Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Chartres (Eure-et-Loir). Porte Guillaume

Responsable d’opération : Vincent Acheré
p. 285

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre du projet de reconstruction de la porte Guillaume, des fouilles ont été prescrites par l’État (2010-2012). Les premières opérations concernent la barbacane de la porte Guillaume. L’étude de cet ouvrage avancé associe un dépouillement des archives (municipales, départementales et nationales), la fouille et une étude du bâti. L’objectif est de retracer l’histoire de cet espace avant, pendant et après la construction de la barbacane et d’étudier l’architecture de cet ouvrage fortifié.

2Les premiers résultats indiquent que la barbacane fut érigée dans la seconde moitié du xve s., après la porte Guillaume dont la reconstruction date de 1415 d’après les historiens. L’entrée désaxée est protégée par au moins une tour percée d’une archère-canonnière. Le mur extérieur (mur E) est massif (2,50 m de large, 5 à 6 m de haut). Au nord, deux chambres de tir avec archères-canonnières flanquent le fossé. À l’intérieur de la barbacane, un bâtiment de trois pièces s’appuie sur la courtine ouest. Deux d’entre elles possèdent une cheminée; il peut s’agir du corps de garde. Le chemin qui traverse la barbacane pour rejoindre le pont de la porte Guillaume est composé d’un simple mélange de terre et de silex. Au xviie s., cet espace perd son caractère militaire et des habitats civils sont construits dont un atelier de plamage relevant d’un atelier de tannerie. Au xviiie s., les ponts-levis sont remplacés par des ponts de pierre et l’entrée de la barbacane est placée dans l’axe de la porte. À partir du xixe s., les maisons sont détruites. Ce processus se terminera en août 1944. Depuis, la barbacane est un espace vert.

3Des structures antiques et du haut Moyen Âge sont apparues, elles seront fouillées en 2012, ainsi qu’une structure maçonnée datée du xive s. et qui pourrait être assimilée à une première barbacane.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Acheré, « Chartres (Eure-et-Loir). Porte Guillaume »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 285.

Référence électronique

Vincent Acheré, « Chartres (Eure-et-Loir). Porte Guillaume » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 02 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11046

Haut de page

Auteur

Vincent Acheré

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Acheré

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals