massif maçonné en galets ont été observés sur son flanc nord, à proximité du sommet. Il pourrait s’agir d’une base de mur ou d’un chemisage similaire à celui mis en évidence autour de la motte du château. Au regard de la présence de ces vestiges et des dimensions de la butte, il s’agit probablement d’une seconde motte, dont le lien avec l’ensemble castral reste encore à déterminer. Cette hypothèse était auparavant appuyée sur une unique mention écrite, trouvée dans l’enquête delphinale de 1263. Cet élément supplémentaire sera à prendre en compte lors de la poursuite des recherches sur l’histoire de l’ensemble fortifié de Moras.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Payraud, « Moras-en-Valloire (Drôme). Les Bises »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 283.

Référence électronique

Nicolas Payraud, « Moras-en-Valloire (Drôme). Les Bises » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 29 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10202 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.10202

Haut de page

Auteur

Nicolas Payraud

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nicolas Payraud

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search