Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
III. - Constructions et habitat fortifiés
III 2. — Prospections

Brusquet (Le) (Alpes-de-Haute-Provence). Lauzière

Responsable d’opération : Daniel Vaissière
p. 319

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1De 2007 à 2009, le secteur haut de ce château a fait l’objet d’un programme de réhabilitation. L’opération conduite en 2011 a permis de compléter les relevés dans le secteur est du site. Un décapage confirme que l’accès actuel des véhicules se fait, à cet endroit, sur des vestiges de muraille. À la fin du xiie s., un bâtiment en équerre occupe la terrasse haute de ce castrum. Placé sur un petit tertre, ses portes donnent au sud sur le terre-plein exigu. C’est probablement le logis seigneurial. La chapelle qui l’accompagne légèrement en contrebas au SE est mentionnée en 1180.

2Le mur est de ce bâtiment en équerre se différencie par son épaisseur qui atteint 1,30 m. En continuant vers l’est sur une trentaine de mètres, on retrouve deux autres tronçons de mur de même type et de même épaisseur mais d’axe E-O. Le premier est situé au nord de la chapelle actuelle, le second, qui voisine avec cette dernière, est devenu par la suite la base nord de son clocher. Ces trois murs se situent en limite d’une zone qui se développe au nord de la chapelle. Leur fonction de rempart ne fait pas de doute au vu de leur épaisseur. Au xiiie s., profitant de la proximité de ces murailles avec la chapelle, une tour les associant est implantée contre son chevet. Elle en fait respectivement ses murs nord et ouest. C’est sur les bases de cette tour que s’élève le clocher actuel.

3Le mur, qui a fait cette année l’objet d’un décapage, s’insère dans ce dispositif en venant fermer l’extrémité est de la terrasse. D’axe NNE-SSO, il reliait à l’origine le côté sud de la terrasse aux pentes nord très abruptes. Seule sa première assise est conservée, c’est une maçonnerie fourrée liée à la chaux de 1,40 m d’épaisseur. La présence de cette muraille fermant le côté est de la terrasse implique son prolongement côté sud qui n’en garde plus de trace. La localisation de ce mur et son épaisseur confirment l’existence d’un enclos dont la configuration reste à préciser du côté est de la chapelle.

4La présence, à l’intérieur de l’enceinte principale, de cette zone soigneusement fortifiée, voisine de l’église et du logis seigneurial, rappelle les « celleres » du Roussillon. Au début du xis., ces celliers étaient installés à l’intérieur du périmètre consacré autour de l’église, qui en assurait ainsi la protection. Ce secteur porte le nom de sacraria puis de cellaria. Au xiie-xiiie s. les seigneurs prenant l’avantage, apparaît la cellaria castri, une zone fortifiée installée dans le castrum et également nommée fortalicium, terme employé lorsque furent saisis les biens des seigneurs de Lauzière lors du procès qui mit fin à cette lignée, vers 1350.

Le Brusquet, Lauzière.

Le Brusquet, Lauzière.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Le Brusquet, Lauzière.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/11124/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 39k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Vaissière, « Brusquet (Le) (Alpes-de-Haute-Provence). Lauzière », Archéologie médiévale, 42 | 2012, 319.

Référence électronique

Daniel Vaissière, « Brusquet (Le) (Alpes-de-Haute-Provence). Lauzière » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11124

Haut de page

Auteur

Daniel Vaissière

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Vaissière

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals