Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 3. – Projets collectifs de recherche

Franche-Comté. PCR Les sites de hauteur de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en Franche-Comté (ive-ixe s.)

Responsable d’opération : David Billoin et Philippe Gandel
p. 284

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Un PCR portant sur « les sites de hauteur de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en Franche-Comté (ive-ixe s.) » a débuté en 2012 et s’inscrit dans la continuité de plusieurs fouilles programmées conduites depuis 2002 sur ce thème. En effet, si l’archéologie préventive a largement profité aux habitats de plaine depuis près de trois décennies, ces sites perchés correspondent à une forme d’occupation restée pratiquement ignorée depuis les recherches pionnières du xixe s. Considérées longtemps comme un épiphénomène dans une vision misérabiliste héritée de l’historiographie du début du xxe s., ces occupations de hauteur ont été généralement réduites à de simples refuges temporaires édifiés par des populations apeurées ou interprétées comme des camps militaires liés à la défense de l’Empire. La réalité est bien différente puisque ces sites de hauteur présentent une grande variété de formes, chronologies, degré d’équipement, avec très probablement des fonctions parfois multiples. Dominant des voies de circulation de première importance et implantés fréquemment dans le voisinage d’agglomérations secondaires antiques ou des secteurs de fort peuplement, l’implantation de ces sites pose la question d’un rôle de contrôle stratégique, étroitement lié au maillage de l’occupation dans une période de mutation économique et territoriale. Il importe également d’inclure dans cette étude toutes les composantes de ces occupations perchées et en premier lieu les ressources naturelles. L’émergence de ces habitats fortifiés à l’extrême fin du ive et au début du ve s. correspond-elle à une situation locale particulière ou s’inscrit-elle dans un phénomène de plus grande amplitude ? De même, ces sites connaissent des durées de vie variables, certains établissements perchés jouant vraisemblablement un rôle dans la mise en place du réseau castral et religieux, imposant de conduire l’enquête sur le temps long, parfois jusqu’à l’abandon ou le déperchement progressif de certains d’entre eux.

2Cette année probatoire a débuté par un inventaire de la documentation imprimée et figurée, débouchant sur la rédaction d’un catalogue analytique de 60 sites potentiels. Les prospections au sol et les recherches dans les collections muséographiques ont permis de valider une vingtaine d’occupations tardo-antiques et du haut Moyen Âge à l’échelle de la région Franche-Comté. Les premiers relevés topographiques ont également été lancés. Ces objectifs ont été reconduits pour 2013, en intégrant les premières études de mobilier permettant d’assurer l’approche chronologique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Billoin et Philippe Gandel, « Franche-Comté. PCR Les sites de hauteur de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en Franche-Comté (ive-ixe s.) », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 284.

Référence électronique

David Billoin, Philippe Gandel, « Franche-Comté. PCR Les sites de hauteur de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en Franche-Comté (ive-ixe s.) » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10209

Haut de page

Auteurs

David Billoin

Articles du même auteur

Philippe Gandel

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

David Billoin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Philippe Gandel

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals