Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
V. - Installations artisanales
V A1. — Céramique, terres cuites, verrerie : opérations de terrain

Hondschoote (Nord). Rue Coppens et rue Wassendaele

Responsable d’opération : Stéphane Leplus
p. 358

Entrées d’index

Année de l'opération:

2011
Haut de page

Texte intégral

1Un diagnostic a mis au jour des vestiges liés à un atelier de potier du xvie s. ainsi qu’un secteur d’habitat du xviie s. composé de fondations de bâtiments en briques flamandes. Les parcelles concernées par ce diagnostic sont situées à proximité du centre de la commune, où une église et un hôtel de ville datés du xviie s. sont encore visibles. De plus, un moulin à vent du xiie s. est situé à une centaine de mètres de l’emprise de fouilles. Hondschoote était au xvie s. un centre important de production textile. Le xviie s. a vu le déclin de la commune lorsque les commerçants ont préféré s’installer dans ce qui est aujourd’hui la Belgique ou les Pays-Bas.

2Le contexte sensible et les vestiges mis au jour lors du diagnostic ont conduit à déclencher une opération préventive. Celle-ci a été effectuée entre la rue Coppens et la rue Wassendaele. Les hypothèses proposées lors du diagnostic se sont vues partiellement confirmées. En effet, il ne s’agit pas d’un atelier de potier mais d’une parcelle où l’argile destinée au façonnage de la poterie était extraite. Les fosses, une fois creusées, étaient réutilisées comme dépotoirs pour les ratés de cuisson. Aucun four n’a été identifié.

3Le pôle d’habitat du xviie s. a été décelé au nord de l’emprise. Il comprend deux bâtiments en briques, ainsi que quelques puits, dont l’un est cuvelé avec des tonneaux en bois réemployés, alors que les autres sont cuvelés avec des briques. Une latrine maçonnée a également été mise au jour. Ce secteur comprend enfin énormément de fosses de rejet et quelques mares. De très nombreux fragments de cuir dont plusieurs chaussures entières ont été découvertes dans les contextes humides des puits. Ils sont actuellement en cours d’étude. De nombreux fragments de bois et les tonneaux du puits sont également en cours d’étude – xylologique et dendrochronologique. Une énorme quantité de céramique a été prélevée dans les tessonnières en vue de caractériser la production. À cela on peut ajouter une grande quantité de faune, de verre, de métal et quelques monnaies.

4De puissants fossés de parcellaire quadrillent le secteur. La plupart matérialisent des limites encore visibles sur le cadastre actuel ou sur des cadastres du xixe s. Un groupe de structures et un bâtiment en briques appartiennent à cette période.

5Trois inhumations sont également en lien avec l’occupation. Enfin, à proximité de la zone d’extraction d’argile, plusieurs bâtiments en brique sont associés à des mares. On ne sait pas encore pour l’instant s’il existe un lien avec l’activité potière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Leplus, « Hondschoote (Nord). Rue Coppens et rue Wassendaele »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 358.

Référence électronique

Stéphane Leplus, « Hondschoote (Nord). Rue Coppens et rue Wassendaele » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11225

Haut de page

Auteur

Stéphane Leplus

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Leplus

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals