Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Poullignac (Charente). Église Saint-Martin

Responsable d’opération : Emmanuel Barbier
p. 252-253

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1Au sud du département de la Charente, l’église de Poullignac est installée au sommet d’un des nombreux vallons de cette région constituée de terrains crayeux de la fin du Crétacé où alternent prairies, labours, vignes et forêts de feuillus. Au NE de l’église, une dizaine de bâtisses forment le village. Malgré une récente campagne de restauration qui a quelque peu masqué les différentes reprises de parements, l’édifice actuel à nef unique et chevet rectangulaire conserve un important programme architectural roman tant au niveau du mur gouttereau nord qu’au sein du chœur, a priori plus récent. Ce dernier présente un important décor peint (fin xiie-début xiiie s.) partiellement redécouvert au cours des travaux. La Crucifixion y est notamment représentée. La façade, entièrement reprise au cours de la période moderne, témoigne des destructions d’édifices religieux dans cette région durant la guerre de Cent Ans puis les guerres de Religion.

2La restauration de l’édifice doit s’achever par un drainage de ses abords, qui implique le creusement d’une tranchée jusqu’aux fondations extérieures des différentes maçonneries. Six étroits sondages ont été réalisés à l’aide d’une pelle mécanique munie d’un godet lisse. Deux tranchées ont été respectivement implantées de part et d’autre de l’église, une autre contre le chevet, la dernière était localisée contre la façade actuelle.

3Les nombreux éléments architecturaux dégagés (tegulae, dalles de pavement…) ont permis de confirmer l’occupation du site dès la période antique. Une maçonnerie vraisemblablement orientée E-O, observée au niveau de la façade, témoigne de la présence d’un ensemble bâti sans qu’il soit possible de préciser sa fonction étant donné l’emprise limitée du sondage. L’ensemble des sépultures observées sont datables entre le bas Moyen Âge et le xixe s. La plupart des défunts sont installés dans des cercueils en bois cloutés ou déposés en pleine terre et vêtus pour la plupart d’un linceul. De nombreux immatures sont installés au contact du mur de façade. L’église étant mentionnée dès le xie s., faut-il imaginer un cimetière détaché de l’église du xie au xve s. ? ou des travaux de décaissement autour de l’église vers les xive-xve s. ? Une importante perturbation, perceptible sur l’ensemble du pourtour de l’édifice, pourrait être liée à un aménagement défensif (fossé?).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Barbier, « Poullignac (Charente). Église Saint-Martin »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 252-253.

Référence électronique

Emmanuel Barbier, « Poullignac (Charente). Église Saint-Martin » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 05 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/10990

Haut de page

Auteur

Emmanuel Barbier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Barbier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals