Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
VII – Diverses chroniques
VII 3. – Projet collectif de recherche

Charente-Maritime. PCR « Les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : Peuplement, environnement, économie »

Responsable d’opération : Éric Normand et Alain Champagne
p. 323-324

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011, 2012
Haut de page

Texte intégral

1Le PCR (2e année d’existence) poursuit son objectif : comprendre l’environnement particulier du golfe de Brouage en Charente-Maritime. Les recherches s’articulent autour d’un SIG, accessible en ligne par tous les membres, mis en place l’année dernière par le laboratoire LIENS de l’université de La Rochelle et qui est actuellement opérationnel. Il permet de confronter différentes données cartographiques (couverture aérienne, plans anciens et actuels…) et d’enregistrer les résultats des chercheurs participants au PCR. À ce jour, 80 couches d’informations ont été mises en ligne dont une exploitation de la carte du golfe de Brouage réalisée par Claude Masse au début du xviiie s.

2Les interventions de terrain liées au PCR se concentrent actuellement sur trois domaines de recherche.

  • Des prospections pédestres se sont poursuivies sur les communes limitrophes du marais. La présence d’un réseau d’ateliers de potiers et tuiliers médiévaux sur les communes de Saint-Sornin et La Gripperie-Saint-Symphorien a été encore confirmée cette année. La collecte de mobilier céramique sur environ treize sites va permettre d’engager une première caractérisation de cette production des xe-xiie s. En parallèle, un travail de reconnaissance des ports mentionnés sur la carte de Claude Masse a permis de localiser neuf sites qui seront des lieux potentiels de recherches futures.
  • Deux sites majeurs font l’objet d’études spécifiques. Le site de Broue, situé en fond de golfe, est une occupation castrale médiévale connue principalement par son donjon mais pauvre en sources documentaires. Il s’agit de comprendre l’environnement du site et l’évolution de son occupation. Plusieurs campagnes de prospections géophysiques menées par l’ULR Valor ont permis de restituer l’environnement géologique du promontoire, de reconnaître des structures archéologiques à la base de ce dernier, mais également un ensemble complexe de bâtiments situés au sommet du site castral. Le site de Brouage se distingue du premier par sa position plus proche du littoral, son caractère urbain et son occupation d’époque moderne. Une opération d’archéologie préventive a permis d’étudier un nouvel îlot d’habitation qui a pu être comparé avec des résultats de fouilles anciennes réalisées à l’emplacement de l’actuelle maison Champlain.
  • Les équipes d’historiens médiévistes et modernistes poursuivent les recherches documentaires sur le contexte historique et économique de cet espace géographique littoral. Les problématiques se sont recentrées autour de deux thématiques distinctes : d’une part le paysage, les pratiques agraires et les ressources au Moyen Âge, d’autre part les questions d’intégration et d’échanges économiques de la fin du Moyen Âge à l’époque moderne. Quelques fonds d’établissements monastiques ont été étudiés cette année ainsi qu’un livre terrier du xve s. concernant la seigneurie de Soubise.

3Ces différentes approches ont permis d’établir trois axes de recherche qui vont structurer le programme du PCR. Le premier axe concerne le peuplement et l’organisation territoriale. Les structures d’encadrement font l’objet pour l’instant de recherches documentaires orientées principalement sur les établissements monastiques qui ont participé à la mise en valeur d’un ensemble de marais salants eux-mêmes situés sur les confins de deux marches carolingiennes. Il s’y développe un réseau de chenaux et de ports qui trouvent leur justification dans l’exploitation du sel et sa commercialisation. L’étude du site de Broue relève de cette thématique, Broue est le siège d’une seigneurie médiévale qui contrôle une bonne partie du fond de ce golfe au moment de son apogée comme centre saunier majeur.

4Le deuxième axe concerne les productions liées au marais dont le sel est certainement la base. Cette exploitation est en constante évolution, en lutte permanente avec le phénomène de sédimentation qui provoque le comblement progressif du golfe. La coordination d’études géographiques, historiques, malacologiques, environnementales permettra de comprendre cette évolution, voire les origines de cette activité. Une étude régressive permettra éventuellement de repérer des espaces, aujourd’hui fossilisés, conservant les caractéristiques des premières exploitations médiévales actuellement méconnues. L’étude devra également porter sur les activités agricoles ou artisanales des terres environnantes qui peuvent profiter du réseau de communication offert par la multitude de chenaux. La pratique de l’élevage et l’exploitation des ressources de la mer font actuellement l’objet de sujets d’études universitaires.

5Le troisième axe est orienté sur la question du quotidien de ces populations installées sur le pourtour du golfe. À la fois terriennes et exposées au monde littoral, elles se trouvent en contact permanent avec des contrées lointaines par l’intermédiaire de marchands qui fréquentent assidument les lieux. L’étude de la culture matérielle, pour l’instant concentrée sur la période moderne, montre une diversité de la consommation et la présence de nombreux indices de productions importées extra-régionales. Les structures d’habitat participent à la compréhension de ce quotidien. Les fouilles de Brouage permettent d’avancer dans la connaissance de la construction urbaine à l’époque moderne et pourront s’appuyer sur des comparaisons issues des opérations archéologiques récentes réalisées à La Rochelle. En revanche, l’habitat vernaculaire est totalement ignoré et peu d’études permettent d’établir des comparaisons. Des opérations de recherches sur des structures de sauniers pouvant être situées au cœur des marais salants sont envisagées pour l’année 2013.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éric Normand et Alain Champagne, « Charente-Maritime. PCR « Les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : Peuplement, environnement, économie » »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 323-324.

Référence électronique

Éric Normand, Alain Champagne, « Charente-Maritime. PCR « Les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : Peuplement, environnement, économie » » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10359

Haut de page

Auteurs

Éric Normand

Articles du même auteur

Alain Champagne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Éric Normand

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Alain Champagne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals