Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault). Castrum de Neyran

Responsable d’opération : Isabelle Commandré
p. 309-310

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1L’année 2011 était la première campagne de fouilles de la seconde triennale du castrum de Neyran. Comme les années précédentes, le travail de documentation archéologique accompagne l’entreprise de stabilisation et de mise en valeur des vestiges les mieux conservés. L’installation d’un nouvel habitat seigneurial vers le milieu du xiiie s., en bordure NO du site, avait été mise en évidence lors des campagnes précédentes. Des trois bâtiments principaux constitutifs de cet ensemble, un seul (le secteur 8) avait fait l’objet d’un travail de documentation complet réalisé en deux ans. L’année 2011 a vu s’achever la fouille exhaustive des deux autres espaces (le secteur 9 – qui a lui aussi requis deux ans de fouilles – et le secteur 10), de l’androne (rue en escalier, couverte) les séparant (secteur 12) ainsi que de la citerne liée à l’ensemble (secteur 13).

2Dans le secteur 10, qui s’apparente pour beaucoup au secteur 8, se trouve un bâtiment d’habitation quadrangulaire comprenant deux niveaux : un rez-de-chaussée en partie creusé dans le substrat et un étage voûté. Il ne subsiste rien de l’interface entre ces deux niveaux, sinon les négatifs inscrits dans les élévations, mais le niveau de circulation de la pièce du rez-de-chaussée a pu être mis au jour. Constitué de terre battue, il recelait un certain nombre d’éléments mobiliers qui attestent d’un abandon vraisemblablement synchrone avec le secteur 8, dans le courant du xive s.

3La fouille de l’androne séparant les bâtiments 8 et 10 a révélé, sous les niveaux d’effondrement, des couches dépotoir comportant principalement du mobilier céramique, métallique et des déchets fauniques qui témoignent d’un niveau de vie relativement privilégié. Le milieu particulier de cet espace a permis des conservations exceptionnelles comme quelques fragments de tissus.

4La citerne du secteur 13, aux élévations et à la couverture en grande partie encore en place, a livré des données sur le volume et la morphologie de ce type de structure hydraulique aux xiiie et xive s. Des analyses 14C devraient confirmer cette hypothèse de chronologie.

5Le secteur 9, enfin, a pu être totalement dégagé et documenté. Le rez-de-chaussée d’une structure turriforme, qui se développe sur deux niveaux avec un étage voûté (à l’instar des autres bâtiments de cet habitat seigneurial tardif), semble avoir rempli, durant la deuxième et dernière phase d’occupation, la fonction de bergerie et, au niveau supérieur, de fenil. Les vestiges architecturaux et les très nombreux restes d’enduit montrent que le premier étage devait être un espace d’habitat. Le mobilier livre toujours la même fourchette chronologique des xiiie et xive s. Ceci fait des occupants du site une élite aristocratique ancrée dans un univers agro-pastoral, ce qui va à l’encontre des données architecturales seules qui orientent vers un caractère défensif.

6Les efforts de l’équipe se sont concentrés sur l’espace résidentiel seigneurial tardif, la documentation sur la citerne du secteur 6.5 a été complétée. Celle-ci se trouve côté castrum, dans un espace intercalaire situé entre les différentes terrasses occupées par l’essentiel de la population. Il s’agit très probablement d’une installation médiévale encore en usage durant l’époque moderne quand les espaces environnants sont devenus agricoles. Les modifications apportées alors ont largement gommé ses caractéristiques primitives. D’intéressants parallèles peuvent être établis entre cette citerne et celle du secteur 13.

7Les deux prochaines (et dernières) sessions de fouilles, qui devraient se dérouler en 2013 et 2014 après une courte année d’arrêt, se tourneront vers d’autres secteurs du castrum, non encore explorés sur les versants nord et SE de l’éperon.

Proposition de restitution de l’habitat seigneurial tardif du castrum de Neyran.

Proposition de restitution de l’habitat seigneurial tardif du castrum de Neyran.

Infographie : P.  Cervellin

Haut de page

Table des illustrations

Titre Proposition de restitution de l’habitat seigneurial tardif du castrum de Neyran.
Crédits Infographie : P.  Cervellin
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/11099/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 65k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Commandré, « Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault). Castrum de Neyran »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 309-310.

Référence électronique

Isabelle Commandré, « Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault). Castrum de Neyran » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11099

Haut de page

Auteur

Isabelle Commandré

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Isabelle Commandré

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals