Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
IV. - Sépultures et nécropoles
IV 1. — Opérations de terrain

Douville-sur-Andelle (Eure). Rue de la Fontaine-Guérard

Responsable d’opération : David Jouneau
p. 336

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1Un diagnostic a été réalisé à proximité de l’ancienne église paroissiale de Douville-sur-Andelle en amont d’un projet de lotissement. À l’exception de deux tessons antiques purement anecdotiques mis au jour dans les colluvions, il n’existe aucun indice d’occupation antérieure au xiiie s. Il s’agit là de fosses dépotoir vraisemblablement situées en bordure de voirie et en périphérie d’habitat.

2Le bourg s’est développé à l’ouest de l’église, construite à l’extrémité de ce dernier. Nous n’avons aucune information sur le côté nord de l’église. Le cimetière s’est développé au sud de l’édifice, dessinant un rectangle délimité par une clôture maçonnée. Cette dernière est datable de la fin du Moyen Âge voire du début de l’époque moderne, mais succède vraisemblablement à une limite moins pérenne.

3Les premières observations montrent que la périphérie du cimetière est assez tardive (xve s. au plus tôt) et qu’elle est extrêmement dense (22 individus pour 4 m²), ce qui laisse envisager un nombre important d’inhumations à l’intérieur de l’espace sépulcral.

4Bien que l’échantillon de squelettes prélevés et étudiés soit très modeste, l’étude archéo-anthropologique apporte des résultats intéressants. La présence d’individus immatures – appartenant à presque toutes les classes d’âge – et la répartition équitable des deux sexes pour les adultes indiquent qu’il ne semble pas y avoir de recrutement particulier au sein de la population. Le nombre d’individus étudiés n’est pas suffisant pour affirmer qu’il s’agit d’une population naturelle, mais on peut évoquer un groupe apparemment homogène.

5Si seules l’estimation de l’âge au décès, la détermination du sexe et l’observation de quelques pathologies ont été effectuées, les bonnes conservation et représentation des squelettes prélevés permettent d’envisager une étude biologique plus poussée, ainsi qu’une étude approfondie des pratiques funéraires de l’époque, dans la perspective d’une fouille exhaustive de ce cimetière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Jouneau, « Douville-sur-Andelle (Eure). Rue de la Fontaine-Guérard »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 336.

Référence électronique

David Jouneau, « Douville-sur-Andelle (Eure). Rue de la Fontaine-Guérard » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 02 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11163

Haut de page

Auteur

David Jouneau

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

David Jouneau

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals