Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 1. — Opérations de terrain

Soissons (Aisne). Ancienne caserne Gouraud

Responsable d’opération : Vincent Buccio
p. 314

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre de la réhabilitation de la caserne Gouraud, une fouille a été prescrite en raison des résultats d’un diagnostic réalisé en 2003 sous la responsabilité de S. Desenne. Il avait mis en évidence une partie du système défensif de la ville, au xixe s., en particulier l’escarpe, le fossé et le réduit défensif d’un ouvrage avancé. L’une des maçonneries alors mise au jour comprenait de nombreux graffitis réalisés par les soldats de l’époque.

2La fouille présente deux traits peu fréquents dans le champ de l’archéologie actuelle. D’une part, les vestiges mis au jour participent d’un ouvrage à cornes construit à partir de 1842 et démantelé entre 1885 et 1900 ; aucun vestige antérieur à cette période n’a été observé, malgré des attestations historiques d’un ouvrage similaire construit et détruit à l’époque moderne. D’autre part, la masse documentaire disponible, issue des fonds du Génie militaire, est exceptionnelle : des plans de projet et des plans d’élaboration, ainsi qu’un chiffrage précis des volumes de matériaux mis en œuvre et du coût de la construction sont conservés.

3Dans ce contexte, les informations issues de la fouille sont pertinentes à plus d’un titre. On a d’abord pu constater que les techniques de construction mises en œuvre ne correspondent pas parfaitement au projet : un système de drainage est mis en place alors qu’il n’y apparaît pas, les renforts prévus sont pratiquement doublés afin d’assurer la stabilité de l’édifice.

4De même, un bâtiment maçonné de près de 200 m² sur caves voûtées, construit dans l’ouvrage, est pratiquement absent des sources conservées. L’évolution du système défensif a aussi été caractérisée : des reprises de parement attestent d’impacts attribués au siège de Soissons en 1870 ; ces destructions n’avaient fait l’objet d’aucune mention connue.

5La fouille a également montré que, dans ce secteur, la construction des défenses au xixe s. avait systématiquement détruit les traces de structures antérieures (ici, une probable nécropole antique et l’ouvrage à cornes moderne). La présence de nombreux blocs sculptés médiévaux en remploi dans les maçonneries atteste de destructions vraisemblablement liées aux travaux de mise en défense de la ville.

6Enfin, le mur d’escarpe de l’ouvrage à cornes portait de nombreux graffitis réalisés par les soldats en garnison, dont plusieurs éléments de notation musicale bien conservés. Ces graffitis constituent un document dont l’étude est riche d’informations sur le plan de l’histoire militaire et sociale.

7Ainsi la fouille de ce site d’époque contemporaine montre la pertinence des études d’archéologie pour cette époque, malgré une documentation écrite exceptionnellement importante.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Buccio, « Soissons (Aisne). Ancienne caserne Gouraud », Archéologie médiévale, 42 | 2012, 314.

Référence électronique

Vincent Buccio, « Soissons (Aisne). Ancienne caserne Gouraud » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11109

Haut de page

Auteur

Vincent Buccio

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Buccio

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals