Navigazione – Mappa del sito

HomeNuméros42Chronique des fouilles médiévales...III. - Constructions et habitat f...III 1. — Opérations de terrainBoves (Somme). Complexe castral e...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Boves (Somme). Complexe castral et prioral du « Quartier Notre-Dame »

Responsabile dell'operazione: Philippe Racinet
p. 284

Termini di indicizzazione

Anno dell'operazione:

2011
Torna su

Testo integrale

1Cette campagne avait trois objectifs : l’analyse des constructions en pierre implantées au SO de la plateforme de la motte (xiie-xve s.), l’étude des occupations anciennes (xe-xiie s.) situées à l’emplacement de ces constructions, la fouille du fossé circulaire entourant la butte.

2Le démontage des assises inférieures des murs du donjon roman (2e moitié du xiie s.) a permis de préciser ses techniques et son contexte de construction : utilisation de gros moellons de craie dans certaines parties à renforcer comme les angles, présence de tegulae dans les hérissons signifiant la proximité de constructions antérieures tout juste démontées, assises supplémentaires dans les fosses antérieures encore visibles au moment de l’édification du donjon. Le mode de construction est donc pragmatique et s’adapte à la fois à l’existant et aux contraintes du futur édifice. La distinction entre une zone haute sur les bords de motte et une zone basse sur les côtés intérieurs s’explique, d’une part, par le type de construction de la motte solidifiant les bords et, d’autre part, par la présence de structures excavées et d’un effondrement central fragilisant l’intérieur.

3La transition du milieu xiie s. est ainsi mieux connue. Un effondrement vertical au centre de la motte provoque un désordre architectural important au niveau de la turris du xie s. située au SE. Cette dernière est démontée et l’emplacement de son mur occidental est utilisé comme tranchée de fondation pour la construction du nouveau donjon à l’ouest.

4La fouille des occupations anciennes sous-jacentes complète notre connaissance de la structuration de toute la zone SO de la motte aux xe et xie s., grâce à la mise au jour d’empreintes de poteau ou de sablière et de sols en terre battue. L’existence d’empierrements à l’emplacement de certains murs du donjon roman conforte l’hypothèse d’une construction en pierre immédiatement antérieure (xie s.), certainement une aula liée à la turris. Cette construction est elle-même implantée à la place d’un grand bâtiment à plusieurs nefs flanqué de plus petits édifices.

5Au niveau du fossé circulaire entourant la motte, les apports ont également été très importants. D’abord, nous avons pu confirmer que le creusement de ce fossé intervient après la première installation sur la plateforme, probablement au moment où on construit un rempart de terre et de bois sur la butte (seconde moitié du xe s.). Ensuite, il convient de souligner le caractère monumental et construit de ce fossé : creusement de la craie naturelle en gradins, aménagement des bords avec des sédiments issus du creusement, mise en place d’une argile bétonnée pour lisser la contrescarpe. Enfin, nous avons pu mettre en évidence plusieurs phases dans l’évolution du fossé, en particulier, une mise en défense vers le xiie s., avec l’édification d’une puissante palissade de contrescarpe et d’un rempart de terre et de bois, complété de deux palissades sur des replats aménagés en partie inférieure de l’escarpe.

6Nous en avons profité pour étudier le versant de motte au droit de la tranchée établie pour analyser le fossé. Plusieurs hypothèses concernant la construction de la motte ont pu être confirmées, en particulier la construction d’une couronne périphérique composée de moellons disposés en gradins. L’aspect primitif du versant a été retrouvé (argile et gravillons damés) et des mises en défense provisoires (double série de trous de pieu selon un procédé connu sous le terme de « cippes ») ont été révélées dans les remblais de couverture du versant.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Philippe Racinet, «Boves (Somme). Complexe castral et prioral du « Quartier Notre-Dame »»Archéologie médiévale, 42 | 2012, 284.

Notizia bibliografica digitale

Philippe Racinet, «Boves (Somme). Complexe castral et prioral du « Quartier Notre-Dame »» [scheda archeologica], Archéologie médiévale [Online], 42 | 2012, online dal 05 juin 2018, consultato il 07 décembre 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/11044; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.11044

Torna su

Autore

Philippe Racinet

Articoli dello stesso autore

Torna su

Responsabile dell'operazione

Philippe Racinet

operazione (i) diretta (e) da questo archeologo

Torna su

Diritti d'autore

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Torna su
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search