Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 2. — Prospections

Ariège. Occupations troglogdytiques aux époques historiques dans les cantons de Tarascon-sur-Ariège, Vicdessos, Les Cabannes (Ariège).

Responsable d’opération : Florence Guillot
p. 318

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

12011 fut la troisième et dernière année de cette prospection dont l’objectif était de revoir tous les porches de grottes, au pied des falaises et en hauteur en les atteignant en escalade pour les étudier, les relever et inventorier les vestiges et les traces qu’ils peuvent conserver. Environ 70 entrées ont été visitées ou revisitées au cours de ces trois années dont 23 en escalade. Vingt-neuf d’entre elles comportaient des vestiges ou des traces, c’est dire si le troglodytisme peut être un phénomène banal dans ce secteur.

2En haute Ariège, le troglodytisme est favorisé par la profusion de porches sur les flancs des vallées mais aussi par la proximité entre la fortification comtale des xiie-xve s. et ces grottes qui servaient majoritairement à multiplier les points forts, juste au-dessus des voies de communication. Dans les vallées pyrénéennes peu large et aux flancs redressés, ces grottes fortifiées étaient efficientes.

3D’autres usages existaient cependant. Les textes nous renseignent sur leur utilisation comme refuge temporaire, notamment par quelques cathares en fuite aux xiiie et xive s., mais aussi par des faux-monnayeurs près de Tarascon-sur-Ariège dans la grotte de Lombrives, en 1300.

4La prospection a permis d’étudier de nombreuses grottes barrées de murs en pierres sèches, plus ou moins bien ouvragés, qui n’étaient pas toutes des bergeries, car certaines, très mal placées pour remplir cette fonction, ont pu servir à l’habitat. L’une d’elles pourrait avoir hébergé une grange cistercienne dédiée à l’élevage et au pastoralisme d’estivage (grange de l’abbaye de Boulbonne dite du Sabartès près de Génat). Dans certaines d’entre elles, des restes de faune comportant des traces de découpe ont été découverts, dans d’autres, on relève des tessons de céramique médiévale voire parfois plus ancienne. Enfin, les porches, quand ils étaient situés près des villages, ont simplement servi de remise et de cave et peuvent encore être utilisés aujourd’hui.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Guillot, « Ariège. Occupations troglogdytiques aux époques historiques dans les cantons de Tarascon-sur-Ariège, Vicdessos, Les Cabannes (Ariège). »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 318.

Référence électronique

Florence Guillot, « Ariège. Occupations troglogdytiques aux époques historiques dans les cantons de Tarascon-sur-Ariège, Vicdessos, Les Cabannes (Ariège). » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 05 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11123

Haut de page

Auteur

Florence Guillot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florence Guillot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals