Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Saint-Florentin (Yonne). Église de la Vierge Marie-Saint-Florentin

Responsable d’opération : Florian Bonhomme
p. 261

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre d’une étude de stabilité et de restaurations, engagées par la municipalité de Saint-Florentin, sur l’église de la ville – remarquable édifice de la Renaissance –, une étude historique et archéologique y a été menée durant l’été 2011. Malgré les très nombreux travaux réalisés depuis la Révolution, des désordres architecturaux menacent toujours la sécurité des lieux. L’étude avait pour but d’éclairer l’histoire du monument afin de connaître l’emplacement d’éventuel souterrains, largement relayés par la bibliographie, et d’identifier le type d’occupation précédant l’église actuelle. Parallèlement, une prospection radar a été réalisée sur le site, mais elle n’a pas donné les résultats escomptés. L’analyse faite par Fondasol n’a pas permis de repérer les traces d’anciens édifices, pourtant les sondages archéologiques ont révélé la présence de maçonneries anciennes appartenant à des états antérieurs de l’édifice. De toute évidence, aucun souterrain n’est présent sous l’église actuelle.

2L’étude historique, les cinq sondages et l’analyse architecturale ont mis en évidence la présence du château sous l’église actuelle. Aucun vestige n’a pu y être formellement associé, mais deux textes du roi Charles V nous assurent de sa présence. Les quelques textes disponibles fournissent une première mention du château dans la première moitié du ixe s., par une légende autour des reliques de saint Florentin, puis une seconde dans un texte de donation en 1035. En 1046, un auteur parle du castrum de Saint-Florentin.

3Sur le terrain, l’apport principal de cette opération a été la découverte de vestiges appartenant à la première église, construite entre 1360 et 1416 sur l’emplacement du château, détruit pendant la guerre de Cent Ans. Il s’agit principalement de fondations et de reliquat de pavage attribuable à la nef ou à la croisée du transept, ainsi que de plusieurs sépultures. La seconde église est commencée avant 1520 et son édification s’échelonne sur près de 130 ans. La raison de cette reconstruction n’a pas pu être mise en évidence. Le chœur est construit entre les deux premières décennies du xvie s. et vraisemblablement les années 1540. Les transepts, bien documentés, sont réalisés entre 1609 et 1640/1650. Enfin, les deux uniques travées de la nef sont commencées en 1617 et terminées, avec l’actuelle façade, vers 1858-1859. Les comptes de construction conservés pour les transepts, une gravure de 1611 et la vingtaine de millésimes dispersés dans l’église permettent de suivre quasiment décennie par décennie l’évolution des travaux et des aménagements liturgiques (autels, chancels, etc.). La hardiesse de la construction, ainsi qu’une position relativement élevée, couplée à un terrain principalement constitué de remblai, sont certainement les causes des instabilités qui vont rendre nécessaire près de trois siècles d’importantes restaurations.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florian Bonhomme, « Saint-Florentin (Yonne). Église de la Vierge Marie-Saint-Florentin », Archéologie médiévale, 42 | 2012, 261.

Référence électronique

Florian Bonhomme, « Saint-Florentin (Yonne). Église de la Vierge Marie-Saint-Florentin » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 29 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11002

Haut de page

Auteur

Florian Bonhomme

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florian Bonhomme

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals