Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Mozac (Puy-de-Dôme). Église Saint-Pierre

Responsable d’opération : Denis Hénault
p. 247

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1L’étude des élévations de l’église Saint-Pierre menée à partir de 2007 et achevée en 2011 permet de proposer douze phases de construction et/ou de modification entre le xe et le xviiie s. Pour la période médiévale, cinq états principaux ont pu être reconnus.

2L’état le plus ancien (état 1) correspond à la tour-porche préromane, datable de la seconde moitié du xe s. et dont subsistent les deux premiers niveaux (jusqu’à 12 m d’altitude), correspondant à l’ancien porche de plan carré surmonté d’une tribune donnant autrefois sur la nef par une arcade triple. En l’absence de fouilles, nous ignorons le plan du reste de l’édifice.

3Le deuxième état reconnu correspond à la crypte romane, édifiée au cours du dernier tiers du xie s. (état 2). Cette crypte présentait à l’origine une salle centrale séparée par un mur épais d’un déambulatoire ouvrant sur quatre absides semi-circulaires et sur deux accès disposés à l’ouest. L’analyse des maçonneries a montré que l’autel maçonné et les armoires liturgiques de la salle centrale dataient bien de l’époque de construction de la crypte. Plusieurs éléments invitent cependant à penser que le chantier fut interrompu pour être repris au xiie s. avec la construction du chœur de l’abbatiale romane (infra état 3).

4Le troisième état médiéval concerne les élévations de l’abbatiale romane, bâtie durant le second tiers du xiie s. (état 3). En plan, l’abbatiale comprenait un clocher-porche suivi d’une nef longue de six travées flanquée de bas-côtés, d’un second porche ouvrant sur la troisième travée nord, d’un transept saillant à chapelles orientées, et d’un déambulatoire à quatre chapelles rayonnantes semi-circulaires reprenant le tracé adopté dans la crypte. L’étude du bâti a également montré qu’elle présentait des élévations comparables à d’autres édifices de la région possédant des tribunes, un massif barlong, une tour de croisée de plan octogonal et des décors de marqueterie de pierre jouant sur l’alternance dichromique des matériaux.

5C’est seulement vers le milieu du xive s. que l’abbatiale subit des transformations (état 4) importantes lors de la fortification du monastère. De rares vestiges conservés au niveau de la tour-porche combinés à la vue de l’Armorial de Guillaume Revel, figurant avec détail l’abbaye vers 1450, attestent d’un édifice fortifié et crénelé.

6Le cinquième et dernier état principal connu pour le Moyen Âge correspond à la reconstruction de plusieurs parties de l’abbatiale survenue après le 1er mars 1490, date d’un violent séisme attesté dans les textes et qui engendra de nombreux dégâts dans l’abbaye (état 5). Le chœur roman fut remplacé par un chevet à pans coupés, le transept perdit la moitié de sa hauteur et un clocher vint couronner l’ancienne tour-porche. Le bas-côté sud fut reconstruit et deux chapelles lui furent adjointes, tandis que deux portails l’un en première travée et l’autre en sixième travée donnaient sur le cloître situé au sud. L’archéologie du bâti a en outre permis de déterminer l’implantation du chœur liturgique et du jubé dont subsiste un portail sculpté et peint remonté au xviiie s. dans la première travée de la nef. Ainsi à cette date le chœur des moines occupait l’ancienne croisée du transept et la dernière travée de la nef.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Hénault, « Mozac (Puy-de-Dôme). Église Saint-Pierre »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 247.

Référence électronique

Denis Hénault, « Mozac (Puy-de-Dôme). Église Saint-Pierre » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 31 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10985

Haut de page

Auteur

Denis Hénault

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Denis Hénault

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals