Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Saint-Corneille (Sarthe). La Chapelle

Responsable d’opération : Frédéric Guérin
p. 212-213

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1Outre des vestiges de la fin de la protohistoire, les recherches préalables ont révélé les restes d’une installation médiévale des xiiie-xive s. Une fouille portant sur 1 ha a été réalisée.

2Dispositif central de l’habitat médiéval, un enclos fossoyé de plan ovale se développe sur 29 m de long du NO au SE et sur 25 m de large du SO au NE. Renfermant une surface interne de 358 m2, le fossé affiche une largeur oscillant entre 1,65 m et 3,25 m, pour une profondeur qui s’étage entre 0,55 m et 1,20 m. Bien que variable, son profil montre un fond généralement incurvé que prolongent des parois obliques. Issu d’une sédimentation lente témoignant d’une dynamique de comblement naturelle, le remplissage suggère un fonctionnement ouvert du creusement; sans doute continu, ce dernier devait être en partie inondé en période humide. Quoi qu’il en soit, en vertu de l’aménagement d’un empierrement sur le bord interne du fossé et de la présence en son sein de quelques restes de planches (?), l’accès à l’enclos se faisait probablement par le biais d’une passerelle établie sur le flanc est de l’enceinte.

3À l’intérieur de cette dernière, une quarantaine de trous de poteau témoignent de l’existence d’une ou plusieurs structures à ossature de bois. Eu égard aux rejets domestiques retrouvés à proximité, on doit supposer qu’il existait au moins un bâtiment d’habitation; recouvert de tuiles plates – très nombreuses dans le comblement du fossé d’enclos –, l’édifice était en outre pourvu d’un foyer. Toujours à l’intérieur de l’enclos, mais légèrement à l’écart de la zone de concentration des trous de poteau, trois creusements plus importants ont été repérés; évoquant des fosses, ils se rapportent peut-être à des structures de stockage.

4Alors qu’au nord et à l’ouest la limite de l’habitat semble coïncider avec le fossé d’enceinte, en revanche, au sud et à l’est, l’implantation médiévale se développe au-delà de l’enclos domestique. Ce dernier – bordé à l’est par un fossé de 25 m de long et 2,50 m de large établi à 3 m de distance – paraît avoir été complété par un dispositif plus vaste, constitué de deux fossés parallèles plus ou moins bien conservés dont le tracé, d’abord orienté NNE-SSO, puis, ENE-OSO, semble cerner, au sud et à l’est, un espace évoquant une basse cour.

5Sortant des limites arbitraires du décapage au NE, cet espace a livré différentes structures du Moyen Âge : outre un silo et trois fosses contenant des restes d’animaux domestiques en connexion, on dénombre deux grands creusements oblongs ainsi que différents fossés révélateurs de plusieurs phases d’installation médiévales. Abandonné dans le courant du bas Moyen Âge, cet habitat rural n’est pas sans rappeler le site du Perray à Vivy (Maine-et-Loire). Comme ce dernier, il s’inscrit aux marges de territoires paroissiaux et témoigne sans doute de la mise ou de la remise en valeur de terrains agricoles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Guérin, « Saint-Corneille (Sarthe). La Chapelle »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 212-213.

Référence électronique

Frédéric Guérin, « Saint-Corneille (Sarthe). La Chapelle » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 30 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10874

Haut de page

Auteur

Frédéric Guérin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Frédéric Guérin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals