Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Rocquencourt (Yvelines). Le Bourg

Responsable d’opération : Benjamin Van den Bossche
p. 210

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1À l’origine, un premier noyau d’occupation, qui s’appelle aujourd’hui le Parc de Rocquencourt, accueillait l’église Saint-Nicolas et un château. L’agglomération était bordée, à l’est, par ce château et s’étirait, vers le NO, en direction de Bailly. Au SO, le hameau de Chèvreloup (Capra Lupi) constituait un second noyau d’occupation, cité au xiiie s. dans le cartulaire de Notre-Dame de Paris. L’extension du parc du château de Versailles, dans les années 1690, marque le déclin de la paroisse de Rocquencourt, avec, pour conséquence, la disparition quasi totale de la morphologie médiévale du village.

2Le nom de Roccon(e) curte apparaît en 691 pour la première fois dans un acte. On retrouve Rocconis curte désignant une villa dans un diplôme de Charles le Chauve daté de 862. Entre le ixe et le xiie s., le territoire est transmis à une autorité laïque. La première occurrence d’un seigneur, Geoffroy de Rocquancourt, se trouve dans un acte de l’abbaye de Coulombs, vers 1120.

3Les vestiges médiévaux mis au jour lors du diagnostic, datés par la céramique à la charnière des xie et xiie s., sont exclusivement représentés par deux fours culinaires en bon état de conservation, dont les chambres hémisphériques ont été creusées en sape dans le limon. L’exemplaire fouillé, de plan ovale, mesure 2,20 m de long pour 1,40 m de large. Des pierres de petits modules, découvertes à la base du comblement, sur la sole, évoquent la présence d’un aménagement spécifique, malheureusement indéterminé (bouche maçonnée ou conduit ?). Ont également été recensées quelques fosses annexes, sans doute liées à l’exploitation de ces structures de combustion. Une cruche à lèvre triangulaire et anse rubanée a été retrouvée dans les couches.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benjamin Van den Bossche, « Rocquencourt (Yvelines). Le Bourg »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 210.

Référence électronique

Benjamin Van den Bossche, « Rocquencourt (Yvelines). Le Bourg » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 27 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10869

Haut de page

Auteur

Benjamin Van den Bossche

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Benjamin Van den Bossche

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals