Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Pouzauges (Vendée). Château

Responsable d’opération : Fabrice Mandon
p. 301-302

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1Le château de Pouzauges est traditionnellement considéré comme l’une des plus anciennes places fortes des vicomtes de Thouars en bas Poitou. Il n’apparaît pourtant dans les textes qu’à la fin du xis. Aucun vestige conservé sur le site castral ne peut être encore daté de cette époque. À l’écart du bourg, l’enceinte de pierre se refermant sur la tour-maîtresse de plan quadrangulaire est généralement datée du milieu du xiie s. Les sondages ponctuels menés à l’occasion des travaux de restauration, depuis une dizaine d’années, ont révélé une chronologie plus complexe. La dernière intervention archéologique portant sur le front sud de l’enceinte castrale permet de confirmer les grandes étapes de l’évolution du site. Au xiie s., il semble que la tour-maîtresse, peut-être déjà accompagnée d’une enceinte ou palissade en bois, préexiste à l’actuelle enceinte. Une occupation et des aménagements antérieurs sont attestés sur le plateau.

2Construite dans un second temps, l’enceinte castrale était à l’origine renforcée de tourelles contreforts quadrangulaires à angles arrondis ; une des tours du front sud, dont le plan complet ne peut être défini, se distinguait par sa taille. D’après les résultats des interventions antérieures, la muraille était régulièrement percée d’archères à niche, ce qui invite à une datation à la fin du xiie s. au plus tôt. Une poterne était percée sur le front nord. L’ouverture retrouvée sur le front sud était également une poterne ou une archère à niche. Assez rapidement, peut-être au milieu du xiiie s., cette enceinte est renforcée par la construction de tours pleines de plan circulaire, dont certaines englobent un contrefort préexistant. Quant à la grosse tour du front sud, elle est reconstruite en une tour creuse. Elle livre les indices de l’existence d’une salle défensive, équipée d’archères à étrier. Deux portes permettaient d’accéder depuis cette tour au talus en pied de courtine. Lors de cette phase qui semble faire suite à une ruine de l’enceinte, un premier logis, équipé d’une cheminée, est adossé à la courtine. Le creusement du fossé autour de l’enceinte et la construction de la chemise isolant le donjon peuvent dater de la même époque.

3Dans les phases postérieures, des travaux de restauration affectent les parements de courtines effondrées. Du xiiie au xvie s., à l’enceinte sont adossés de vastes bâtiments, qui connaissent – comme le donjon – différentes étapes d’aménagement ou une reconstruction totale. Les cheminées, les fenêtres à coussièges et le mobilier recueilli confirment l’existence de logis nobles dès le xiiie s. Assez tôt (avant la fin du xive s.), l’un des logis est associé à une tour de latrines accolée à l’enceinte et à la tour à archères. Les dernières constructions peuvent être datées du xvie s. La reprise de la tour à archères transformée en un vaste ouvrage de plan quadrangulaire en fait partie. Ce dernier pouvait servir de tour de latrines, remplaçant l’ancien bâtiment en ruine. Le château est par la suite abandonné, voire volontairement démantelé pour certaines parties (chemise du donjon, entièrement enterrée). Ces événements pourraient être mis en rapport avec les guerres de Religion, violentes à Pouzauges, mais une datation plus récente, dans le milieu du xviie s., ne doit pas être écartée. Au début du xviie s., les seigneurs de Pouzauges ne résident plus sur place et semblent se désintéresser du château.

Pouzauges, état du château durant les phases 3 et 4.

Pouzauges, état du château durant les phases 3 et 4.

Relevés et DAO F. Mandon, M. Bérard / Atemporelle

Haut de page

Table des illustrations

Titre Pouzauges, état du château durant les phases 3 et 4.
Crédits Relevés et DAO F. Mandon, M. Bérard / Atemporelle
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/11078/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 270k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabrice Mandon, « Pouzauges (Vendée). Château », Archéologie médiévale, 42 | 2012, 301-302.

Référence électronique

Fabrice Mandon, « Pouzauges (Vendée). Château » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11078

Haut de page

Auteur

Fabrice Mandon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Fabrice Mandon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals