Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Avignon (Vaucluse). 16, impasse Jean-Pierre Gras

Responsable d’opération : Patrick de Michèle
p. 180

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1Pour suivre un réaménagement paysager ont été réalisés un relevé topographique des structures repérées, des coupes stratigraphiques et un inventaire des mobiliers récoltés. En cours d’opération, un second volet a concerné l’étude du bâti afin de déterminer la chronologie des constructions.

2Cette propriété, située à 300 m à l’est du Palais des Papes, est un des hauts lieux de l’histoire avignonnaise. La prospection géophysique suggère qu’une construction de forme circulaire traverse la partie ouest du jardin. La localisation des vestiges à une profondeur de 5 m et la présence envahissante de la nappe phréatique à partir de 4 m ont empêché de vérifier la nature de cette imposante maçonnerie.

3L’observation des images aériennes et des cadastres indique la présence fossile de structures rayonnantes et concentriques dans le parcellaire moderne, qui porte la marque d’un parcellaire antique profondément influencé par la construction d’un édifice circulaire (amphithéâtre, basilique paléochrétienne ?).

4En 1254, fut fondée en Avignon l’abbaye cistercienne féminine de Sainte-Catherine. Les parties sud et est du jardin ont été, dès cette période, bâties et aménagées. Cette parcelle pourrait abriter une partie des vestiges de la livrée de Saluces, situable entre la rue Saluces et la rue Sainte-Catherine.

5La fouille a livré des maçonneries appartenant à un habitat gallo-romain et, pour la période médiévale, des aménagements de jardin attribuables à la période pontificale d’Avignon (milieu du xivs.).

6L’habitat antique est démantelé à la fin de la période des Julio-Claudiens. Au milieu du iie s. apr. J.-C., un réaménagement démontre la réoccupation de la zone, abandonnée vers la fin du iiie s. apr. J.-C. Aucun élément correspondant à l’Antiquité tardive n’a été mis en évidence.

7Entre la fin de l’occupation antique et le début du xive s., aucune trace archéologique ne vient témoigner d’une occupation du lieu.

8En ce qui concerne la période médiévale, nous pensons être en présence de structures d’aménagements de jardin : murets, dont certains présentent un double chanfrein décoratif, aménagement hydraulique constitué d’une petite roubine. Le rempart du xiie s. et la Sorguette ne se trouvent qu’à quelques dizaines de mètres à l’est des vestiges, rendant possible soit une prise d’eau, soit l’évacuation d’eaux usées.

9Deux dés et une maçonnerie soignée ainsi que des traces d’aménagements décoratifs (scellements et retombées d’ogives trilobées) semblent correspondre à la percée d’une large baie ouvrant à l’ouest en direction du Palais des Papes. Plusieurs fragments d’un dallage qui, à l’origine, devait recouvrir la surface de cette salle, ont également été découverts. La juxtaposition avec le ressaut du mur semble correspondre à l’épaisseur d’un dallage.

10L’étude des mobiliers permet de préciser que ces aménagements de jardin et cet espace datent du milieu du xivs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick de Michèle, « Avignon (Vaucluse). 16, impasse Jean-Pierre Gras », Archéologie médiévale, 42 | 2012, 180.

Référence électronique

Patrick de Michèle, « Avignon (Vaucluse). 16, impasse Jean-Pierre Gras » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10754

Haut de page

Responsable d’opération

Patrick de Michèle

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals