Navigation – Plan du site

AccueilNuméros42Chronique des fouilles médiévales...IV. - Sépultures et nécropolesIV 1. — Opérations de terrainThouars (Deux-Sèvres). Rue Gabrie...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
IV. - Sépultures et nécropoles
IV 1. — Opérations de terrain

Thouars (Deux-Sèvres). Rue Gabrielle de Bourbon, rue de l’Hôtel de Ville, rue Imbert

Responsable d’opération : Emmanuel Barbier
p. 352

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011
Haut de page

Texte intégral

1Plusieurs tranchées de diagnostic ont été effectuées entre l’église Saint-Médard et l’ancienne église des Cordeliers (xive s.), dont la nef est actuellement traversée par une rue, ainsi que contre le mur gouttereau sud et le chevet de l’église Saint-Médard.

2Les sondages ont révélé de nombreux vestiges qui ont permis de davantage documenter la topographie funéraire environnante de l’église paroissiale Saint-Médard. Ainsi, la découverte d’inhumations inédites à l’ouest de l’actuelle place (emplacement du cimetière paroissial) suggère une probable extension du cimetière, dont les limites semblaient imposées par la voirie actuelle. Au contraire, l’espace funéraire situé à l’ouest de l’église paraît limité au seul parvis. Cette observation vaut aussi pour la partie située au sud de l’église : une rue semble border un nouvel espace funéraire relativement étroit, limitrophe au mur gouttereau méridional qui ne perdure vraisemblablement pas au-delà du xiiie-xive s. au regard des architectures funéraires découvertes (sarcophages monolithes en calcaire, coffrages alliant des matériaux mixtes : schiste ardoisier et calcaire). Au chevet de l’église, la construction de bâtiments, au cours d’une période récente, fut assurée au détriment de nombreuses sépultures. Seules les fosses installées dans le substrat sont préservées, attestant toutefois du maintien de l’aire funéraire sur cette partie du site.

3Quant aux maçonneries dégagées dans la tranchée située en façade de l’ancienne église du couvent des Cordeliers, elles relèvent probablement d’habitats arasés au cours du réalignement récent de la rue, mais l’emprise limitée du sondage limite toute interprétation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Barbier, « Thouars (Deux-Sèvres). Rue Gabrielle de Bourbon, rue de l’Hôtel de Ville, rue Imbert »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 352.

Référence électronique

Emmanuel Barbier, « Thouars (Deux-Sèvres). Rue Gabrielle de Bourbon, rue de l’Hôtel de Ville, rue Imbert » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 20 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11206 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.11206

Haut de page

Auteur

Emmanuel Barbier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Barbier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search