Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Blois (Loir-et-Cher). 3, place du Château

Responsable d’opération : Simon Bryant
p. 281

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1Le projet de réhabilitation d’une maison dans l’emprise de l’ancienne avant-cour du château de Blois a occasionné un diagnostic archéologique. Le site concerné par l’intervention se trouve dans l’angle NE de l’enceinte castrale, érigée au cours du xiiie s. La parcelle occupe le site de l’ancienne armurerie, appelée la Grange de l’Artillerie, et comprend une des tourelles de l’enceinte. La construction d’un petit pavillon d’habitation au xixe ou au début du xxe s. a entraîné la démolition de la partie arrière de la tour : seule la moitié extérieure, saillante par rapport au tracé de l’enceinte, subsiste. L’étude archéologique a montré que cette partie correspond plus ou moins au dernier niveau. Deux ouvertures partiellement conservées représentent des ouvertures contemporaines de la construction de la tour (construction primitive ou reconstruction) : il s’agit peut-être des vestiges d’archères qui devaient couvrir la muraille de chaque côté de la tour ou, plus probablement, des portes qui assuraient la circulation entre la tour et le chemin de ronde.

2À l’intérieur, le piquetage partiel des enduits a mis en évidence l’insertion d’au moins deux fenêtres, sans doute vers la fin du xve ou au début du xvie s. Le réaménagement de ces deux ouvertures consiste en une condamnation partielle, suivie par la mise en place d’un décor d’enduits peints dont l’organisation générale a pu être observée. On peut y voir trois panneaux rectangulaires composés de cadres vert clair, peints sur un fond de badigeon blanc. À l’intérieur, on observe, séparés par des espaces blancs, un cadre jaune puis une fine lisière noire qui encadrent des motifs figuratifs peu distincts dont les couleurs vert et marron évoquent des paysages. Ces panneaux sont rythmés par des colonnes peintes imitant du marbre rose portant des chapiteaux ioniques dorés.

3Le percement des fenêtres et la création du décor peint pourraient s’inscrire dans les transformations de l’avant-cour entre la fin du xve et le début du xvie s. L’arrivée de Louis XII et de sa cour initie un mouvement de lotissement de cet espace à la faveur des propriétaires privés pour la construction d’hôtels particuliers destinés à loger les proches du roi, ses officiers et le personnel. Les maisons actuelles qui occupent le côté nord de la place du Château conservent encore des éléments de ces bâtiments. Les transformations opérées dans la tour correspondent alors à la perte progressive des fonctions défensives à la faveur de celles de l’habitation, un processus observé pour la tour de Foix, aménagé en trésor et logis pour la Chambre des Comptes à partir des années 1540.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Bryant, « Blois (Loir-et-Cher). 3, place du Château »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 281.

Référence électronique

Simon Bryant, « Blois (Loir-et-Cher). 3, place du Château » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 28 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11040

Haut de page

Auteur

Simon Bryant

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Simon Bryant

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals