Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Saint-Omer (Pas-de-Calais). Parking de l’Esplanade

Responsable d’opération : Jean-Michel Willot
p. 311-312

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1La ville de Saint-Omer projetant de construire un parking, place de l’Esplanade, une opération de diagnostic a eu lieu, sur une surface de plus de 6 000 m², révélant les vestiges d’un château dans un remarquable état de conservation pour un contexte urbain. Ces derniers sont apparus sous la chaussée, à une profondeur comprise entre 0,40 m et 1 m.

Un faubourg au nord de la ville de Saint-Omer?

2Des vestiges d’un habitat daté des xie-xiie s. ont été repérés au SO du site dans deux sondages. Il s’agit de niveaux d’apprêt de sol damé en limon, surmontés de fins litages noirâtres, de remblais, de trous de poteau et d’un foyer. Le contexte prédispose à l’essor d’un faubourg dans ce secteur : l’habitat est situé à 150 m environ de l’enceinte urbaine du xie s., en périphérie des secteurs marécageux et de la voie de communication fluviale de Haut Pont qui est connectée à l’Aa. Au sud, intra-muros, le grand marché au blé de la ville, très actif, a sans doute également participé au développement d’un habitat périurbain.

Le site castral

3Au début du xiiis., lors du rattachement du comté d’Artois à la couronne de France, une quatrième enceinte urbaine, intégrant notamment les faubourgs au nord, est en chantier. Le site de l’Esplanade est ouvert sur des terres et non sur des marais, conduisant le comte Louis, fils du roi de France, à renforcer la défense de ce secteur en y établissant le château comtal.

4Le diagnostic a mis au jour une partie de la courtine nord et l’entrée primitive à l’est du château comtal, soit moins de la moitié du site d’origine (1 200 m², le reste ayant été détruit lors de la construction d’un complexe cinématographique). Les maçonneries ont été épierrées à la Révolution mais il subsiste des éléments en fondation (courtine nord) et une partie des élévations de la tour d’entrée nord. Des aménagements (canonnière, galerie ?) et des indices de transformations des fortifications (tour d’entrée nord, renfort de la tour sud) ont pu être identifiés.

5Intra-muros, une séquence de sols, conservée sur 1 m de haut, associée à des poteaux massifs et à des grands foyers, appartient à des bâtiments adossés à la courtine. Cette stratigraphie a été datée des xiiie-xve s., les niveaux et les constructions tardifs du site ayant disparu.

6Les fossés défensifs occupent la majeure partie du site exploré (4 000 m²). Très profonds (plus de 3,50 m sous la chaussée), ils n’ont pas pu être observés dans leur globalité. Toutefois, l’examen de leur comblement a permis de reconnaître plusieurs phases de creusement, de comblement et d’extension du système fossoyé entre le xiiie s. et la Révolution. Le franchissement du fossé n’a pas été retrouvé. En revanche, des habitats en bordure extérieure de fossé, un dépotoir et un glacis ont été mis au jour à l’est et au NE.

7Une campagne de fouille en 1997, située au sud du site de l’Esplanade (Barret et al. 1998), avait concerné l’habitat urbain médiéval uniquement, aucune prescription ne portant sur le château comtal. L’opération de diagnostic de l’Esplanade a donc été la dernière possibilité d’explorer le château, siège du pouvoir comtal, dont la configuration d’origine, comme les transformations, demeurent méconnues.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Michel Willot, « Saint-Omer (Pas-de-Calais). Parking de l’Esplanade »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 311-312.

Référence électronique

Jean-Michel Willot, « Saint-Omer (Pas-de-Calais). Parking de l’Esplanade » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 02 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11104

Haut de page

Auteur

Jean-Michel Willot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Michel Willot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals