Navigation – Plan du site

AccueilNuméros42Chronique des fouilles médiévales...II. - Constructions et habitats e...II 1. – Opérations de terrainSaint-Savin-sur-Gartempe (Vienne)...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne). Place de La Libération

Responsable d’opération : Jean-Paul Nibodeau
p. 262-263

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1L’abbaye de Saint-Savin, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est bien connue pour son abbatiale et les peintures murales qu’elle abrite. Des bâtiments conventuels ne subsistent que quelques constructions du xviie s., recouvrant par endroits les constructions médiévales (sacristie, salle capitulaire…), et l’emplacement d’un cloître partiellement reconnu en 1990. Les vestiges observés jusqu’à présent ne paraissaient pas antérieurs au xiie s. ; aucune information sur les origines de l’abbaye, au début du ixe s., n’avait été recueillie.

2Tout l’espace situé à l’ouest de l’abbaye de Saint-Savin est susceptible de faire l’objet d’aménagements encore mal définis. Sept sondages de diagnostic ont été réalisés en fonction des zones accessibles, pour une surface totale de 195 m2.

3Bien qu’incomplète, cette opération met en évidence une occupation carolingienne, à l’ouest du château (ancien logis de l’abbé). Ce secteur livre, à faible profondeur, des niveaux ­d’occupation et des remblais, qui contiennent de la céramique carolingienne, associés à des structures : trous de poteau, murs, fosses… Aucun plan d’ensemble ne se dégage pour l’instant, seule la zone où est localisée cette occupation paraît circonscrite, au sud et à l’ouest, par un fossé en V creusé dans la terrasse alluviale. Il est comblé dans la seconde moitié du xe s. ou au début du xie s.

4L’occupation précoce est recoupée par les fondations de l’aile sud des « communs » qui était reliée au château. Détruite au cours du xixe s., les sols les plus récents de cette aile ne sont pas conservés. Les murs qui affleurent sous le sol de la place actuelle présentent par leur mortier au moins trois états de construction. Il est difficile de savoir s’ils correspondent bien aux bâtiments figurés par les plans anciens (du xviie s. au début du xixe s.), ou à d’autres bâtiments antérieurs, ce qui semble le cas pour au moins un escalier qui paraît donner accès à une cave.

5Au nord, la zone du cloître est partiellement excavée, les sondages de 1990 y avaient repéré les structures à faible profondeur. La partie occidentale est en revanche couverte par un épais remblai où les arases de murs ne se rencontrent qu’entre 1,10 m et 1,60 m de profondeur. Vers le sud, un mur de terrasse, doublé par un second mur (au xixe s. ?) devait border un espace excavé dans le prolongement du cloître, en direction du logis abbatial (second cloître ?).

6L’emprise de la clôture abbatiale a été reconnue à l’ouest et au sud. Dans le premier cas, deux fossés, orientés N-S et qui paraissent parallèles, se sont succédé en se recoupant. Le plus occidental a servi un temps d’axe de circulation (xie-xiiie s. ?) avant d’être définitivement comblé après le xive s. Son origine pourrait remonter à l’époque carolingienne comme semble l’indiquer la céramique des ixe-xe s. trouvée sous les niveaux de roulage. Le second fossé, décalé vers l’est, a également été reconnu au sud où il prend une direction NO-SE perpendiculaire à la Gartempe. Son comblement est datable des xvie-xviie s., mais rien ne s’oppose à ce que son creusement primitif soit contemporain du premier fossé. Cette localisation permet d’envisager que l’emprise primitive de l’enclos de l’abbaye, fossés compris, correspond à la quasi-totalité de la place actuelle.

7Dès la fin du xviie s., un marché est attesté sur la place à l’ouest de l’enclos de l’abbaye. Trois niveaux de place, en graviers damés et galets, sont répartis sur une épaisseur de 1,20 m. Le plus ancien, directement aménagé sur le comblement des fossés, pourrait être attribué à la fin du xviie s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Nibodeau, « Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne). Place de La Libération »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 262-263.

Référence électronique

Jean-Paul Nibodeau, « Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne). Place de La Libération » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 03 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11009 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.11009

Haut de page

Auteur

Jean-Paul Nibodeau

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Paul Nibodeau

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search