Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
VII – Diverses chroniques
VII 2.  – Prospections

Vieu et Champagne-en-Valromey (Ain). Réseaux viaires anciens en Valromey et Haut Bugey

Responsable d’opération : Alain Mélo
p. 323

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Après plusieurs campagnes qui visaient à estimer le potentiel archéologique routier en Bugey, Valromey et pays de Gex, les recherches se sont concentrées sur un secteur plus étroit, localisé entre les deux agglomérations antiques de Vieu-en-Valromey et d’Izernore, afin de mettre en évidence les processus de constitution d’itinéraires et la transmission des traces d’organisation ancienne de la voirie. Les résultats ont livré avant tout des sites linéaires, tracés potentiels sur des itinéraires définis concernant tant l’Antiquité que le Moyen Âge (Izernore-Lyon, cité au vie s.  ; Vieu-Izernore, médiéval ?  ; Belley-Nantua, xiie s. au plus tard). Ils ont également mis en évidence le rôle fondamental de la topographie dans l’aménagement des circulations.

2La campagne de 2012 visait à enquêter sur deux communes, Vieu et Champagne, afin de comprendre les modes d’organisation historiques des circulations notamment en relation avec ce qu’on sait de la localisation de l’agglomération antique de Vieu. L’analyse s’est fondée sur un corpus varié de sources : prospection pédestre (collecte des vestiges routiers), photo-interprétation et carto-interprétation (planimétrie des linéaires, chemins, cours d’eau, limites), sources écrites ou orales (toponymie, pratiques de circulation et d’exploitation des territoires).

3La prospection a confirmé l’existence d’une voie (ou d’un faisceau de voies) probablement antique(s) en relation avec l’occupation gallo-romaine de Vieu. Mais elle a mis en évidence l’utilisation des plateaux plutôt que des fonds de vallée ; les franchissement en des lieux particuliers (« golets ») des ressauts rocheux ou des « crêts »  ; l’utilisation des gorges étroites (« marmites » ou réels canyons) pour jeter des ponts pérennes sur les cours d’eau ; la large pratique de circulation hors des chemins.

4Ces informations ont permis de constater que chemins ou cheminements anciens marquent durablement la planimétrie. La voirie de Vieu détermine ainsi trois soles de champs distincts, avec chacune leur organisation parcellaire spécifique – sans qu’on puisse en tirer des conséquences chronologiques, le site étant malheureusement trop mal connu.

5Le Moyen Âge a apporté son lot de transformation des réseaux, lié à la naissance de la paroisse, du château, à l’organisation de marchés locaux, de foires lointaines, de pèlerinages (dans notre région vers Saint-Claude, par ex.), etc. L’avènement de certains usages collectifs des terres (vaine pâture), et d’une forme d’exploitation de la montagne avec transhumance saisonnière, vont induire une réorganisation des communications. À Champagne, un axe « nouveau » semble apparaître à cette époque, celui qui conduisait vers Fitignieu et Sutrieu, où il rejoignait l’axe très ancien du versant occidental du Valromey : le château de la Rochette (Champagne), aujourd’hui totalement disparu, aurait contrôlé cette voie, ainsi que la fortification de Charmontet, déjà ruinée vers 1400 et qui donnait encore son nom au pont sur le Séran en 1666.

6Enfin, la naissance du concept de « grand chemin » au xviie s. va faire évoluer l’axe majeur qui reliait Belley et Nantua, sans doute par le versant occidental du Valromey (Belmont-Ruffieu). Dès le xve s. et plus encore aux xviie et xviiie s., il se déplaçait vers le centre avec une reconsidération du rôle du bourg de Champagne probablement avec le tracé renouvelé de la « route royale » voulue par Louis XV. Ces rectifications de tracé influèrent sur les tracés des voies locales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Mélo, « Vieu et Champagne-en-Valromey (Ain). Réseaux viaires anciens en Valromey et Haut Bugey », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 323.

Référence électronique

Alain Mélo, « Vieu et Champagne-en-Valromey (Ain). Réseaux viaires anciens en Valromey et Haut Bugey » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10357

Haut de page

Auteur

Alain Mélo

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Alain Mélo

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals