Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Toulon (Var). Îlot Baudin

Responsable d’opération : Nathalie Molina
p. 217

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1Le diagnostic portait sur 27 immeubles du centre médiéval de Toulon (Îlot Baudin) touchés par un projet de requalification partiellement destructeur. Toutes les parcelles ont pu être visitées, excepté quelques appartements qui étaient encore occupés. L’intervention a constitué en une visite de chaque immeuble, l’intérieur des maisons n’ayant encore jamais fait l’objet d’inventaire. Quelques sondages muraux ont été réalisés manuellement dans les caves et rez-de-chaussée des immeubles. L’étude de terrain s’est accompagnée de réflexions menées à partir de récents relevés de géomètres. L’ensemble des constatations de terrain a été confronté au contexte historique local. Des éléments architecturaux relativement anciens et une réflexion renouvelée sur la topographie du quartier sont les apports majeurs de cette étude.

2Le diagnostic a mis en évidence l’existence, insoupçonnée jusqu’à présent, d’un bâti médiéval conservé en cœur d’îlot et présentant encore quelques caractéristiques architecturales intéressantes dont des arcs diaphragmes appareillés datant probablement du xiiie s. La détermination des unités de constructions médiévales associée à l’étude de la morphologie des immeubles actuels a permis de remettre en question le schéma d’évolution parcellaire habituellement admis qui proposait l’existence de longues parcelles en lanières conservées depuis la naissance du quartier. La lecture du bâti et la relecture des cadastres et plans anciens ont aussi fait apparaître d’anciennes voies transversales E-O coupant le long îlot délimité par les anciennes rues Pyat et Baudin.

3Toutes les façades ou presque datent des xviie et xviiie s. selon les rues. Leur homogénéité résulte de travaux d’alignement de façade systématiques bien documentés par les archives. Un terminus ante quem est donné par le relevé du plan-relief de 1796. Une chronotypologie des baies et des agencements de façade pourrait donc être tentée à partir de ces éléments.

4Quelques maisons possèdent encore leur distribution interne datant de l’époque moderne. L’agencement intérieur des immeubles résulte cependant dans la plupart des cas de réaménagement du xixe s. Beaucoup d’intérieurs ont conservé des caractéristiques bourgeoises, modestes ou plus cossues, que la restructuration de l’îlot va faire disparaître (cheminée, plafonds moulurés, sol de tomettes, ferronnerie, portes et huisserie et cuisines de type provençal).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Molina, « Toulon (Var). Îlot Baudin », Archéologie médiévale, 42 | 2012, 217.

Référence électronique

Nathalie Molina, « Toulon (Var). Îlot Baudin » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 15 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10896

Haut de page

Auteur

Nathalie Molina

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nathalie Molina

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals