Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Aulnay (Charente-Maritime). Rue de l’Abreuvoir

Responsable d’opération : Jean-Paul Nibodeau
p. 178-179

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1À 100 m au nord de l’ancien château d’Aulnay, le jardin Mayet occupe la rive gauche de la Brédoire, en face d’un ancien moulin. Il doit faire l’objet d’un aménagement pour partie en parking et pour partie en espace paysagé.

2La Brédoire, détournée de son cours, servait à alimenter les fossés de l’enceinte urbaine, dont l’eau était régulée par des moulins et leur barrage. La rue de l’Abreuvoir, qui longe le terrain au SO, est probablement aménagée sur l’une de ces retenues. Les sondages ont été conduits au maximum jusqu’à 2,20 m de profondeur. Le lit mineur du cours d’eau s’étendait largement sur l’emprise du terrain, jusqu’au pied du coteau SE. Au bas de la pente, des creusements (fosses ?) dans une marne blanche ont livré de rares tessons pré ou protohistoriques. Des chenaux aux berges aménagées (pieux) parcourent ce lit mineur; ils sont comblés de débris végétaux (branches) mais aucun élément de datation ne permet de les relier à l’époque protohistorique. Vers le début du Moyen Âge, le lit de la Brédoire est soumis à un comblement dû à des colluvions grossières provenant de son versant SE, conjointement à des apports d’alluvions fines sablo-limoneuses de couleur blanche qui laissent supposer la présence d’un plan d’eau. Au début de l’époque moderne, un canal est aménagé en pied de versant. Constitué par deux murets distants de 2,90 m, il conduisait les eaux de la Brédoire depuis une prise non reconnue, située en amont, vers les fossés du château. Son tracé, souterrain au sud de la rue de l’Abreuvoir, a été repéré lors de travaux d’assainissement. Son fonctionnement fut assez bref; au cours du xviie s., il est comblé en même temps que l’on remblaie partiellement le lit de la Brédoire pour établir le sol du jardin actuel. Le mur qui enclot ce jardin et certains aménagements internes (captage d’eau, bassin) ne sont pas antérieurs au xixe s. On notera la présence de sculptures (xvie s. ?), en remploi dans le mur de clôture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Nibodeau, « Aulnay (Charente-Maritime). Rue de l’Abreuvoir »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 178-179.

Référence électronique

Jean-Paul Nibodeau, « Aulnay (Charente-Maritime). Rue de l’Abreuvoir » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 04 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10748

Haut de page

Auteur

Jean-Paul Nibodeau

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Paul Nibodeau

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals