Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
VII – Diverses chroniques
VII 1. – Opérations de terrain

Aubevoye (Eure). Déviation de la route départementale 65

Responsable d’opération : Vincent Dartois
p. 320

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1La fouille réalisée au printemps  2011 sur le tracé de la déviation de la route départementale  65 à Aubevoye a permis d’aborder un petit ensemble de vestiges liés à la culture de la vigne. L’intervention à visée géoarchéologique s’est traduite par l’ouverture d’une petite surface d’environ 2 000 m2, en marge d’une dépression topographique linéaire ; ce petit secteur a livré un nombre important de faits relatifs aux périodes médiévale et moderne. La majorité des structures repérées présentent un fort arasement. Environ cent cinquante creusements de dimensions et de formes différentes ont pu être observés. Ils correspondent à des fosses et fossés de plantation et à des trous de poteau, mais bon nombre de structures n’ont pu être interprétées faute de stratigraphie éloquente et/ou de mobilier. Le diagnostic avait déjà permis de repérer des alignements et des rythmes dans l’organisation spatiale de structures amenant à l’hypothèse de fosses de plantation. La fouille a révélé le même genre de structures dans un espace plus large. Des sondages manuels ont été réalisés sur les « fossés de plantation » afin de voir s’il s’agissait d’un seul creusement pour chaque structure ou de petites fosses recoupant une entité principale. La stratigraphie montre, dans la plupart des cas, un seul comblement limoneux et assez homogène. Trois lignes de plantation ont été observées ainsi qu’un alignement de fosses oblongues parallèles. Les sondages ont mis en évidence un creusement axial et des creusements latéraux. Il apparaît que les appendices correspondent à des creusements postérieurs. Au regard des mentions faites au sujet de la vigne dans la vallée de la Seine, il peut s’agir de petites fosses de marcottage. Les fosses de plantation rapprochées, la présence de linéaments de plantation, leur orientation optimale quant à l’ensoleillement et les analogies avec une technique de marcottage usitée dans la culture de la vigne sont autant d’arguments en faveur de l’hypothèse d’une petite plantation de ceps. Cette technique a été étudiée notamment sur le site de Bruyères-sur-Oise (Oise) pour des vignes gallo-romaines. Le mobilier exhumé n’apporte pas de renseignements complémentaires. De la céramique datée du Moyen Âge classique à la période moderne et quelques fragments de tuiles plates ont été récoltés dans les fosses. Les structures ont quant à elles livré de la céramique moderne dont plusieurs tessons datés du xvie s.

Aubevoye, déviation de la route départementale 65.

Aubevoye, déviation de la route départementale 65.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Aubevoye, déviation de la route départementale 65.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/10347/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 237k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Dartois, « Aubevoye (Eure). Déviation de la route départementale 65 », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 320.

Référence électronique

Vincent Dartois, « Aubevoye (Eure). Déviation de la route départementale 65 » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 21 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10347

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Dartois

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals