Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Rodemack (Moselle). La Citadelle, Burg

Responsable d’opération : Jean-Denis Laffite
p. 303-304

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1L’opération qui a porté sur environ 3 ha a permis d’ouvrir 21 sondages. La citadelle frontalière a été implantée sur le plateau qui domine la ville de Rodemack, fortifiée au Moyen Âge, située entre les places fortes de Thionville, à 13 km au sud, et de Luxembourg, à moins de 17,5 km au nord. Le projet de valorisation et de restauration du site de la citadelle xvie-xviiie s. a permis de revenir sur l’histoire et sur les connaissances archéologiques du site castral attesté au xiie s. Christian Corvisier a réalisé à cette occasion une étude d’histoire architecturale et d’archéologie monumentale. L’étude archéologique de l’Inrap effectuée à la demande de l’aménageur (Communauté de communes de Cattenom et Environs) et de l’architecte en charge du projet MH (C. Bottineau) a apporté des renseignements inédits sur les vestiges enfouis antérieurs, susceptibles d’être affectés par les aménagements futurs.

2La première occupation observée à l’emplacement de la cour de l’ancien château médiéval remonte à l’époque gallo-romaine ; elle se traduit par des fragments de tuiles et de briques romaines en épandage sur le sol géologique, sous les niveaux médiévaux. Le château médiéval a laissé des indices d’occupation pouvant remonter aux xiie-xiiie s., mais les vestiges bien datés correspondent à une occupation des xive et xve s. dans l’espace du noyau castral, avec la découvertes de fondations de bâtiments maçonnés et d’aménagements, jusqu’alors inconnus, dont la base d’un grand four avec son foyer (four de boulanger). Le secteur de la basse cour a également fourni les vestiges de bâtiments arasés, antérieurs au xvie s.

3Le secteur de l’avant-cour située devant la porte du château a livré les fondations d’une courtine non connue, remontant certainement au xve s., et celles d’une tour de flanquement probable, arasées lors du réaménagement de ce secteur au xvie s. Le corps de garde xviie-xviiie s. a été repéré au niveau de ses fondations remblayées.

4L’occupation de l’époque Renaissance est marquée par quelques débris lapidaires provenant du « château neuf » xvie s. ; ses fondations ont été observées ponctuellement. Les fondations internes de la tour bastionnée dite le « redent » ont été observées. Des indices indiquent l’existence probable d’une tour carrée antérieure au xvie s.

5Les fossés intérieurs et extérieurs en grande partie comblés vers 1811-1821, lors du démantèlement de la place forte, ont fait l’objet d’une exploration archéologique qui a permis de remettre au jour les vestiges des escarpes et des contrescarpes, de jauger les fonds sous 5 à 6 m de remblais et d’analyser les comblements. Au xvie s., ils ont été probablement surcreusés (carrières), et parementés aux xviie et xviiie s., puis comblés au xixe s. Une étude complémentaire sur les carrières de grès local utilisé pour édifier les fortifications du site a également été réalisée dans le cadre du PCR sur les carrières et la pierre en Lorraine (voir infra).

6Dans un fossé comblé, une découverte remarquable, qui informe sur le passé médiéval du site, a été faite : il s’agit d’une monnaie royale anglaise en or, attribuée à Henri VI (1422-1461), roi d’Angleterre et un temps roi de France, frappée vers 1435-1438, dans le contexte de la guerre de Cent Ans. On sait que, par ses seigneurs, Rodemack était en terre luxembourgeoise, du côté du parti bourguignon associé aux Anglais.

7Cette première opération, réalisée sur ce site militaire important du Pays des Trois Frontières, apporte un complément d’informations inédites à l’étude historique et architecturale du site, comparable sur plusieurs points à la citadelle de Sedan et à son château dans les Ardennes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Denis Laffite, « Rodemack (Moselle). La Citadelle, Burg », Archéologie médiévale, 42 | 2012, 303-304.

Référence électronique

Jean-Denis Laffite, « Rodemack (Moselle). La Citadelle, Burg » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 21 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11088

Haut de page

Auteur

Jean-Denis Laffite

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Denis Laffite

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals